tab 1 FERMER

Récit de caravaniers à la conquête de l’Ouest

Articles récents
Archives
le 28 juillet 2022
Les Îles-de-la-Madeleine
le 8 juillet 2022
Les Îles-de-la-Madeleine
le 29 juin 2022
Île-du-Prince-Édouard
le 15 juin 2022
Île-du-Prince-Édouard / Circuit côtier North Cape
le 2 juin 2022
Île-du-Prince-Édouard
le 26 mai 2022
Île-du-Prince-Édouard
le 17 mai 2022
Île-du-Prince-Édouard
le 20 avril 2022
Île-du-Prince-Édouard
le 31 mars 2022
Nouveau-Brunswick
le 16 mars 2022
Nouveau-Brunswick
le 10 février 2022
Nouveau-Brunswick / Fundy… Une baie avec vues
le 27 janvier 2022
Nouveau-Brunswick / Baie de Fundy
le 12 janvier 2022
Nouveau-Brunswick / Baie de Fundy
le 9 décembre 2021
Nouveau-Brunswick / Baie de Fundy
le 25 novembre 2021
La tournée Alantique : Grand Manan et l’Acadie
le 10 novembre 2021
LA TOURNÉE ATLANTIQUE : Sur la route du Nouveau-Brunswick (3)
le 21 octobre 2021
La tournée Atlantique : de Forillon à Percé (2)
le 12 octobre 2021
La tournée Atlantique
le 30 septembre 2021
Un bonheur simple, mais une expérience inoubliable
le 8 septembre 2021
Minganie : La nouvelle route
le 26 août 2021
Minganie : Le bout du pays
le 24 août 2021
La Moyenne-Côte-Nord et la Minganie
le 27 juillet 2021
La Haute Côte-Nord
le 20 juillet 2021
Côte-Nord
le 25 juin 2021
Alberta – Région des Badlands
le 22 juin 2021
Alberta – la vallée de Drumheller
le 12 mai 2021
Alberta – Les Rocheuses dans toute leur splendeur
le 26 avril 2021
Alberta – Deux sites touristiques… Deux mondes différents !
le 15 avril 2021
Alberta francophone – Rivière-la-Paix : Le nouveau pays
le 7 avril 2021
Alberta francophone – Route de prairies et de forêt
le 11 mars 2021
L’Alberta francophone – Legal : L’histoire en images
le 25 février 2021
L’Alberta francophone
le 12 février 2021
Itinéraires de rêve : l’Alberta
le 25 janvier 2021
Ontario — Lac Supérieur : finale en Harmony et conclusion en nuances
le 8 janvier 2021
Lac Supérieur – Sur le chemin du retour…
le 15 décembre 2020
Ontario/Lac Supérieur – Vue d’en haut…
le 27 novembre 2020
Lac Supérieur/Ontario – Le Géant endormi
le 13 novembre 2020
Ontario — Lac Supérieur Les arrêts se multiplient
le 22 octobre 2020
Sur la Transcanadienne
le 16 octobre 2020
Le long de la rive du lac Supérieur
le 29 septembre 2020
En route vers le lac Supérieur
le 2 septembre 2020
Labrador et Terre-Neuve – Le quad, un mode de vie
le 27 août 2020
De St John’s jusqu’à la fin…
le 25 août 2020
Gros-Morne et autres beautés naturelles…
le 10 août 2020
Fogo Inn, un modèle unique de développement
le 7 juillet 2020
Terre-Neuve : Péninsule Nord et St Anthony
le 23 juin 2020
Fabuleuse Basse-Côte-Nord
le 12 juin 2020
Labrador et Côte atlantique
le 1 juin 2020
Road trip au Labrador et Terre-Neuve – On quitte Manic V vers la côte du Labrador
le 6 mai 2020
Labrador et Terre-Neuve Les icebergs… une pure merveille !
le 17 avril 2020
Road trip au Labrador, Basse-Côte-Nord et Terre-Neuve – Un moment de réflexion avant le départ…
le 6 avril 2020
Côte-Nord — Labrador et Terre-Neuve : Les routes d’un nouveau monde !
le 18 mars 2020
Yellowstone : Un univers en ébullition
le 3 mars 2020
Lac Salé (Utah) — Yellowstone (Wyoming – Montana) : une route d’émerveillement !
le 20 février 2020
Utah… Grand Lac Salé, l’amorce du retour !
le 5 février 2020
Spectacle à grand déploiement en Utah !
le 18 décembre 2019
Capitol Reef — Utah
le 4 décembre 2019
Route 12 vers Torrey – Utah : LA route à découvrir
le 20 novembre 2019
Bryce Canyon National Park – Le plus extraordinaire entre tous
le 8 novembre 2019
Navajo National Monument et Zion
le 16 octobre 2019
Monument Valley… un des moments forts !
le 25 septembre 2019
La région du lac Powell
le 13 septembre 2019
Le Grand Canyon dans tous ses états
le 21 août 2019
Les gorges du Rio Grande
le 7 août 2019
Les villes du nord du Nouveau-Mexique
le 24 juillet 2019
Le désert blanc du Nouveau-Mexique
le 8 juillet 2019
Quelques étapes urbaines…
le 19 juin 2019
Route 66 — Revenons au début !
le 5 juin 2019
Get your kicks on Route 66…
le 22 mai 2019
Sous le charme de Chicago…
le 17 avril 2019
Se préparer avec méthode
le 27 mars 2019
Encore sur la route…
le 21 mars 2019
À venir
le 28 juillet 2022

Les Îles-de-la-Madeleine

Terre de liberté et de fierté

Devancer la nuée de touristes qui débarque aux Îles-de-la-Madeleine chaque été, ou la suivre en septembre, ce peut être l’opportunité de merveilleuses rencontres et la chance d’effectuer une tournée gourmande à la découverte des produits vraiment typiques des Iles. De plus, c’est aussi l’occasion de s’adonner en toute liberté à une panoplie d’activités de plein air qui contribuent à stimuler la digestion. Voilà la belle façon de découvrir à leur meilleur tous les charmes de ce grand archipel ainsi que la culture et la grande générosité des Madelinots.

C’est magique !

Des moments de paix loin de la foule

Juste le fait d’arriver aux Iles en bateau déclenche une magie que l’on peut difficilement décrire, mais qui opère à coup sûr et que l’on ne comprend que lorsqu’on a vécu un tel moment. La terre la plus avancée du Québec dans le golf du Saint-Laurent, à 215 km de Gaspé, est extrêmement importante parce qu’elle nous permet de prétendre à un pays quasi démesuré dirait Gilles Vigneault. Elle donne une dimension essentielle à notre culture de francophones d’Amérique en ajoutant à nos couleurs celles du drapeau acadien. La personnalité affable, la langue extraordinaire et la fierté des Madelinots suffisent à combler un séjour dans cette patrie d’outre-mer. Quand on joint à cela un paysage fabuleux de mer, de dunes, de collines, de caps, de plages et de lagunes, on comprend pourquoi tant de citadins en mal de liberté ont choisi les Îles-de-la-Madeleine pour fuir le monde qui les enchainait et s’en définir un autre à la mesure de cette population et de ces iles qui n’ont pourtant pas la vie facile.

Vue d’ensemble

Pour bien comprendre les Îles-de-la-Madeleine, il faut au moins savoir qu’il s’agit d’un archipel composé d’une dizaine d’iles dont six sont reliées par des dunes et des lagunes. L’ile d’Entrée est détachée du groupe et habitée par une petite communauté anglophone d’irréductibles, tout comme l’ile aux Loups, au centre de l’archipel. Les autres iles sont au large, privées ou protégées.

Le tour des maisons

Au cœur de ce paysage en constante mouvance, par l’érosion et le déplacement des dunes, on trouve 300 km de plages, 240 espèces d’oiseaux, des maisons traditionnelles acadiennes peintes des couleurs vives des bateaux, des caps de grès rouge sculptés comme de la dentelle, des collines dénudées, des villages jaloux de leur autonomie, de leurs coutumes respectives et de leur accent propre. Pour orchestrer cette fresque naturelle, il faut une race de monde qui se tient debout en parlant haut et fort, contre le vent et la mer déchainée. Les Madelinots sont modelés sur mesure pour jouer ce rôle. Autrefois pêcheurs de morue et chasseurs de phoque, ils sont devenus pêcheurs de homard, de crabe, de pétoncle, de hareng et de tout ce que l’océan donne en tribut à ceux qui lui confient leur existence.

Quand on va aux Iles, on veut jouir pleinement de cet environnement et des éléments en profitant des plages, en faisant des châteaux de sable, en marchant sur le fil de la dernière vague à s’échouer sur le rivage, en faisant du vélo, du kayak de mer, du cerf-volant et du buggy, de la planche à voile, de la plongée en apnée dans les grottes. On veut également voir tout ce qu’on trouve ici et qui n’existe pas chez nous. Voilà pourquoi il faut prendre le temps et se laisser aller à la découverte.

Les chemins de traverse

Cap Alright

Il y a tellement d’endroits magnifiques sur les Iles qu’on ne sait par où commencer. Alors, autant se laisser porter par les chemins de traverse, les petites routes qui semblent ne mener nulle part puis qui débouchent sur des points de vue spectaculaires avant de s’évanouir au bout d’un cap qui s’effiloche. Cap Alright avec sa pointe de verdure, son petit phare et sa miniature du Rocher Percé. À droite, vers la grande baie de Plaisance; devant, avec l’île d’Entrée; à gauche, avec les falaises grises jusqu’au cap Adèle… Tout n’est qu’émerveillement.

L’Anse-de-la-Cabane

Ailleurs, à l’Anse-de-la-Cabane, sur l’ile du Havre-Aubert, j’ai fait le tour du pittoresque petit phare juché sur son cap rougeâtre et j’ai dormi dans les champs de fleurs de fraises, au rythme du temps qui effleure les Iles, avant de visiter d’autres sites exceptionnels.

Les commentaires sont fermés.