Percé version 2019 | Camping Caravaning
Untitled Document
tab 1 FERMER
Percé, revisitée

Accueil

La première fois que j’ai visité Percé, dans les années 1980, il y avait encore de petits bateaux de pêche traditionnels sur la plage et des pêcheurs qui s’affairaient autour de leurs filets. Ça sentait la morue. J’y suis retourné à plusieurs reprises par la suite, pas vraiment pour la destination comme telle, mais comme arrêt obligé dans le cadre d’une virée gaspésienne. Je croyais connaitre le coin ; un peu, à tout le moins. Diable que je m’étais trompé !

En 1534, Jacques Cartier y fait aussi un arrêt obligé, mais ne laisse aucune description de l’endroit. C’est Samuel de Champlain qui, en 1603, parle d’un rocher percé d’un trou, mais sans en dire plus. Le rocher Percé, un ilot calcaire formé il y a près de 400 millions d’années, ne cesse de se transformer au rythme de l’érosion. Il aurait déjà eu trois ou même quatre arches. Il n’en subsiste qu’une seule aujourd’hui. Tout de même de dimension imposante, il fait 433 mètres de longueur sur 98 mètres de largeur et 88 mètres de hauteur, avec une arche haute de 15 mètres. Il est depuis toujours une balise, un attrait, une curiosité géologique. Attaché au continent par un tombolo, on peut s’y rendre à pied à marée basse. Il a, bien sûr, donné son nom au village blotti dans la baie qui l’embrasse et il attire les touristes depuis longtemps. Depuis peu, l’industrie touristique du coin a bien changé, même si le rocher est toujours là, patient, à se faire photographier sous tous les angles. Il y a du neuf dans le coin.

Un géoparc est né

En effet, depuis avril 2018, la région de Percé fait partie des géoparcs mondiaux de l’UNESCO. De ces 140 sites parsemés de par le monde, seuls 5 sont situés en Amérique du Nord, et celui de Percé est le seul au Québec. Ces géoparcs mondiaux sont décrits comme « des espaces géographiques où les sites et paysages de portée géologique internationale sont gérés selon un concept global de protection, d’éducation et de développement durable. »* Ce qui se traduit concrètement pour le touriste curieux en une foule de nouveaux attraits scientifiques, culturels ou même sportifs. Attraits plus accessibles que jamais et bien encadrés. Intéressant, n’est-ce pas ?

On a voulu en découvrir quelques-uns et décidé, par le fait même, d’établir notre camp de base au Camping de la Baie de Percé, dans le coeur même du village. Situé à distance de marche de la rue Principale (la route 132) et des marchands, le camping est aussi le point d’accueil du géoparc. C’est là que débutent les nouvelles expériences. De Tectonik, la présentation multimédia traitant de géologie et d’érosion, à l’aire de jeux pour les enfants en passant par les géoexcursions, il y en a pour tous les gouts.

Étant littéralement installés au pied du mont Sainte-Anne, nous pouvions voir de notre campement l’impressionnante plateforme vitrée qui s’avance dans le vide pour donner une vue unique sur la baie et le rocher. Il n’en fallait pas plus pour que, armés d’une pratique carte des sentiers, nous chaussions nos souliers de marche et partions explorer une partie des 18 kilomètres de sentiers qui sillonnent la région à la découverte de quelques-uns des 23 géosites signalés.

L’arrivée à la plateforme représente un but en soi. Si l’on combine l’effort de la montée (à noter, une navette fait aussi le parcours) à l’impression de marcher dans le vide et à l’effet de la beauté du panorama, on comprend le véritable sens de l’expression éculée « à couper le souffle » ! Après les oh ! et les ah ! d’usage, on décrète qu’il est maintenant temps de redescendre afin d’explorer d’autres sites. On choisit alors la voie express en empruntant une tyrolienne longue de 230 mètres et haute de 100 mètres afin de filer à une vitesse de 50 km/h vers le début du prochain sentier. Difficile toutefois de choisir quelle sera notre prochaine destination, la liste des attraits géologiques à découvrir étant si impressionnante et diversifiée.  

 

Les valeurs sures

Du rocher Percé au cap Canon en passant par la baie des Marigots, il faut parfois utiliser un véhicule pour se déplacer d’un site à l’autre. C’est ainsi que nous avons découvert le barachois de Malbaie. Situé entre Coin-du-Banc et Barachois, à environ onze kilomètres au nord-ouest de Percé, ce mince cordon sablonneux de six kilomètres représente un milieu humide riche et un lieu idéal pour une marche tranquille à saveur contemplative.

Si le rocher Percé est accessible à pied, l’ile Bonaventure, faisant partie du même parc et gérée par la Sépaq, ne l’est quant à elle que par bateau. La randonnée y est intéressante, mais c’est surtout l’observation de quelque 120 000 fous de Bassan qui constitue son attrait principal. Les yeux rivés à nos jumelles ou à notre caméra, on ne se lasse pas de les voir virevolter un peu partout, si ce n’est qu’il faut prendre des pauses, à l’occasion, pour s’éloigner de l’odeur acide des fientes ou même des mouches.

Si le géoparc est à lui seul une raison valable pour redécouvrir la région de Percé, la surprise finale vient de la nouvelle promenade. Fortement endommagée par les tempêtes hivernales de 2016, la grève, telle que je la connaissais, était en train de disparaitre et avec elle l’aqueduc de la ville. Amorcée en 2016 et terminée deux ans plus tard au cout de 21 millions de dollars, la réfection du littoral s’imposait. Et tant qu’à faire, on a fait beau ! Vraiment. On a refait l’aqueduc, déplacé certaines maisons, mais aussi, et surtout, rebâti la grève et installé un sympathique trottoir, des bancs et des lampadaires. Il ne reste que le quai, lui aussi endommagé, à refaire… éventuellement.

La nouvelle promenade offre donc aujourd’hui 800 mètres d’accès à la mer et invite au farniente et à la contemplation. On a tellement aimé que tous les jours, voire deux fois par jour, on s’y est rendus, arrêtant chez le poissonnier en cours de route ou dans la boutique d’un artisan. D’ailleurs, la ville de Percé compte une foule d’outils et de propositions pour faciliter la découverte du coin : circuit des artistes, des artisans et des saveurs du terroir, circuit historique, carte des sentiers du géoparc, carte touristique de la ville… Le tout téléchargeable en format PDF à partir du site web de la ville ou même grâce à une application offerte sur l’AppStore (produits Apple).

Si Percé a perdu un peu de son cachet d’authenticité avec ces nouveaux aménagements, elle a gagné en attraits. Touristique, certes, la région n’a toutefois pas perdu de son charme. Et le rocher Percé est toujours là, avec son arche et son monolithe, malgré les tonnes de roc qui tombent à l’eau chaque année. Il est toujours aussi impressionnant et on se demande encore pourquoi Jacques Cartier n’en a point parlé…

Texte et photos : Dany Coulombe
Magazine Camping Caravaning, vol. 25 no 4, juillet 2019

À lire aussi
● Faire escale à la baie des Chaleurs
● Gaspésie : admirez-moi ces sémaphores ! 
● Bas Saint-Laurent : d’un camping à l’autre
● Karoumaska : de douces activités
● Les jardins de Métis : le miracle d’Elsie
● L’islet-sur-Mer et Saint-Jean-Port-Joli 
● Trois-Pistoles
● La porte de la Gaspésie
● Spectaculaire Haute-Gaspésie
● Parc et Mer Mont-Louis
● Parc de la Gaspésie – De gentils sentiers de randonnée… et un monster à maitriser !

Les commentaires sont fermés.

POUR INFO

geoparcdeperce.com et perce.info/fr

TARIFS
Le camping de la Baie de Percé offre 126 emplacements de camping (tarifs de 29 $ à 42 $) et 10 de prêt-à-camper. Les animaux domestiques sont acceptés.
Tectonik (présentation multimédia) : de 10 $ à 18,50 $
Plateforme vitrée : de 5 $ à 8 $
Tyrolienne : de 12 $ à 20 $
Accès aux sentiers : gratuit

La région compte également d’autres terrains de camping intéressants : le Camping du Village, le Camping du Phare à Percé, le Camping Côte Suprise, Nature, Océan Chalets/Camping, Camping Tête d’Indien et le Camping du Cap Rouge.

Autres articles dans cette catégorie
    Le parc national des Îles-de-Boucherville le soir

    À moins de 10 minutes de Montréal, dans un décor qui sait toujours surprendre,

    Des articles pour le camping

    Cette semaine, des articles pour le camping… Car mine de rien, le printemps ne

    La Forêt de Maître Corbeau
    MaitreCorbeau75

    Si vous et votre famille aimez l’hébertisme et les sentiers aériens, vous serez comblés dans

    Pour le bonheur des papilles gustatives
    TrappeFromage75

    Si vous passez par Gatineau en Outaouais, faites un arrêt à la fromagerie La

    Courir sa chance

    Ce vendredi, le dollar canadien a encore une fois continué sa plongée vers les

    Le parc national du Mont-Saint-Bruno plus accessible pour les citoyens

    À partir du 2 février, la Ville de Saint-Bruno-de- Montarville assumera cinquante pour cent

    Un sentier culturel au coeur de Gatineau
    SentierGatineau75

    Inspiré de la Freedom Trail de Boston, que bien des Québécois connaissent, un sentier

    Le long de la route 389
    201206-Route38975

    Si c’est la nature indomptée, les barrages hydroélectriques et le nord du Québec qui

    Inauguration de la piste multifonctionnelle du parc du Marécage‑des‑Scots

    Cette piste de presque 17 km aller-retour, permet aux cyclistes ou aux marcheurs de

    Journée d’hiver Sépaq : gratuité d’accès pour tous, le samedi 18 février

    Les établissements de la Sépaq : chaleureux même en hiver. C’est autour de ce

    Musée des outils anciens à Saint-Rémy-de-Tingwick
    MuseeAnciensOutils75

    Lors de votre passage dans la région des Bois-Francs, profitez-en pour faire la visite

    Une visite guidée

    Cette semaine, une visite guidée chez Winnebago, un 10 000e VR pour Grand Design

    Jean-Julien Bourgault, témoin de son temps

    Le Musée québécois de culture populaire présente une exposition de l’œuvre de Jean-Julien Bourgault

    Sépaq : début des réservations de la pêche à la journée


    La réservation d’excursions de pêche à la journée dans les réserves fauniques et les

    Parc national des Îles-de-Boucherville : un parc la nuit

    À moins de 10 minutes de Montréal, dans un décor qui sait toujours surprendre,

    Tour d’hélico sur le fjord du Saguenay
    helico75

    Quoi de plus électrisant qu’un tour d’hélico pour contempler les splendeurs du fjord du

    Promenons-nous dans les champs à Compton!

    La Fromage La Station vous invite à prendre le champs pour une dernière expédition

    Séjourner parmi les arbres
    2010RogerEmite75

    Une des façons les plus inusitées et excitantes de camper dans la nature est

    « Trouve ta plage »
    Plage75

    Jamais l’appel de l’eau ne s’est autant fait ressentir ! Avec cet hiver qui

    Du nouveaux aux sentiers de l’Estrie
    201307-Sentiers75

    Les sentiers de l’Estrie, qui ont reçu un Grand Prix du tourisme québécois en 2011, continuent

    Bromont : revitalisation de la Ceinture de randonnée

    La populaire Ceinture de randonnée (C-1), qui vient d’être revitalisée, permet de faire le

    Iles de la Madeleine
    Accueil

    Au beau milieu du golfe du Saint-Laurent, à plus de 200 kilomètres au large de

    Huttopia présente La Trappeur, une nouvelle tente toile et bois avec salle de bains complète, en exclusivité à Sutton

    Les campeurs qui séjourneront au site Huttopia Sutton cet été auront le plaisir de

    Un après-midi nature en Montérégie
    PMenMonteregie75

    Amateurs de balades relaxantes en plein air, voici une idée de sortie en nature

    Défiez la gravité à Laval
    2009-10-skyventure-laval75

    On dit que l’état d’apesanteur expérimenté en chute libre est une sensation incroyable. Cependant,

    St-Côme en glace

    Du 27 janvier au 12 février, le Festival St-Côme en Glace vous invite à

    Le Zoo de Granby est en mode Hiver

    Beaucoup seront étonnés de découvrir que, pour plusieurs animaux du zoo, l’hiver est une

    Faire du vélo… dans les airs !
    201306VeloEnAir75

    Si vous cherchez une activité inustée et amusante pour toute la famille cette été, le

    La ferme des alpagas
    Alpagas75

    Vous recherchez une touche d’exotisme accessible à toute la famille en ce début d’hiver ? Laissez-vous

    Quatrième édition du « Vélo neige » au Parc de la Gorge de Coaticook

    L’événement « Vélo neige » est toujours très attendu par les amateurs de «

AFFICHER PLUS D'ARTICLES