tab 1 FERMER

Récit de caravaniers à la conquête de l’Ouest

Articles récents
Archives
le 25 novembre 2021
La tournée Alantique : Grand Manan et l’Acadie
le 10 novembre 2021
LA TOURNÉE ATLANTIQUE : Sur la route du Nouveau-Brunswick (3)
le 21 octobre 2021
La tournée Atlantique : de Forillon à Percé (2)
le 12 octobre 2021
La tournée Atlantique
le 30 septembre 2021
Un bonheur simple, mais une expérience inoubliable
le 8 septembre 2021
Minganie : La nouvelle route
le 26 août 2021
Minganie : Le bout du pays
le 24 août 2021
La Moyenne-Côte-Nord et la Minganie
le 27 juillet 2021
La Haute Côte-Nord
le 20 juillet 2021
Côte-Nord
le 25 juin 2021
Alberta – Région des Badlands
le 22 juin 2021
Alberta – la vallée de Drumheller
le 12 mai 2021
Alberta – Les Rocheuses dans toute leur splendeur
le 26 avril 2021
Alberta – Deux sites touristiques… Deux mondes différents !
le 15 avril 2021
Alberta francophone – Rivière-la-Paix : Le nouveau pays
le 7 avril 2021
Alberta francophone – Route de prairies et de forêt
le 11 mars 2021
L’Alberta francophone – Legal : L’histoire en images
le 25 février 2021
L’Alberta francophone
le 12 février 2021
Itinéraires de rêve : l’Alberta
le 25 janvier 2021
Ontario — Lac Supérieur : finale en Harmony et conclusion en nuances
le 8 janvier 2021
Lac Supérieur – Sur le chemin du retour…
le 15 décembre 2020
Ontario/Lac Supérieur – Vue d’en haut…
le 27 novembre 2020
Lac Supérieur/Ontario – Le Géant endormi
le 13 novembre 2020
Ontario — Lac Supérieur Les arrêts se multiplient
le 22 octobre 2020
Sur la Transcanadienne
le 16 octobre 2020
Le long de la rive du lac Supérieur
le 29 septembre 2020
En route vers le lac Supérieur
le 2 septembre 2020
Labrador et Terre-Neuve – Le quad, un mode de vie
le 27 août 2020
De St John’s jusqu’à la fin…
le 25 août 2020
Gros-Morne et autres beautés naturelles…
le 10 août 2020
Fogo Inn, un modèle unique de développement
le 7 juillet 2020
Terre-Neuve : Péninsule Nord et St Anthony
le 23 juin 2020
Fabuleuse Basse-Côte-Nord
le 12 juin 2020
Labrador et Côte atlantique
le 1 juin 2020
Road trip au Labrador et Terre-Neuve – On quitte Manic V vers la côte du Labrador
le 6 mai 2020
Labrador et Terre-Neuve Les icebergs… une pure merveille !
le 17 avril 2020
Road trip au Labrador, Basse-Côte-Nord et Terre-Neuve – Un moment de réflexion avant le départ…
le 6 avril 2020
Côte-Nord — Labrador et Terre-Neuve : Les routes d’un nouveau monde !
le 18 mars 2020
Yellowstone : Un univers en ébullition
le 3 mars 2020
Lac Salé (Utah) — Yellowstone (Wyoming – Montana) : une route d’émerveillement !
le 20 février 2020
Utah… Grand Lac Salé, l’amorce du retour !
le 5 février 2020
Spectacle à grand déploiement en Utah !
le 18 décembre 2019
Capitol Reef — Utah
le 4 décembre 2019
Route 12 vers Torrey – Utah : LA route à découvrir
le 20 novembre 2019
Bryce Canyon National Park – Le plus extraordinaire entre tous
le 8 novembre 2019
Navajo National Monument et Zion
le 16 octobre 2019
Monument Valley… un des moments forts !
le 25 septembre 2019
La région du lac Powell
le 13 septembre 2019
Le Grand Canyon dans tous ses états
le 21 août 2019
Les gorges du Rio Grande
le 7 août 2019
Les villes du nord du Nouveau-Mexique
le 24 juillet 2019
Le désert blanc du Nouveau-Mexique
le 8 juillet 2019
Quelques étapes urbaines…
le 19 juin 2019
Route 66 — Revenons au début !
le 5 juin 2019
Get your kicks on Route 66…
le 22 mai 2019
Sous le charme de Chicago…
le 17 avril 2019
Se préparer avec méthode
le 27 mars 2019
Encore sur la route…
le 21 mars 2019
À venir
le 12 octobre 2021

La tournée Atlantique

Nous entreprenons aujourd’hui un long périple au fil de la Côte atlantique, qui se poursuivra durant les prochaines semaines.

Il s’agit véritablement de la poursuite de ma dernière série sur la Côte-Nord puisque, lors de ce voyage, nous sommes passés de la rive nord du Saint-Laurent à la Gaspésie avec le traversier qui relie Baie-Comeau à Matane. Dans le temps… Le bateau fonctionnait. Aujourd’hui, on ne sait trop à quoi s’attendre avec l’incroyable saga de ce traversier.

Un projet de longue date

D’année en année, nous remettions ce voyage sur la côte Atlantique et dans les Maritimes. Trop loin… Trop long… Trop touristique pour des amateurs de plein air. Qu’à cela ne tienne! Avec l’autocaravane, les kayaks de mer sur le toit, les vélos de montagne sur le support arrière, les bottes de randonnée aux pieds et tout ce qu’il faut pour ne pas s’ennuyer durant plusieurs semaines, la petite famille part à l’aventure; à la découverte d’une fraction du versant atlantique du pays.

Au programme: la Côte-Nord, que l’on connaît déjà bien; la traversée vers la Gaspésie, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et le Cap-Breton et les Îles-de-la-Madeleine. Voilà un long périple de plusieurs milliers de kilomètres qui peut exiger jusqu’à deux mois sur la route si on l’entreprend comme j’entends le décrire. Ce qui n’est pas du tout une obligation puisqu’on peut très bien n’en faire qu’une partie, quitte à remettre sa poursuite à la saison suivante.

Le voyage est organisé sommairement puisqu’il a bien fallu faire des réservations sur les traversiers et les Îles-de-la-Madeleine ainsi qu’au camping du Parc national de Forillon. Pour le reste, on y va au pif avec tout ce que cela comporte d’imprévus, d’erreurs et de révélations.

Une joie pour toute la famille
Une joie pour toute la famille

Forillon

En arrivant le soir au Parc national Forillon, tout ce que nous sommes en mesure de découvrir c’est qu’il est à peu près impossible de trouver un site de camping droit à Cap-des-Rosiers. En autocaravane, il n’y a qu’une chose de vraiment importante, c’est de se stationner au niveau pour passer la nuit. Au réveil, on oublie quand même les petits inconforts nocturnes à la vue de la magnificence des falaises du Cap Bon-Ami qui domine le bouquet forestier. Comme c’est la règle, le vent s’est époumoné toute la nuit, secouant violemment le « camper »; déchaînant la mer et poussant sur la plage de galets des dizaines d’astéries à cinq bras; ces petites étoiles de mer que les enfants cueillent avec ravissement. Premier parc fédéral aménagé au Québec, en 1970, Forillon et le décor qui a émerveillé tous les fans du téléroman « À l’ombre de l’épervier », à l’époque, occupe une vaste péninsule de 245 km² qui est l’avancée ultime de la Gaspésie en mer. On y retrouve 240 espèces d’oiseaux, des faunes marines et terrestres luxuriantes ainsi que des formations géologiques fascinantes. C’est un lieu de prédilection pour les amateurs de plein air avec ses nombreux sentiers de randonnée pédestre et de vélo de montagne, ses sites de plongée sous-marine et d’apnée ainsi que ses plages où l’on préfère la promenade à la baignade glaciale.

Parc national Forillon
Parc national Forillon

En route vers la partie sud du parc, à la sortie du camping de Cap-des-Rosiers, je m’arrête subjugué à la vue d’un phoque confortablement installé sur un rocher, à quelques mètres à peine de la rive, indifférent à l’approche d’un enfant. Décidément, les phoques sont moins farouches ici que partout ailleurs. Plus loin, sur la route 132, on s’arrête volontiers à La Chute pour parcourir le court sentier d’interprétation et admirer cette petite chute d’eau droite sortie d’un décor de film, qui fait le bonheur des photographes.

Cap-des-Rosiers
Cap-des-Rosiers

 

La péninsule de Forillon
La péninsule de Forillon

Lors de la prochaine édition du blogue, nous poursuivrons sur l’extrémité et le sud de la péninsule gaspésienne avant de nous diriger vers l’Acadie.

Les commentaires sont fermés.