tab 1 FERMER
Un hiver en Floride

Lise et moi avons repris la route, cette fois pour la Floride. Après avoir parcouru l'Amérique du Nord pendant un an et demi, à bord de notre Grande bleue, nous voulons explorer le royaume des «snowbirds», que nous connaissons peu. Joignez-vous à nous pour ce nouveau périple.
Articles récents
Archives
le 13 février,2016
Bye, bye, Florida !
le 6 février,2016
Record de pluie et docteur $US
le 30 janvier,2016
Un mois au même endroit
le 23 janvier,2016
Trois excellents romans
le 16 janvier,2016
Soixante et onze ans
le 9 janvier,2016
Premières impressions de Naples
le 2 janvier,2016
Enfin aux Keys !
le 26 décembre,2015
Le plaisir de lire en voyage
le 19 décembre,2015
Le pauvre dollar canadien
le 12 décembre,2015
Alligators, pythons et pluie
le 5 décembre,2015
Le choc de Miami
le 28 novembre,2015
Un village québécois en Floride
le 20 novembre,2015
Un astronouille chez les astronautes
le 14 novembre,2015
Savannah la magnifique!
le 7 novembre,2015
Le charme de la route
le 31 octobre,2015
Vivement le Sud !
le 18 octobre,2015
Au royaume des «snowbirds»
le 9 mai,2015
Les voyages forment la vieillesse
le 2 mai,2015
Revivre à Montréal
le 25 avril,2015
La «route des pionniers»
le 18 avril,2015
Une journée perdue !
le 10 avril,2015
Une semaine texane
le 4 avril,2015
Déjà-vu et découverte
le 27 mars,2015
Sur le chemin du retour
le 21 mars,2015
Indian Wells : retour au tennis
le 14 mars,2015
État de grâce à Borrego
le 7 mars,2015
Le bonheur est à l’épicerie
le 20 février,2015
Le caravaning zen
le 14 février,2015
Adios Los Barriles !
le 7 février,2015
Les habitués de Martin Verdugo’s
le 31 janvier,2015
Nos adieux à la caravane
le 24 janvier,2015
Sous le chaud tropique du Cancer
le 19 janvier,2015
Le choc de la Baja California
le 10 janvier,2015
Eh oui ! 70 ans déjà !
le 1 janvier,2015
La côte et la civilisation
le 27 décembre,2014
L’éternité sous les palmiers
le 19 décembre,2014
Perdus dans le canyon
le 12 décembre,2014
Pépés tranquilles, enfants criards
le 6 décembre,2014
Une pause bienvenue
le 29 novembre,2014
De Silicon Valley à Big Sur
le 22 novembre,2014
San Francisco sans magie
le 15 novembre,2014
Les grands parcs : Yosemite, Kings Canyon et Sequoia
le 8 novembre,2014
Le coût de la vie à Napa et Sonoma
le 1 novembre,2014
Retrouvailles à Reno
le 27 octobre,2014
La côte Ouest sous la pluie
le 17 octobre,2014
Presque en panne sèche
le 11 octobre,2014
Plein sud !
le 4 octobre,2014
Pluie, soleil et vertige
le 27 septembre,2014
Retour dans la vallée de l’Okanagan
le 20 septembre,2014
Un an déjà !
le 13 septembre,2014
Vancouver, prise 2
le 6 septembre,2014
Vancouver sous la pluie et le soleil
le 30 août,2014
Jours heureux à Victoria
le 23 août,2014
Pour soigner ma tourismophobie
le 16 août,2014
Long Beach : au bout du mythe
le 9 août,2014
Repos à Nanaimo
le 2 août,2014
Beau et chaud !
le 26 juillet,2014
Quelques jours en Alaska
le 20 juillet,2014
Marche avec les ours
le 12 juillet,2014
Premières impressions du Yukon
le 4 juillet,2014
Direction : Yukon
le 28 juin,2014
Les Rocheuses quasi inchangées
le 21 juin,2014
Une petite déprime
le 14 juin,2014
Le charme discret de Kelowna
le 7 juin,2014
Marché, soleil et factures
le 31 mai,2014
Un jour de bonheur !
le 23 mai,2014
Déceptions, découvertes et plaisirs
le 17 mai,2014
Le coup de foudre, enfin !
le 10 mai,2014
Besoin d’une pause
le 3 mai,2014
La boucle est bouclée
le 26 avril,2014
Bryce Canyon, la merveille !
le 19 avril,2014
Zion : beau et bondé
le 12 avril,2014
La bonne humeur de retour
le 4 avril,2014
Seuls avec la poisse
le 28 mars,2014
De retour à Sedona
le 21 mars,2014
De retour de la Vallée de la Mort
le 16 mars,2014
Voir Las Vegas et partir
le 6 mars,2014
Bye-bye Arizona !
le 28 février,2014
Je voulais voir Yuma…
le 22 février,2014
Dans un village de retraités
le 14 février,2014
L’Arizona tient promesse
le 6 février,2014
L’Arizona, enfin!
le 1 février,2014
Le sud du Texas
le 24 janvier,2014
Bye, bye Florida !
le 18 janvier,2014
69 ans dans les sources chaudes
le 9 janvier,2014
35 ans d’amour et d’humour
le 4 janvier,2014
Un Jour de l’An sans Skype
le 27 décembre,2013
Noël en Floride
le 20 décembre,2013
Drôle de cadeau de Noël
le 14 décembre,2013
Floride 2, Texas 0
le 7 décembre,2013
La douce chaleur du Sud
le 30 novembre,2013
À la guerre comme à la guerre
le 23 novembre,2013
Demain l’hiver, je m’en fous…
le 16 novembre,2013
À la veille du grand départ
le 9 novembre,2013
À demi rassurés
le 26 octobre,2013
En attendant le Sud
le 17 octobre,2013
Pépins et autres pépins (2)
le 15 octobre,2013
Pépins et autres pépins (1)
le 10 octobre,2013
Caravaning automnal et bipolaire
le 8 octobre,2013
L’appart est loué pour… 20 mois
le 2 octobre,2013
Notre vie sur la route
le 29 septembre,2013
Le choix d’une autocaravane
le 25 septembre,2013
Le tour de l’Amérique du Nord
le 28 juin,2014

Les Rocheuses quasi inchangées

Le lac Louise est très beau avec sa couleur turquoise et le mont Victoria à l'horizon.
Le lac Louise est très beau avec sa couleur turquoise et le mont Victoria à l’horizon.

Quarante-deux ans plus tard, Lise a retrouvé les Rocheuses presque inchangées. Malgré deux référendums qui ont secoué le Canada anglais, surtout le deuxième, elles n’ont pas été changées de place. Si, si, je vous assure. Elles s’élèvent toujours aussi majestueusement au bout de cette grande plaine où l’on fait pousser du blé et d’où on extrait du pétrole, un peu sale mais si rentable. Mais je m’égare.

Revenons aux Rocheuses. Si les montagnes ont peu changé, Lise a trouvé Banff bien agrandi. À certaines heures, il y a autant d’animation sur Banff Avenue que dans la rue Sainte-Catherine à Montréal. On se croirait presque à Paris, près de la tour Eiffel, tellement on croise de Chinois et d’Indiens, qui ici aussi débarquent par autocars entiers. Nous qui venions de passer cinq jours à Lake Louise, nous avons trouvé cette petite ville bien agitée. Heureusement, le camping gouvernemental Tunnel Mountain est grand et calme.

Lise se souvenait de la belle randonnée qu’elle avait faite au mont Sulphur dans une vie antérieure. Dans une brochure qu’on nous a remise au centre touristique, on décrit ce sentier comme facile. J’aurais deux mots à dire à l’idiot qui a écrit ça et qui n’y a vraisemblablement jamais mis les pieds. Je veux bien croire que le chemin monte en lacets, mais il grimpe sur 5,5 kilomètres, avec un dénivelé de 655 mètres. Ce n’est pas précisément une promenade au parc Lafontaine, sur les plaines d’Abraham ou aux jardins du Luxembourg. Si Lise l’a gravi allègrement, c’est qu’elle est en forme. Moi, j’ai peiné à la suivre.

La piste était bien tranquille. Tout en haut en revanche, c’était presque la cohue. Des centaines de touristes nous avaient doublés en empruntant le téléphérique. Nous attendaient aussi quelques spermophiles. Ne vous méprenez pas : le mot signifie «qui aime les graines». Mais il désigne plus précisément un petit rongeur, parent de notre suisse, «qui aime ce que lui donnent les touristes».

Plus effrontés encore que les écureuils du mont Royal, les spermophiles du mont Sulphur montaient sur les tables. L’un d’eux a même mis fin abruptement à notre repas, pourtant frugal. Nous étions si frustrés qu’on a crié après une touriste qui leur donnait du gâteau, juste devant une grosse pancarte exhortant les visiteurs à ne pas nourrir les animaux.

Malgré tout, on a adoré notre balade. La montée était exigeante certes, mais gratifiante. Et au sommet, on a une vue superbe sur Banff et les monts environnants.

Nous sommes redescendus par le téléphérique pour ménager nos vieux genoux. La vue est belle, mais les téléphériques, ce n’est pas vraiment notre truc. Et puis le tarif  de 37,70$ pour deux, retour seulement, est touristique.

Au retour, nous sommes allés nous plonger, tout près de là, dans la piscine des Banff Upper Hot Springs, dont l’eau à 40 degrés Celsius vient des sources sulfureuses des environs. La baignade nous a fait grand bien. En prime, nous avons eu une conversation très agréable avec une infirmière québécoise de passage.

Précédemment, nous avions passé cinq jours à Lake Louise, que nous avons préféré à Banff. Son lac turquoise est très beau, avec le mont Victoria à l’horizon. Mais il serait dommage de manquer, à une dizaine de kilomètres de là, le lac Morraine, dans la vallée des Ten Peaks. Superbe!

Côté randonnées par contre, nous avons mieux aimé les deux sentiers que nous avons faits à partir du lac Louise, le Lake Agnes et le Plain of Six Glaciers. Le sentier Consolation Lakes, qui part du lac Morraine, est moins jouissif.

Nous avons terminé ce séjour dans les Rocheuses albertaines à Jasper, que nous quitterons demain. On décrit souvent la route qui y mène, depuis Lake Louise, comme la plus belle de l’Ouest canadien. Malheureusement, nous l’avons parcourue en bonne partie sous la pluie, d’épais nuages nous cachant les cimes. Notre plaisir a aussi été amoindri par l’état honteux de la chaussée, indigne d’un grand parc national. Cela dit, c’est une belle route, où les occasions de s’arrêter sont nombreuses et dont nous garderons un beau souvenir.

Quant à Jasper même, c’est une ville agréable. Sur le plan architectural, elle n’a rien d’exceptionnel. Mais en a-t-on besoin quand on est environné par de si belles montagnes?

Bien qu’elle soit située plus au nord que Banff et Lake Louise, Jasper jouit d’un climat plus doux. C’est qu’elle est moins élevée. De plus, les journées y sont plus longues. À cette période-ci de l’année, le soleil n’est pas encore couché à 22h30. Un avant-goût du soleil de minuit du Yukon.

Les sentiers environnants sont nombreux. On n’en a fait qu’un, celui du canyon Maligne, qui permet de découvrir une gorge splendide. Même s’il est bien moins élevé que les grands canyons américains, il est bien mieux sécurisé. Il n’y a pas à dire, les Canadiens prennent la sécurité au sérieux. Partout où le randonneur pourrait chuter s’élève une clôture. Certes, vous ne pourrez pas pousser votre conjoint dans le vide comme on peut le faire au Grand Canyon. Mais en revanche, vous ne risquez pas d’être précipité dans le gouffre non plus. Rassurant, non?

Lise vous fait ses amitiés. À samedi prochain, probablement à Grande Prairie, en Alberta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *