tab 1 FERMER
Enfants anxieux et voyages

La plupart du temps, les enfants sont contents de partir en voyage. Or, certains d’entre eux peuvent avoir du mal à vivre les changements de routine et l’idée de quitter la maison pour les vacances risque de les déstabiliser. Le psychologue Gaëtan Roussy, président de l’Association des psychologues du Québec, nous donne quelques pistes à explorer.

D’entrée de jeu, M. Gaëtan Roussy nous explique qu’il est bon de planifier le voyage avec les enfants quelques jours à l’avance, même si ce n’est que pour des aspects plus légers. Si l’enfant a le sentiment de participer à sa façon à l’organisation du voyage, ça pourra aider à diminuer son anxiété. Le fait d’ajuster certains aspects du voyage en fonction de ce qu’il a exprimé et d’établir avec lui quelques consignes ou rituels pour le voyage pourra le rassurer au quotidien.

« Quand l’enfant a des malaises, quelle qu’en soit la raison, il peut vivre cela sous forme d’anxiété. L’anxiété peut être d’autres émotions qui sont mal identifiées par l’enfant. S’il est pris au dépourvu ou se retrouve dans l’inconnu, il peut vivre cela sous forme d’anxiété. L’important, précise M. Roussy, c’est de bien identifier avec lui ce qui le rend anxieux, quelle est l’émotion qu’il vit vraiment, que ce soit de l’inquiétude ou de la tristesse de quitter ses amis, d’en parler avec lui et de trouver des pistes de solutions pour apaiser cette source d’anxiété. »

Par exemple, si on décide de planifier un voyage sans lui demander son avis, ce que l’on va aller faire ou où on ira, et qu’il ne comprend pas l’objectif du voyage, l’enfant peut aussi vivre de la colère s’il ne veut pas partir. Il peut traduire cela sous forme d’anxiété. Monsieur Roussy ajoute : « On peut donc déterminer avec lui un but pour ce voyage. Va-t-on voir grand-papa et grand-maman ? Retrouver des amis qu’il connaît ? Aller observer des baleines dans Charlevoix et préparer cette visite ? Ces buts peuvent diminuer son anxiété. On peut lui permettre aussi d’apporter un objet rassurant et sécurisant, un toutou ou une doudoune, parce qu’il peut avoir du mal à quitter la maison, sa chambre, ses jouets… » 

 

Des pauses, des rires et des jeux

On a loué un superbe emplacement de camping au bord de l’eau et on a bien hâte d’y être. Or, pour ce faire, on a 12 heures de route à parcourir… « Un long transport peut angoisser les enfants. Le voyage n’est pas juste la destination, c’est le trajet aussi ! Il est bon de prévoir des activités apaisantes pendant le voyage, des jeux interactifs qui impliquent toute la famille… et pas toujours l’écran qui isole l’enfant ! Faire des arrêts fréquents crée moins de fatigue chez les enfants en voiture. Un enfant seul assis à l’arrière peut finir par se trouver coincé. À deux, c’est moins pire, ils peuvent jouer ensemble ou… finir par se chicaner ! »

Et s’ils se chicanent…

Vos deux enfants s’impatientent et voilà qu’une bonne chicane se déclare sur le siège arrière ! Que faire pour apaiser l’orage ? « Parfois, s’arrêter sur la route, soit dans un resto pour partager une boisson gazeuse, ou dans une halte routière pour se délier les jambes peut calmer la tempête. Papa peut aller marcher avec l’un et maman avec l’autre pour les apaiser chacun de leur côté. Il ne faut pas oublier que dans un espace restreint où des humains sont longtemps confinés, ils finissent toujours par s’obstiner, et cela, depuis l’âge des cavernes ! » (rires)

Il existe d’autres moyens d’alléger l’atmosphère en voiture, on peut notamment jouer à la chaise musicale. « Un des enfants peut aller s’asseoir à l’avant avec le conducteur alors qu’un adulte ira s’asseoir avec l’enfant à l’arrière. L’enfant a bien plus de plaisir à s’asseoir à l’avant, il peut mieux voir la route ainsi. Et l’enfant à l’arrière sera aussi bien heureux d’être assis à côté d’un de ses parents. »

Par Danielle Goyette
Camper au Québec 2023

À lire aussi
● 400 jours sur la route : Une famille se raconte
● Les ados : comment les inciter à vous suivre en camping ?
● Virginia Beach « loves » la famille
● 400 jours sur la route : Une famille se raconte
● Les ados : comment les inciter à vous suivre en camping ?
● Virginia Beach « loves » la famille
● Les États-Unis en famille
● Distraire les enfants au camping
Camper avec de jeunes enfants – S’équiper en conséquence

Les commentaires sont fermés.

Autres articles dans cette catégorie
    Cochez avant de partir

    Elle n’est pas facile à faire la première fois, mais tellement pratique et utile […]

    Glacières

    Que ce soit pour le lunch, un piquenique ou un séjour en camping rustique, […]

    La tente-caravane : en connaitre tout (ou presque)

    La vidéo informative de la dernière tente-caravane que nous avons achetée,  un modèle Santa […]

    Attention, ça pique !

    Pourquoi les moustiques, les guêpes et les « mouches à chevreuil » nous piquent-ils […]

    Traiter l’eau

    Notre corps est constitué de près de 60 % d’eau. Une eau qui assure […]

    Humidité dans la tente

    Lorsqu’on demande à des campeurs de nommer l’élément qui les décourage le plus d’aller […]

    Camp touristique Pointe à David

    Dans la tête de bien des gens, les pourvoiries sont réservées aux chasseurs et […]

    Un pinceau très utile

    Il fallait y penser, joindre en un seul outil de cuisine le pinceau et […]

    Aimez le camping

    Le camping sous la tente aujourd’hui a bien peu à voir avec le camping […]

    Toilette portative

    Oubliez la promenade en pleine nuit en direction du bloc sanitaire le plus près […]

    Les planches à pagaie gonflables

    La planche à pagaie, tout particulièrement celle gonflable, dont les chiffres de vente ne […]

    On passe l’été au même camping

    Le saviez-vous ? Plus de 50 % des emplacements de camping du Québec sont […]

    En caravane avec chaton Cider

    À peine 36h après l’adoption inattendue de notre chaton Cider, il partait en camping […]

    Faire face aux insectes

    Donner de son sang est un acte altruiste qui doit être encouragé. Mais avouons-le, […]

    Craquante noix de coco !

    Les journées tristounettes au camping sont, en fait, le meilleur moment pour faire un […]

    Chaufferettes, hamacs et matelas

    Dormir en plein air est inscrit profondément dans l’ADN des campeurs. Alors, tant qu’à […]

    Le citron et ses secrets

    On connaît bien ses vertus bénéfiques pour la santé, mais le citron peut aussi […]

    Baie-des-Rochers

    Baie-des-Rochers est un petit village qui fait partie de la municipalité de Saint-Siméon dans Charlevoix. […]

    Matériel de camping

    Vous appréciez le bon et le beau matériel qui fonctionne bien, et ce, longtemps. Afin […]

    La salubrité des aliments en camping

    Préparer, conserver et cuire des aliments de façon à maintenir une grande salubrité est […]

    On s’installe en 5 étapes

    Bien entendu, on peut y aller freestyle et installer son campement de la façon […]

    Camper avec de jeunes enfants

    En plein air on s’amuse souvent à dire que la réussite d’une sortie dépend […]

    Vive la pâte dentifrice !

    La pâte dentifrice ne sert pas seulement à vous offrir un sourire immaculé, elle […]

    Enfants anxieux et voyages

    La plupart du temps, les enfants sont contents de partir en voyage. Or, certains […]

    Un bon café en voyage, est-ce possible ?

    Lors de l’achat d’une cafetière de voyage, il y a certains points importants auxquels […]

    L’ abécédaire du camping en famille

      À lire aussi ● Une famille à la conquête du Canada ● Sous la tente […]

    Emballé pour réduire l’espace

    Une technique simple permet de sauver la vie des campeurs tout en prolongeant le […]

    Parcs Canada a 100 ans : découvrez ses campings

    Au départ, la mission d’un parc est de préserver la nature pour les générations […]

    Les produits Biovert

    Cette entreprise, née en 1984, fait office de pionnière dans le domaine au Québec. […]

    Les piquets de tente

    Les piquets de tente. Quel sujet dénué d’intérêt, non ? Soyons honnêtes. Qui, parmi […]

AFFICHER PLUS D'ARTICLES