Untitled Document
tab 1 FERMER
Les soupes commerciales
Comment s’y retrouver ?

SoupeAccueil

Les soupes commerciales sont parfois une solution simple et pratique pour les repas en vacances. Les Québécois consomment pas moins de 30 millions de boîtes de soupes en sachet par année. Quelles sont les plus recommandables ?

Il y a les soupes en conserve, en brique (boîte cartonnée), en sachet et les prêtes-à-manger. Pour toutes, il y a un constat à faire dès le départ : le taux de sodium est souvent élevé, en moyenne 875 mg par tasse, quand on sait que la consommation quotidienne doit jouer entre 1 500 et 2 000 mg. En bas de 500 mg de sodium, c’est très bien. Et que dire des additifs aux noms étranges : glutamate monosodique, dioxyde de silicium, guanylate disodique et inosinate disodique… qui ne sont pas nécessaires. Il y a souvent cheveu sur la soupe, c’est le cas de le dire !

Les soupes en sachet

Bien réconfortante en période de rhume, la soupe en sachet nous fournit-elle des bienfaits nutritifs ? D’abord, il est conseillé de choisir la version 25 % moins de sel, car certaines soupes déshydratées contiendraient jusqu’à la moitié de notre consommation quotidienne  en sodium. Par exemple, la marque Choix du Président présente moins de 540 mg de sodium par portion alors que la crème de poulet Cup-A-Soup de Lipton en contient quelque 1 376 mg ! Quant à la présence de poulet dans ce type soupe, il y a le bouillon peut-être, mais on n’évalue qu’à 2 g la teneur en protéines de la soupe poulet et nouilles de Lipton notamment. Peu nutritive, la populaire soupe poulet et nouilles demeure juste bien réconfortante pour les « grippettes » !

Quant à la soupe aux légumes, la soupe aux tomates et légumes et la jardinière de Lipton surprennent toutes deux par leur taux de sodium oscillant entre 670 et 780 mg de sodium. Elles n’offrent qu’environ 1 g de fibres et 4 % de l’apport en vitamine A, sans oublier les 4 g de sucres qui y sont incorporés. Du côté des soupes Knorr régulières, si leur teneur en sodium est fort acceptable (450 mg), certaines contiennent plusieurs additifs alimentaires. Le gluten est aussi utilisé comme épaississeur. Toutefois, bonne nouvelle, Knorr propose dorénavant une nouvelle variété de soupes en sachet ou en brique « issues de l’agriculture durable » ou « bio » qui sont sans agents de conservation, sans colorant ni rehausseurs de goût. À privilégier dans vos choix, bien sûr.

Et en conserve ?

Quant aux soupes poulet et nouilles en conserve, celle de Campbell’s Demande santé est intéressante. On y fait attention à la quantité de sodium (480 mg) et aux gras saturés (0,5 g seulement). En plus, on y retrouve assez de nouilles et de morceaux de poulet pour un 5 g de protéines. Les versions de soupes dites « santé » ou « grand-mère » ou « maison » sont généralement plus nutritives que les autres.  

 

Notamment, la soupe aux légumes « grand-mère » de Campbell’s offre une belle teneur en vitamine A (20 % du besoin quotidien) et 3 g de fibres. Seul petit hic : on y a ajouté… du caramel ! À titre de comparaison, leur version régulière de soupe aux légumes comprend plus de 750 mg de sodium et 7 g de sucre sans oublier le glutamate monosodique et le caramel ajoutés. Du côté des soupes biologiques, la compagnie Amy’s propose notamment une bonne soupe aux légumes et orge (3 g de fibres), bien que son taux de sodium soit assez élevé (580 mg).

Les prêtes-à-manger

Si vous avez accès à un frigo lorsque vous campez, il peut être bon de vous tourner vers des soupes prêtes-à-manger. Les soupes du Commensal demeurent, entre autres, des choix éclairés délicieux. Elles renferment à peine 0,2 g de gras saturés, 420 mg de sodium et offrent un bon 12 g de protéines quand elles contiennent des lentilles. Quant à leur soupe aux légumes, elle est riche en fibres (3 g) et contient une belle variété de légumes. Enfin, il peut être bon d’opter pour des soupes en brique (contenants cartonnés vendus en tablette), car certaines sont parfois additionnées de vitamines et elles n’incluent pas trop d’additifs. Ce peut être une autre bonne avenue pour des soupes rapides.

En gros, on en pense quoi ?

Finalement, on en conclut que la soupe en sachet peut être bien pratique pour le camping rustique, mais on ne doit pas compter sur ses bienfaits, que sur le réconfort qu’elle procure. De plus, la horde d’additifs et de sel qu’elle contient est à surveiller. Pour les soupes en conserve et en brique, en choisir avec des légumineuses contribuera à un meilleur apport de protéines et de fibres. Et, quelle que soit la soupe, on surveille toujours la présence en sel, en additifs, en colorants et en arômes artificiels.

À la soupe, maintenant ?

Par Danielle Goyette
Camper au Québec 2020

À lire aussi
● Partir en VR ? Jamais sans ma mijoteuse !
● Test de goût : cinq soupes minestrones à l’essai
● Rassasiantes soupes-repas

Les commentaires sont fermés.

Autres articles dans cette catégorie
AFFICHER PLUS D'ARTICLES