Untitled Document
tab 1 FERMER
Comment magasiner un VR ?

Accueuil

L’achat d’un véhicule récréatif est un investissement majeur, peut-être le plus important que vous ferez après celui de votre résidence. Plusieurs caravaniers auront même dépensé davantage pour une autocaravane qu’ils auront investi dans leur maison ! Toutefois, alors que votre demeure gagnera normalement en valeur, votre VR, lui, se dépréciera avec les années. Il importe donc de magasiner votre VR de façon judicieuse afin que votre investissement soit rentable.

Il existe quelques centaines de modèles de véhicules récréatifs sur le marché, produits par quelques dizaines de fabricants. Les connaitre tous en détail est pratiquement impossible. Alors, comment doit-on magasiner ?

Nous sommes tous habitués à procéder à l’achat d’une voiture ou d’une camionnette. Il existe de nombreux guides sur le sujet qui couvrent le marché dans sa totalité. L’acheteur doit d’abord déterminer ses besoins, faire ensuite une sélection des modèles qui l’intéressent et, après un examen approfondi et un essai routier, faire son choix de modèle. Il ne lui reste ensuite qu’à décider de la couleur et à négocier le prix. Tout au long de cette démarche, il est rassurant de savoir que le véhicule automobile est l’objet d’une myriade de règlements qui assurent la sécurité du consommateur.

Qu’en est-il du VR ? La majorité des véhicules récréatifs vendus au Canada sont construits aux États-Unis. Selon la Recreation Vehicle Industry Association (RVIA), la meilleure indication que votre VR est sûr est le sceau ovale qu’on trouve, normalement près de la porte, sur tous les types de VR. Ce sceau certifie que le VR répond à plus de 500 normes de sécurité pour ce qui est de la plomberie, l’électricité, le chauffage et les risques d’incendie. Ces spécifications sont établies selon la norme A119.2 pour les véhicules récréatifs, par l’American National Standards Institute (ANSI).

Les VR vendus au Canada portent aussi un sceau qui indique que le VR respecte la norme CSA Z240, de l’Association canadienne des normes, laquelle couvre les exigences canadiennes en matière de sécurité. Ces normes assurent votre sécurité, mais ne garantissent pas la qualité de fabrication d’un VR. Comment un caravanier peut-il s’assurer qu’il achète un VR de qualité ?

Après avoir décidé du type de VR qui vous convient, il vous faudra choisir un véhicule en particulier selon vos critères, dans l’ordre suivant : le modèle, la longueur, la qualité de construction, l’aménagement et finalement, le prix. Comparez des VR de même catégorie, soit : entrée de gamme, intermédiaire ou haut de gamme. Les appareils comme le réfrigérateur, la cuisinière, le climatiseur, le chauffe-eau et le système de chauffage sont pratiquement tous les mêmes d’un VR à l’autre. Mais une caravane de 30 000 $ sera bien différente d’une autre vendue 50 000 $.

Aussi solide que sa fondation

Cette maxime s’applique aussi bien aux VR qu’aux maisons. Vous trouverez dans les armoires du VR une fiche technique qui indique le poids maximum brut (PMB) du véhicule, c’est-à-dire le poids qu’il ne doit pas dépasser avec tout son chargement à bord. Le poids à vide du VR est indiqué, tout comme sa charge utile. Par exemple, des essieux d’une capacité de 1 588 kg (3 500 lb) chacun qui supportent une caravane pesant 3 175 kg (7 000 lb) à vide seront facilement surchargés. Une telle caravane devrait être équipée d’essieux d’une capacité de 1 995 kg (4 400 lb) ou plus afin de vous allouer une charge utile convenable.

Les châssis des autocaravanes carburant à l’essence ont longtemps eu un PMB maximum de 9 980 kg (22 000 lb) ; malgré cette capacité de charge considérable, des fabricants construisaient des VR si lourds qu’une fois remplis les réservoirs d’essence, de propane et d’eau, la charge utile était de moins de 545 kg (1 200 lb) ! Or, celle-ci doit comprendre le poids des passagers. Si vous soustrayez cela de la charge utile, il ne reste alors qu’une marge de manœuvre ridicule. Et vous avez encore à remplir les nombreuses penderies et les gros coffres du VR avec tout ce qui est essentiel à votre confort ! Il est très facile de surcharger un VR haut de gamme, qui est généralement plus lourd. Pour pallier ce problème, le fabricant de châssis Ford a mis sur le marché un châssis dont le PMB de 11 793 kg (26 000 lb) permet de supporter des VR à trois ou quatre rallonges escamotables.

Les caravaniers qui désirent utiliser une minifourgonnette à traction pour remorquer une caravane devront comparer le poids indiqué sur la fiche technique de leur VR avec le poids à vide indiqué dans la brochure de leur véhicule à moteur. Certains VR tractés ont une longue liste d’options dont il faut additionner le poids au poids à vide indiqué. N’oubliez pas que quelques fabricants considèrent des articles tels que la cuisinière et la roue de secours comme des options… 

 

La qualité de la construction

Il est difficile de juger de la qualité de la construction d’un VR puisqu’on ne peut voir à travers les murs et le plancher ou dans le comble (cet espace au-dessus du plafond que d’aucuns appellent « entretoit »). Par contre, le toit, les divers espaces de rangement et les armoires sont faciles d’accès pour un examen minutieux. Le toit est normalement recouvert d’une membrane de caoutchouc (EPDM) ou de vinyle ; ces deux matériaux sont garantis pour une période de 10 ou 12 ans et dureront jusqu’à 20 ans.

Le toit devrait être bombé afin de faciliter l’écoulement de l’eau de pluie. Remarquez que les caravanes ultralégères ont souvent un toit plat, car on utilise pour ce dernier une finition laminée. Quel que soit le type de VR, il ne devrait pas y avoir de grosses bulles d’air sous la membrane, ce qui la rendrait sujette aux déchirures. Vérifiez la finition des joints avec la partie frontale et la partie arrière.

Examinez avec soin la construction des armoires et des espaces de rangement du VR, un indice de sa qualité. Les armoires sont faites de panneaux de particules, d’aggloméré ou de bois massif recouverts de vinyle. On trouve des armoires de bois massif, plus lourdes, seulement dans les VR haut de gamme. Les armoires sont de fabrication brochée ou vissée. Sortez les tiroirs et examinez leur confection ; des tiroirs assemblés en queues d’aronde sont plus robustes. Les rails des tiroirs doivent être solidement arrimés au fond afin de résister aux secousses subies sur la route. Soulevez les coussins des banquettes et le matelas du lit pour vérifier leurs structures. Les fils et les tuyaux doivent être bien fixés et disposés de façon ordonnée.

Regardez sous le VR ; les fils et la tuyauterie doivent y être solidement fixés afin de résister aux vibrations et ne doivent pas risquer d’être endommagés par des débris sur la route ou des aspérités sur les terrains de camping. Examinez la finition et les joints d’étanchéité sous la rallonge escamotable. L’examen des coffres d’un VR vous permettra de voir la construction des murs et d’observer comment les fils et la plomberie ont été installés. Il ne devrait rien y avoir qui puisse nuire au remisage.

Vos besoins

Déterminez vos besoins afin de choisir un VR qui satisfait à vos exigences. Un ruban à mesurer est de mise si vous comptez transformer le coin-repas en lit, car certains sont plutôt courts. Même chose pour le canapé-lit : certains mesurent 120 cm de largeur ou même moins ! Prenez des notes sur chaque VR à l’aide de la liste de comparaison ci-contre. Indiquez les points positifs, listez les points négatifs et éliminez les VR ne répondant pas à vos critères de base.

Le budget

Le caravaning est un superbe mode de voyage. S’il est plus pratique que la combinaison voiture–restaurant–hôtel, il implique toutefois des dépenses. Il faut considérer le prix d’achat, les frais de financement, d’assurance, de camping ainsi que ceux en carburant pour établir le cout total. Évitez autant que possible de financer votre VR sur une longue période. La valeur de ce dernier se dépréciera plus vite que ne diminuera le solde à payer. Si vous devez le vendre, vous ne pourrez pas rembourser votre dette en entier avec le prix de revente.

Le prix du VR devrait être le dernier critère de sélection. Ce qui parait être une aubaine ne l’est pas si vos critères de sélection ne sont pas respectés. Votre objectif doit être d’acheter un VR qui répond à vos besoins et qui offre une bonne valeur pour l’argent investi, donc un bon rapport qualité-prix. Une bonne recherche consiste à examiner plusieurs VR, à prendre des notes à des fins de comparaison et à assigner une valeur à chacun. Le designeur qui a conçu l’intérieur attrayant du véhicule qui vous a séduit a fait son boulot. Il faut aussi vérifier que ceux qui ont conçu et construit ce qui est moins visible ont bien fait le leur !

Par Rémi Guertin
Magazine Camping Caravaning, vol. 20/no 1, mars-avril 2014.

À lire aussi
● Transformation : un VR au cœur de l’enquête
● Même caravane – nouvelle vocation : convertir une chambre en garage
● Le service après-vente :  ses splendeurs et ses misères
● Acheter un VR usagé sans se tromper

Les commentaires sont fermés.

5 questions à poser

5 questions à poser à un vendeur de VR pour voir s’il s’y connait vraiment

• Quelle est la charge utile du VR ?
• Quel est le facteur « R» de l’isolation du toit, des murs et du plancher ?
• Quel est le rapport empattement/longueur de l’autocaravane ?
• Je pèse plus de 100 kg ; puis-je circuler sur le toit sans risquer de l’abimer ?
• Qu’est ce qui fait que ce VR constitue un meilleur achat que ce que propose la compétition ?

Les questions à se poser

Les questions à se poser avant d’acheter

• Quel usage ferons-nous de notre VR ? Serons-nous des caravaniers saisonniers ou voyageurs, des campeurs à temps plein ou des snowbirds ?
• Serons-nous les seuls usagers ou aurons-nous régulièrement des visiteurs ?
• A-t-on fait la différence entre « Je veux » et «J’ai besoin de » ?
• Pour l’achat d’un VR tracté, possédons-nous le véhicule tracteur approprié ?
• Pour l’achat d’une autocaravane, avons-nous un bon youyou ? Avons-nous pensé à l’ajout d’un système de freinage auxiliaire ?
• Notre budget inclut-il les frais de financement, d’assurances et d’essence ?
• Avons-nous des talents de bricoleur ou devrons-nous amener le VR chez le concessionnaire pour toute réparation ?

Achat d’un VR – Fiche comparative

Fiche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PROMOTION ABONNEMENT
On s’évade au soleil