tab 1 FERMER
Un hiver en Floride

Lise et moi avons repris la route, cette fois pour la Floride. Après avoir parcouru l'Amérique du Nord pendant un an et demi, à bord de notre Grande bleue, nous voulons explorer le royaume des «snowbirds», que nous connaissons peu. Joignez-vous à nous pour ce nouveau périple.
Articles récents
Archives
le 13 février,2016
Bye, bye, Florida !
le 6 février,2016
Record de pluie et docteur $US
le 30 janvier,2016
Un mois au même endroit
le 23 janvier,2016
Trois excellents romans
le 16 janvier,2016
Soixante et onze ans
le 9 janvier,2016
Premières impressions de Naples
le 2 janvier,2016
Enfin aux Keys !
le 26 décembre,2015
Le plaisir de lire en voyage
le 19 décembre,2015
Le pauvre dollar canadien
le 12 décembre,2015
Alligators, pythons et pluie
le 5 décembre,2015
Le choc de Miami
le 28 novembre,2015
Un village québécois en Floride
le 20 novembre,2015
Un astronouille chez les astronautes
le 14 novembre,2015
Savannah la magnifique!
le 7 novembre,2015
Le charme de la route
le 31 octobre,2015
Vivement le Sud !
le 18 octobre,2015
Au royaume des «snowbirds»
le 9 mai,2015
Les voyages forment la vieillesse
le 2 mai,2015
Revivre à Montréal
le 25 avril,2015
La «route des pionniers»
le 18 avril,2015
Une journée perdue !
le 10 avril,2015
Une semaine texane
le 4 avril,2015
Déjà-vu et découverte
le 27 mars,2015
Sur le chemin du retour
le 21 mars,2015
Indian Wells : retour au tennis
le 14 mars,2015
État de grâce à Borrego
le 7 mars,2015
Le bonheur est à l’épicerie
le 20 février,2015
Le caravaning zen
le 14 février,2015
Adios Los Barriles !
le 7 février,2015
Les habitués de Martin Verdugo’s
le 31 janvier,2015
Nos adieux à la caravane
le 24 janvier,2015
Sous le chaud tropique du Cancer
le 19 janvier,2015
Le choc de la Baja California
le 10 janvier,2015
Eh oui ! 70 ans déjà !
le 1 janvier,2015
La côte et la civilisation
le 27 décembre,2014
L’éternité sous les palmiers
le 19 décembre,2014
Perdus dans le canyon
le 12 décembre,2014
Pépés tranquilles, enfants criards
le 6 décembre,2014
Une pause bienvenue
le 29 novembre,2014
De Silicon Valley à Big Sur
le 22 novembre,2014
San Francisco sans magie
le 15 novembre,2014
Les grands parcs : Yosemite, Kings Canyon et Sequoia
le 8 novembre,2014
Le coût de la vie à Napa et Sonoma
le 1 novembre,2014
Retrouvailles à Reno
le 27 octobre,2014
La côte Ouest sous la pluie
le 17 octobre,2014
Presque en panne sèche
le 11 octobre,2014
Plein sud !
le 4 octobre,2014
Pluie, soleil et vertige
le 27 septembre,2014
Retour dans la vallée de l’Okanagan
le 20 septembre,2014
Un an déjà !
le 13 septembre,2014
Vancouver, prise 2
le 6 septembre,2014
Vancouver sous la pluie et le soleil
le 30 août,2014
Jours heureux à Victoria
le 23 août,2014
Pour soigner ma tourismophobie
le 16 août,2014
Long Beach : au bout du mythe
le 9 août,2014
Repos à Nanaimo
le 2 août,2014
Beau et chaud !
le 26 juillet,2014
Quelques jours en Alaska
le 20 juillet,2014
Marche avec les ours
le 12 juillet,2014
Premières impressions du Yukon
le 4 juillet,2014
Direction : Yukon
le 28 juin,2014
Les Rocheuses quasi inchangées
le 21 juin,2014
Une petite déprime
le 14 juin,2014
Le charme discret de Kelowna
le 7 juin,2014
Marché, soleil et factures
le 31 mai,2014
Un jour de bonheur !
le 23 mai,2014
Déceptions, découvertes et plaisirs
le 17 mai,2014
Le coup de foudre, enfin !
le 10 mai,2014
Besoin d’une pause
le 3 mai,2014
La boucle est bouclée
le 26 avril,2014
Bryce Canyon, la merveille !
le 19 avril,2014
Zion : beau et bondé
le 12 avril,2014
La bonne humeur de retour
le 4 avril,2014
Seuls avec la poisse
le 28 mars,2014
De retour à Sedona
le 21 mars,2014
De retour de la Vallée de la Mort
le 16 mars,2014
Voir Las Vegas et partir
le 6 mars,2014
Bye-bye Arizona !
le 28 février,2014
Je voulais voir Yuma…
le 22 février,2014
Dans un village de retraités
le 14 février,2014
L’Arizona tient promesse
le 6 février,2014
L’Arizona, enfin!
le 1 février,2014
Le sud du Texas
le 24 janvier,2014
Bye, bye Florida !
le 18 janvier,2014
69 ans dans les sources chaudes
le 9 janvier,2014
35 ans d’amour et d’humour
le 4 janvier,2014
Un Jour de l’An sans Skype
le 27 décembre,2013
Noël en Floride
le 20 décembre,2013
Drôle de cadeau de Noël
le 14 décembre,2013
Floride 2, Texas 0
le 7 décembre,2013
La douce chaleur du Sud
le 30 novembre,2013
À la guerre comme à la guerre
le 23 novembre,2013
Demain l’hiver, je m’en fous…
le 16 novembre,2013
À la veille du grand départ
le 9 novembre,2013
À demi rassurés
le 26 octobre,2013
En attendant le Sud
le 17 octobre,2013
Pépins et autres pépins (2)
le 15 octobre,2013
Pépins et autres pépins (1)
le 10 octobre,2013
Caravaning automnal et bipolaire
le 8 octobre,2013
L’appart est loué pour… 20 mois
le 2 octobre,2013
Notre vie sur la route
le 29 septembre,2013
Le choix d’une autocaravane
le 25 septembre,2013
Le tour de l’Amérique du Nord
le 23 août,2014

Pour soigner ma tourismophobie

Nous sommes retournés avec plaisir à Nanaimo.
Nous sommes retournés avec plaisir à Nanaimo.

Après une crise aiguë de tourismophobie, le docteur Gravel m’a conseillé une petite semaine tranquille, sans activités touristiques, ce que j’ai respecté à la lettre. Deux jours à Courtenay, puis retour à Nanaimo pour quatre jours, des promenades quotidiennes, beaucoup de lecture, beaucoup de temps à cuisiner et à manger. Nous nous sommes aussi plongés dans la sixième saison de Madmen, pas la meilleure sans doute mais agréable à regarder pour peu qu’on aime cette série américaine. Ce nouvel opus me touche d’autant plus qu’il se déroule en 1968, année où j’ai entrepris ma carrière de journaliste au Soleil.

C’était aussi le Masters de Cincinnati. Je n’ai pas regardé de matchs. D’abord parce que la connexion Wi-Fi n’est pas suffisamment rapide pour suivre la petite balle jaune, mais aussi parce que j’ai choisi de faire une pause tennis après avoir quitté le blogue que j’animais depuis sept ans à LaPresse.ca.

J’ai quand même suivi, grâce à l’internet, le déroulement du tournoi. J’y ai pris d’autant plus de plaisir que mes deux favoris, Roger Federer et Ana Ivanovic, se sont retrouvés en finale. Mon Suisse préféré en a même profité pour remporter, à 33 ans, le 80e tournoi de sa remarquable carrière. Quant à la belle Ana, elle s’est fait malmener par Serena, mais je m’y attendais après son marathon de trois heures contre Sharapova, la veille. De la revoir en finale d’un Masters après des années d’errance m’a quand même ravi.

J’aurais aimé que Roger et Ana connaissent une saison semblable pour ma dernière année de blogueur de tennis. Mais peut-être aurais-je eu plus de mal à quitter mon poste. Reste que je ne regrette pas ma décision. Il était devenu trop difficile de couvrir le tennis et de continuer à voyager. Et puis, je commençais un peu à me répéter. Alors aussi bien s’arrêter avant de commencer à radoter. Enfin, Lise commençait à souffrir en silence d’être une «veuve du tennis» pendant de longues périodes de l’année.

J’ai continué aussi à suivre l’actualité pour ne pas bronzer tout à fait idiot. C’est d’autant plus facile que je suis devenu accro à La Presse Plus. Cela dit, j’avoue être content de ne pas être au Québec pour cette nouvelle ronde d’agitation sociale. Lise et moi avons manqué en tout ou en partie les carrés rouges et le débat sur la Charte. La colère des syndiqués voyous ne nous manquera pas davantage.

Sur le plan international, les nouvelles provenant de la Bande de Gaza et de l’Irak ne sont pas réjouissantes non plus. Notre merveilleux monde ne se porte pas à merveille.

Peut-être est-ce pour cela que je me suis replongé dans Happiness – Le grand livre du bonheur. Le rédacteur en chef, Leo Bormans, a demandé à 100 des grands spécialistes sur le sujet de résumer leurs travaux en 1000 mots. Certains chapitres sont trop théoriques à mon goût, même si les auteurs devaient éviter le jargon scientifique. D’autres sont trop concis ou trop vagues, nous laissant sur notre appétit. Mais on trouve ça et là des trouvailles, voire des traits de génie, qui peuvent éclairer notre quête du bonheur.

On y confirme, bien entendu, qu’il vaut mieux être riche et en santé que pauvre et malade, ce dont on se doutait un peu. Mais on y découvre surtout que le bonheur s’apprend et que cet apprentissage doit être personnel, car ce qui est bon pour l’un, en effet, ne l’est pas nécessairement pour l’autre.

Le carnet du caravanier

Cette semaine, pas de voisins qui écoutaient la radio. Mais un jeune homme a ouvert un poste de rappeurs en prenant sa douche dans la salle de bains commune.

Autre première : j’avais déjà vu des gens promener leur chien en voiturette sur les campings. Mais je n’avais encore jamais vu quelqu’un accompagner son toutou en automobile. C’est fait. Un de nos voisins est passé devant notre emplacement, la main droite sur le volant de sa grosse automobile, la main gauche tenant la laisse de son petit Jack Russell. Décidément, quel merveilleux monde que le caravaning!

Lise vous fait ses amitiés. On se revoit la semaine prochaine à Victoria, où nous avons fini par arriver et que nous aimons beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *