Le propane : tout ce qu’il faut savoir | Camping Caravaning
Untitled Document
tab 1 FERMER
Le propane
Tout ce qu'il faut savoir

BBQ1_Titre

Le propane est tout à la fois apprécié pour ses grandes qualités et craint en raison des risques d’intoxication, d’incendie ou d’explosion. En fait, comme pour toute chose, mieux l’on connait le gaz et son fonctionnement, plus on en apprécie les qualités sans en avoir peur. Le danger est dans l’ignorance !

Le gaz utilisé dans les VR est le même que celui qui brule dans les BBQ traditionnels, soit un gaz de pétrole liquéfié (GPL). Il s’agit d’un mélange d’hydrocarbures, dont le principal est le propane, mais qui contient aussi du butane, du butadiène et d’autres gaz stockés sous pression à l’état liquide. Ce qui, en quelques mots, résume bien ses principales qualités : facilement « stockable », transportable, avec un rendement énergétique élevé. Bien que le propane soit inodore et incolore, on ajoute au GPL de l’éthanediol (mercaptan éthylique) afin de lui donner une forte odeur d’oeuf pourri ou d’ail ou d’oignon moisi, selon les avis. Sa présence est ainsi facilement détectable à l’odorat. Enfin, même à sa sortie du réservoir sous forme gazeuse en raison d’une forte détente de pression, le propane est plus dense que l’air. En cas de fuite, cette caractéristique cause une accumulation — ou poche — près du sol. On comprend maintenant pourquoi les détecteurs de propane sont placés au ras du sol…

Cela étant dit, les informations qui suivent éclaireront le caravanier sur les signes à surveiller afin de détecter les problèmes, de prévenir toute détérioration des appareils et d’en assurer le bon fonctionnement en toute sécurité. Les réparations et l’entretien devraient être confiés à des techniciens qualifiés. D’ailleurs, Emploi-Québec délivre un certificat de compétence enla matière. Il serait bon de vous assurer que votre réparateur préféré a reçu une formation adéquate…

 Dans un véhicule récréatif, l’utilisation du propane permet d’avoir une quantité intéressante d’énergie disponible et d’assurer une certaine autonomie, malgré le faible poids et le petit volume des bonbonnes. Ainsi, le propane alimente la cuisinière et le four, le réfrigérateur (qui est toutefois bi-énergie, car il peut aussi fonctionner à l’électricité), le chauffe-eau, le système de chauffage et même le BBQ portatif que l’on installe à l’occasion à l’extérieur. Une batterie de 12 V procure l’énergie électrique nécessaire à certaines fonctions. Effectuons un rapide survol de chacun d’entre eux afin de mentionner les points auxquels il faut prêter attention.

La cuisinière et le four

Très populaire dans les restaurants et dans les maisons européennes, la cuisinière au gaz propane est à la fois sécuritaire et performante. D’ailleurs, certains grands chefs ne jurent que par le contrôle sur la température que donne son utilisation. C’est en soulevant la grille que l’on peut voir les bruleurs… et les débris accumulés ! La tubulure d’entrée de gaz se sépare pour alimenter chaque bruleur individuellement. Il y a un mécanisme d’allumage pour chacun d’eux. C’est un système simple qui nécessite peu d’entretien. Toutefois, il arrive que la flamme du bruleur ne soit pas bleue et presqu’invisible, mais orangée et moins chaude. Elle dégage alors plus de gaz carbonique et de suie. C’est signe d’une combustion incomplète. Il se peut que les buses (petits trous) soient obstruées. Un spécialiste pourra les déboucher avec une très fine aiguille.

Un autre problème courant est la présence de débris dans le tuyau d’alimentation comme tel. Débris qu’il faudra faire enlever. Il arrive en effet qu’il y ait des toiles d’araignée ou autres corps étrangers, surtout en début de saison. Il se peut aussi que l’ajustement du mélange air–gaz soit déficient, mais c’est plutôt rare. Enfin, dans le four, il existe une petite flamme que l’on nomme la veilleuse et qui s’allume en premier. Elle sert, entre autres choses, à réchauffer le thermocouple (résistance électrique servant à mesurer la température). Si elle n’est pas assez chaude (ce qu’il est possible d’ajuster) ou si le thermocouple est brisé, le four ne s’allumera pas. Parlant de veilleuse, même si elle demeure allumée en permanence dans les cuisinières des restaurants, l’utilisateur d’un VR a tout avantage, pour des raisons de sécurité, à l’éteindre s’il prévoit ne pas utiliser la cuisinière dans les prochaines heures. Et ce, même si un mécanisme de sécurité ferme l’arrivée de gaz lorsque la veilleuse s’éteint. Vaut mieux ne pas tenter le diable…

 

Un dernier mot concernant la mise en service au printemps : il arrive souvent que la concentration du gaz dans la tubulure soit plus faible s’il y a longtemps que la cuisinière n’a pas été utilisée. Plutôt que de faire fonctionner l’allumage comme à l’habitude, l’utilisation d’un bon vieux briquet à BBQ facilitera la manoeuvre.

Le réfrigérateur

Le réfrigérateur des véhicules récréatifs est un appareil qui fonctionne tout à la fois à l’électricité (110 V) et au propane. Dans ce dernier cas, il a alors tout de même besoin d’un peu d’électricité, que lui fournit une pile de 12 V, afin d’alimenter la commande de la valve et du mécanisme de sécurité. Le transfert d’un mode énergétique à l’autre se fait automatiquement, selon que le réseau détecte ou non la présence d’un courant alternatif de 110 V. On dit des réfrigérateurs que ce sont des appareils à absorption. Ils fonctionnent à l’aide d’ammoniac réchauffé soit par une résistance électrique, soit par le bruleur au propane. Ils consomment très peu d’énergie.

En mode propane, la cheminée du bruleur sert à réchauffer la tubulure d’ammoniac. Comme tout cet équipement est situé à l’extérieur, caché sous un panneau ventilé, il arrive, surtout en début de saison, que des coccinelles mortes (ou autres débris) s’y accumulent et nuisent au bon fonctionnement de la flamme ou dela veilleuse. Lacorrosion peut aussi toucher le bruleur qui voit ainsi ses orifices s’obstruer et les buses d’injection de gaz s’encrasser. Dans tous les cas, le frigo s’éteint après avoir fonctionné un certain temps. Bref, un bon nettoyage une fois l’an, par un technicien qualifié, est fortement recommandé.

Il est à noter qu’en mode propane, la veilleuse du bruleur reste toujours allumée. Elle ne s’éteindra que si le réfrigérateur passe en mode électrique. Pour un bon fonctionnement, peu importe le mode énergétique, il faut s’assurer que le véhicule est de niveau. Si la dénivellation est trop forte, des dommages importants peuvent survenir. Enfin, le frigo devrait être le dernier appareil à être mis en marche au printemps. Comme il consomme peu de propane, il aura de la difficulté à démarrer si la concentration de gaz dans la tubulure d’amenée n’est pas suffisante. L’utilisation des autres appareils avant permet de purger les premières vapeurs, moins denses.

Le système de chauffage

Ah ! La douce chaleur qu’il procure en début ou en fin de saison. C’est tout de même un appareil qui consomme pas mal d’énergie. Peu enclin à souffrir de problèmes variés, il n’est pas équipé de veilleuse. En fait, la flamme s’éteint et s’allume selon qu’on a atteint ou pas la température de consigne. Il arrive toutefois, rarement, que les démarrages soient difficiles, surtout en début de saison. On note alors que le ventilateur démarre et l’on entend le système d’allumage cliqueter, mais pas de chaleur… Le système de sécurité ferme alors l’entrée de gaz. Il faut donc mettre l’appareil hors tension puis le remettre en marche.

S’il n’y a toujours aucune chaleur produite, il faudra sortir à l’extérieur, près du panneau ventilé qui fait office d’entrée d’air et au centre duquel la sortie de gaz est placée. Pendant que quelqu’un à l’intérieur tente de faire démarrer le système, porter attention afin de détecter le bruit caractéristique du mécanisme d’allumage (fait-il clic ?) ou toute odeur suspecte de propane. Lors de tous ces essais, s’assurer que le véhicule est bien ventilé. Si rien ne fonctionne, une visite au réparateur s’impose.

Le chauffe-eau

Voilà l’appareil qui consomme le plus d’énergie. C’est donc dire que la flamme du bruleur est imposante et la quantité de propane injectée dans la chambre de combustion, notable. Encore une fois, comme le système est placé à l’extérieur (il faudra enlever un panneau pour en voir les différentes parties), des débris dans la chambre de combustion ou la tubulure peuvent nuire à la combustion et la flamme devient alors orangée. Cette flamme peut prendre de telles proportions qu’elle représente un réel risque d’incendie.

 

La plupart des appareils récents possèdent une résistance thermique qui protège contrela surchauffe. Placée à l’endroit où une flamme anormale pourrait s’élever, cette dernière surchauffera et coupera l’alimentation en gaz. Si, lors de l’inspection visuelle du véhicule, vous voyez de la suie sur le panneau extérieur vis-à-vis le chauffe-eau, il serait probablement temps de faire nettoyer le tout.

Un nettoyage effectué une fois l’an est recommandé. Il arrive aussi que le mélange air–gaz ne soit plus idéal et nécessite un petit ajustement.

Le BBQ portatif

L’un des grands plaisirs du camping, c’est de vivre à l’extérieur. Cuisiner dehors au moyen d’un barbecue au propane portatif devient alors une option toute naturelle. Il est bien sûr possible de le faire fonctionner à l’aide de petites bonbonnes, mais il est vraiment intéressant de se brancher directement à la volumineuse bonbonne du véhicule. Pour cela, il suffit de faire installer un boyau juste avant le régulateur principal du réservoir de propane du VR et d’utiliser un barbecue (ou une petite cuisinière à deux feux) fonctionnant à haute pression. La majorité des appareils fonctionnent ainsi et sont reconnaissables à leur régulateur de pression en forme de disque de couleur argentée (comme une soucoupe volante). Allez voir votre BBQ de maison… La prise extérieure offre donc une grande polyvalence et élimine l’encombrement propre au transport de petites bonbonnes.

On comprend donc que les divers appareils au propane propres au VR fonctionnent tous à basse pression alors que tous les appareils externes, comme le BBQ portatif, fonctionnent à haute pression.

Quelques conseils de sécurité

Le gaz propane a le potentiel d’être dangereux, mais bien utilisé, il est sécuritaire et surtout très utile. Est-il nécessaire de répéter que seul un technicien agréé par Emploi-Québec devrait modifier, nettoyer ou réparer un système au gaz ? Tous les appareils sont équipés de mécanismes de sécurité et certains, comme le frigo, peuvent même fonctionner alors que le véhicule est en mouvement. Toutefois, un utilisateur prudent vérifiera périodiquement les points mentionnés dans cet article et lorsqu’une odeur de propane lui chatouillera le nez, il prendra soin de ne rien allumer, même le cellulaire ou la lumière du frigo, et de bien ventiler le véhicule.

Dans ce cas, il devra vérifier si le réseau de propane a des fuites. Une façon simple de le faire : se rendre au réservoir, en fermer la valve principale et attendre une vingtaine de minutes. Puis, ouvrir à nouveau la valve complètement et écouter. Si l’on entend un « pfffftt » trop insistant, qui dure quelque temps, c’est que la pression est en train de se « rebâtir » dans les tubulures. On peut en déduire qu’il y a une fuite quelque part puisqu’il y a eu perte de pression. On laissera alors la valve principale fermée jusqu’à ce que la fuite ait été trouvée et réparée.

Un dernier mot concernant la jauge indiquant la quantité de gaz restant dans la bonbonne. Pourplus de précision, ce qui est d’ailleurs un terme plutôt relatif ici, vaut mieux se fier à celle installée directement sur le réservoir, et non à la jauge électrique à l’intérieur du véhicule. Cette dernière est très utile, car accessible, mais elle s’avère moins précise. Sans être un pro du propane, le caravanier se doit de posséder un minimum de connaissances afin d’utiliser les appareils au propane de manière sécuritaire et agréable.

Texte et photos : Dany Coulombe
Magazine Camping Caravaning, vol. 17/no 6, septembre 2011.

 

À lire aussi
● Wô les moteurs ! : Prudence avec les génératrices
● Les génératrices
● Les réfrigérateurs domestiques

Les commentaires sont fermés.

Autres articles dans cette catégorie
AFFICHER PLUS D'ARTICLES