tab 1 FERMER
Véhicule tracteur/VR tracté
Comment s'y retrouver

Comment choisir la bonne combinaison de véhicule tracteur et VR tracté pour des expériences de remorquage sures et agréables ? Notre expert en la matière vous l’explique afin que vous soyez prêt à commencer la prochaine saison de camping avec l’équipement adéquat.

Que vous préfériez camper à bord d’une caravane ou d’une caravane à sellette, choisir un véhicule tracteur (neuf ou d’occasion) peut constituer tout un défi. L’offre est tellement variée ! Le choix va des VUS pouvant remorquer 1 500 kg (3 500 lb) aux grosses camionnettes avec moteur diésel dont la capacité de traction est littéralement 10 fois plus élevée. Alors, quelle est la meilleure façon de jumeler un véhicule tracteur à un VR tracté ? En quelques mots, cela dépend de l’équipement que possèdent – ou pas – les caravaniers. Les adeptes du camping en véhicule tracté peuvent en effet être divisés en trois catégories qui ont chacune des besoins précis :

Ceux qui possèdent un véhicule tracteur, mais pas de VR tracté.

• Ceux qui ont un VR tracté et sont à la recherche du bon véhicule pour le remorquer.
• Ceux qui n’ont ni l’un ni l’autre.

Possède véhicule tracteur, recherche VR tracté

Si vous possédez déjà un véhicule tracteur, les chances sont que vous aimeriez y associer un VR tracté ayant les bonnes caractéristiques plutôt que d’avoir à acheter un tout nouveau véhicule apte à le remorquer. La première étape consiste donc à déterminer la capacité de remorquage de votre tracteur en fonction de l’équipement et des options qu’il possède.

Si vous avez acheté le véhicule neuf, vous savez probablement de quel équipement il est muni. Si vous l’avez acheté d’occasion, le commerçant qui vous l’a vendu devrait être en mesure de vous aider à déterminer sa capacité de remorquage en fonction du numéro d’identification du véhicule (VIN).

Une autre option est d’entrer le numéro de série du véhicule (VIN) dans un moteur de recherche en ligne, sur un site spécialisé, afin de découvrir comment il est équipé. Le manuel du propriétaire est également disponible gratuitement en ligne. Par ailleurs, les valeurs de remorquage des véhicules plus anciens peuvent être trouvées en visitant le site web du défunt magazine Trailer Life : trailerlife.com (en anglais). Ces guides classent chaque véhicule en fonction de tous les équipements qui ont une influence sur leur capacité de remorquage afin que vous puissiez trouver les valeurs exactes associées à un véhicule en particulier. Notez qu’un manuel du propriétaire ne contiendra pas toujours ce genre de détails. Une fois la capacité de remorquage établie, vous pouvez commencer à magasiner votre VR tracté.

Le poids à vide et le poids nominal brut

Que vous cherchiez une caravane ou une caravane à sellette, l’information la plus importante reste son poids à vide, en kilos ou en livres. Tous les VR tractés doivent porter une étiquette indiquant le poids nominal brut du véhicule (PNBV) et sa capacité de charge (CCC). Comme il est très peu probable que vous puissiez peser ce VR tracté avant l’achat, le mieux est de vous fier aux valeurs indiquées sur l’étiquette de conformité qui se trouve à l’avant, du côté gauche du VR.

Si le PNBV du VR tracté se situe dans les limites de la capacité de remorquage maximale de votre véhicule tracteur, vous serez en conformité tant que vous ne le surchargerez pas. N’oubliez pas que le poids de l’eau (dans le réservoir d’eau fraiche et dans le chauffe-eau) est considéré comme une cargaison. La même étiquette doit d’ailleurs vous indiquer le poids de l’eau que le VR transporte quand le réservoir est plein. Si ce n’est pas le cas, additionnez la capacité du réservoir d’eau fraiche et celle du chauffe-eau et multipliez cette somme par 3,78 kg (8,33 lb) pour chaque gallon US.

Le poids maximal autorisé

L’autre calcul à garder à l’esprit est la charge utile du véhicule tracteur, dont il faut soustraire le poids à vide du véhicule tracté. Le résultat de cette opération constitue le poids maximal autorisé et cela inclut tout le chargement et les passagers. C’est ce chiffre magique qu’il ne faudra pas dépasser !

La capacité de charge utile du véhicule tracteur se trouve sur l’autocollant d’information sur les pneus, situé dans l’embrasure de la porte du conducteur, ou encore dans le manuel du propriétaire. Notez que ce dernier n’aura peut-être pas les précisions pour chaque configuration de véhicule.

Conséquemment, il est préférable d’amener la caravane ou la caravane à sellette à une balance publique pour connaitre son poids réel, puis calculer la charge qu’il appliquera sur l’attelage. Considérez qu’une caravane classique distribue environ 10 % de son poids sur l’attelage du véhicule tracteur, tandis que pour une caravane à sellette, ce sera environ 20 % de son poids qui portera dans la caisse de la camionnette (poids de l’axe).

À cette donnée, il faut encore ajouter le poids du chargement potentiel, tenir compte de l’effet de l’emplacement du réservoir d’eau, du poids du gaz propane et de la batterie, sans oublier celui des passagers et de l’équipement de camping. Vous vous assurerez ainsi de bien respecter votre capacité de charge utile sans dépasser le poids maximal autorisé.

Poids nominal brut sur l’essieu

Le poids nominal brut sur l’essieu (PNBE), c’est le poids maximal suggéré par le fabricant. Il doit également être pris en compte lors de l’appariement du véhicule tracteur à la caravane à sellette et la caravane. Il est très important de garder à l’esprit ce poids et la charge utile de l’essieu arrière. L’ajout de marchandises lourdes dans la caisse du véhicule tracteur – comme deux vélos, des outils et une génératrice, ajoutés au poids de l’attelage et des passagers – peut entrainer une surcharge sur l’essieu arrière.

Le PNBE et la charge utile sont deux des plus grandes préoccupations à prendre en compte, en particulier avec les caravanes à sellette de grandes dimensions, parce que la camionnette supporte plus de poids sur l’attache. Lors du remorquage d’une caravane classique, le poids de l’attelage peut être réduit efficacement grâce à un attelage répartiteur de poids.

Si la caravane que vous envisagez d’acquérir ne dépasse pas les valeurs de remorquage permises, la charge utile, le PNBV ou le PNBC (pour poids nominal brut combiné) du véhicule tracteur, vous êtes prêt à partir à l’aventure.

Ai VR tracté, désire véhicule tracteur

Vous avez trouvé le véhicule récréatif de vos rêves ? Comment ne pas vous laisser emporter en visitant les commerçants de VR de votre région, n’est-ce pas ? Vous aviez pensé à une petite caravane pour vos escapades estivales et, avant de réaliser ce qui est en train de se passer, vous êtes en face d’une caravane à sellette de plus de 10 m (35 pi) avec trois rallonges escamotables, stylo à la main, prêt à signer le contrat de vente. Stop ! Un instant ! Pour tenir compte de votre budget, il est important de réfléchir au type de véhicule tracteur dont vous aurez besoin pour remorquer ce jouet de rêve.

Il est vrai qu’en commençant par l’achat d’une caravane ou caravane à sellette, vous vous donnez la liberté d’obtenir tout ce que vous désirez sans avoir à vous soucier du poids du VR… au départ, du moins. Cependant, avant de signer sur la petite ligne pointillée d’un contrat de vente en cinq exemplaires, il est important de prendre en considération le véhicule tracteur qui sera nécessaire pour déplacer ce nouveau VR.

Si vous êtes à l’aise pour conduire une grosse camionnette et que le prix d’achat et les frais d’utilisation ne vous préoccupent pas, alors allez-y, réalisez votre rêve. Si ce n’est pas le cas, avant de prendre une décision irrévocable, pensez au type de véhicule tracteur que vous pouvez vous permettre d’acheter et que vous serez heureux de conduire.

 

Cela étant dit, la capacité de remorquage du véhicule que vous envisagez d’acheter devrait être votre principal critère de sélection. Si la nouvelle caravane ou caravane à sellette a un PNBV de 9 000 kg (20 000 lb), vous devez vous procurer un véhicule qui peut en remorquer autant, et même un peu plus, car il faut tenir compte du chargement… Faites vos propres recherches et, surtout, ne faites pas de compromis. Recherchez d’abord la capacité de remorquage pour savoir quels véhicules peuvent faire le travail en toute sécurité. Lorsque vous magasinez, consultez le PNBV (le poids nominal brut du véhicule), le PNBE (le poids nominal brut sur essieu arrière), PNBC (le poids nominal brut combiné), le PTAC (le poids total autorisé de charge de la camionnette) et la charge utile du véhicule tracteur que vous convoitez afin de vous assurer que tout est à la hauteur de la tâche et – on ne le répètera jamais assez – sécuritaire.

Habituellement, un véhicule qui a la capacité de remorquage adéquate devrait également avoir une capacité suffisante dans d’autres domaines, mais attention, ce n’est pas toujours le cas. Par exemple, même si une camionnette de série 1500 peut être conçue pour remorquer plus de 5 000 kg (12 000 lb), une caravane à sellette pourrait dépasser sa charge utile ou le PNBE de son essieu arrière. Il est particulièrement important de prêter attention au PNBV et à la charge utile si vous prévoyez de remorquer une caravane à sellette avec une attache coulissante. Normalement, les fabricants de caravanes et de caravanes à sellette affichent également les différents poids associés à leurs produits, notamment le poids de l’eau fraiche et du gaz propane et parfois d’accessoires en option. Cela vous permet de prendre une décision éclairée en vous basant sur des données solides tant sur le véhicule tracteur que le VR tracté.

Une fois que vous êtes sûr d’avoir trouvé le véhicule tracteur idéal pour effectuer le travail, prenez le temps d’examiner les options. Si un ensemble de remorquage (towing package) est offert en option pour ce modèle, procurez-le-vous sans hésiter. Ce n’est généralement pas beaucoup plus cher et cela comprend de l’équipement qui rendra le véhicule tracteur plus performant.

Les forfaits d’option de remorquage varient, alors assurez-vous de demander ce qu’ils comprennent. Par exemple, certains ensembles ne fournissent pas de rétroviseurs de remorquage, ce qui n’a aucun sens. La Loi sur les transports au Québec oblige le conducteur à bien voir de chaque côté de sa remorque. Les véhicules tracteur plus récents, en particulier ceux qui sont munis de l’option remorquage, ont souvent des accessoires conçus pour cela, y compris des ensembles de caméras, des systèmes de guidage d’attelage, des systèmes intégrés de freinage de la remorque et autres fonctionnalités.

Si vous envisagez d’acheter une camionnette afin de remorquer une caravane à sellette, demandez qu’elle soit préparée avec un système de montage de sellette, ce qui vous permettra d’installer et de retirer facilement l’attelage. Certains fabricants proposent même l’attelage, mais nous vous recommandons de faire vos recherches et de trouver le modèle le mieux adapté à vos besoins. Il en existe plusieurs, de poids variés, sur le marché.

Recherche véhicule tracteur et VR tracté

Vous êtes encore à la recherche du bon véhicule tracteur et du VR tracté parfait pour vos besoins ? Contrairement aux scénarios précédents, la première considération ici doit être votre budget. Pour certains acheteurs, le VR tracté est la priorité. Pour d’autres, ce sera le contraire. Par ailleurs, bien des campeurs voudront se servir du véhicule tracteur comme deuxième véhicule familial, essentiellement parce que ce dernier ne servira à remorquer le VR tracté que quelques fois par années, pour de courts séjours. Dans ce dernier cas, le caravanier pourrait préférer un véhicule tracteur de plus grande qualité et une caravane ou une caravane à sellette plus simple, adaptée aux voyages à court terme.

Matière à réflexion

Il serait judicieux de réfléchir aux voyages que vous prévoyez de faire avec votre nouvelle combinaison. Si vous pensez voyager pendant les mois d’hiver, un véhicule tracteur à quatre roues motrices serait une bonne option. Mais attention, certaines compagnies d’assurance facturent une prime plus élevée pour ce type de véhicule. Faites les vérifications nécessaires avant d’en faire l’achat.

Si vous voulez avoir la liberté de séjourner un peu partout, limitez-vous à une caravane mesurant moins de 7,3 m (24 pi) de longueur. Certains campings ne peuvent pas accueillir de longues caravanes. De plus, vous risquez d’avoir de la difficulté à manoeuvrer sur les routes étroites donnant accès aux emplacements de camping.

Enfin, pensez au remisage. Garderez-vous le véhicule récréatif chez vous ? Optez alors pour un modèle que vous pourrez laisser dans votre garage, votre allée de stationnement ou votre cour. Renseignez-vous sur la règlementation municipale en vigueur. Certaines villes ont des restrictions en matière de remisage de véhicule récréatif sur un terrain résidentiel.

Si vous ne comptez pas entreposer votre VR tracté à votre domicile, vérifiez les tarifs des entreprises d’entreposage de votre région et décidez si vous voulez un entreposage extérieur ou intérieur.

Roues arrière : simples ou jumelées ?

Une camionnette à roues doubles semble un choix évident si vous devez remorquer une grande caravane à sellette. Mais maintenant que les camionnettes de série 2500 et 3500 à roues arrière simples peuvent remorquer plus de 9 000 kg (20 000 lb), en avez-vous vraiment besoin ? Tant que la camionnette à roues arrière simples en question a la capacité de tracter votre caravane ou caravane à sellette, techniquement, la réponse est non. Cependant, il y a plus à considérer que la seule valeur de remorquage. Un jeu de roues arrière supplémentaires donne au véhicule tracteur une charge utile et une capacité d’essieu nettement plus élevées. De plus, le véhicule se révèle alors beaucoup plus stable dans le vent latéral ou lorsqu’il est dépassé par des semi-remorques. Il offre aussi une meilleure marge de sécurité en cas d’éclatement d’un pneu arrière. Par ailleurs, une camionnette à roues doubles est généralement nécessaire pour tracter une grande caravane à sellette avec plusieurs rallonges escamotables, dont le centre de gravité est plus élevé. L’ensemble de roues arrière doubles offre aussi plus de résistance au roulis, donc une plus grande stabilité d’un côté à l’autre.

Le choix des roues arrière jumelées n’ajoute pas grand-chose au prix final, mais il peut avoir un impact sur les tarifs d’assurance, les frais d’immatriculation et, bien entendu, la consommation de carburant. Par ailleurs, une camionnette à roues doubles est plus large et plus difficile à garer (surtout en ville), elle prend plus de place dans l’allée de stationnement ou le garage. Sur la route, elle implique une grande prudence lors de virages serrés pour éviter d’endommager l’aile arrière surdimensionnée. Ces roues additionnelles entraineront également des frais supplémentaires lorsqu’il sera temps de renouveler les bandes de freinage. Enfin, l’immatriculation des véhicules et les péages sont un peu plus élevés avec une camionnette à roues arrière doubles qu’avec un modèle à roues arrière simples.

Pour conclure, avant de partir magasiner, déterminez vos besoins et faites la liste des données que vous devez recueillir pour prendre la bonne décision.

Bon magasinage et joyeux camping !

Par Gilles Courcelles
Magazine Camping Caravaning, vol. 27 no 1, mars-avril 2021

À lire aussi
 Objectif : stabilité
 Remorquage d’un véhicule automobile : 3 options
Les attaches-remorques – Comment choisir celle qui convient

Les commentaires sont fermés.

PROMOTION ABONNEMENT
no posts

Au Nebraska, le service à la clientèle va plus loin

Les clients de Blue Ox qui doivent faire entretenir leur produit de cette marque peuvent visiter l’usine […]

Le camping des Voltigeurs

Même si le camping des Voltigeurs a l’air d’un jardin de géants avec ses […]

Réduction pour grand-papa et grand-maman

Grand-papa et grand-maman auront du plaisir à camper en tente ou en VR avec leurs petits-enfants dans […]

Encore améliore ses infrastructures

Pour bien des campeurs, le temps est venu de planifier son hiver au soleil. […]

Une nuit à la belle étoile… dans un hamac !

Le Havre Familial, situé à Sainte-Béatrix dans Lanaudière, est un centre de vacances 4 […]

Yourtes 5 étoiles, au sud du Nouveau-Brunswick

Les Dream Domes sont au camping ce que les palaces sont à l’hôtellerie : de […]

Sur le bord de la mer

C’est dans la très belle région de Charlevoix, au village de Saint-Siméon, qu’est sis […]

Du nouveau en Beauce

Il y a du nouveau au Camping La Vallée Beauceronne, situé à 10 minutes […]

Un petit bijou dans le Pontiac

Le parc Leslie est un parc naturel de 405 ha (1 000 acres) qui […]

Du nouveau au parc national du Bic

Le parc national du Bic est sans contredit l’un des joyaux du Bas-Saint-Laurent. En […]

Le Camping Pointe-aux-Oies améliore encore son offre

Le Camping Pointe-aux-Oies de Montmagny investit beaucoup dans la bonification de ses installations depuis […]

On composte au Domaine des Dunes

Plusieurs campings offrent le recyclage à leurs campeurs, mais peu offrent aussi le service de compostage. […]

Du nouveau au Camping H2o

L’été 2019 s’annonce rafraichissant au Camping H2O, situé à Trois-Rivières. L’établissement apprécié des familles, […]

Des investissements au Camping Lausanne

La nouvelle équipe en place depuis l’an dernier au Camping Lausanne voit grand pour […]

Un nouveau parc voit le jour

Le 23 juin 2018 avait lieu l’ouverture partielle du parc national d’Opémican en Abitibi-Témiscamingue. […]

200 lots pour voyageurs s’ouvrent en Chaudière-Appalaches

Un nouveau camping classé 4 étoiles ouvre ses portes à la mi-juin dans la […]

Huttopia : une troisième destination en Amérique du Nord

On connaissait déjà les campings Huttopia de Sutton, dans les Cantons-de-l’Est, et de North […]

Installations inusitées – camper différemment

La route des vacances fourmille de campeurs qui ont déployé beaucoup d’énergie, mais peu […]

Le parc régional de la Rivière Gentilly

Tous ses emplacements sont boisés et offrent un espace intime, à bonne distance des autres […]

Plus d’emplacements de camping au parc national du Mont-Mégantic

Les campeurs québécois et étrangers adorent le parc national du Mont-Mégantic, très reconnu pour […]

Argile du frêne : à prendre au sérieux

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a émis, depuis le 1er avril 2014, une nouvelle […]

Dormir dans un cocon

Vous rêvez d’être dans votre bulle ? C’est chose faite avec Cocoon Tree. Cette […]

Une nouvelle option à Bromont

Une nouvelle option est maintenant offerte aux caravaniers désirant acheter leur propre emplacement dans […]

-->