Untitled Document
tab 1 FERMER


Question


A-t-on le droit de rouler au Québec avec une bonbonne de propane dont la valve est ouverte ? Je me questionne aussi sur la règlementation à ce propos dans les autres provinces canadiennes et les États américains.

Gilles Lessard

Réponse


Il est permis de rouler à bord d’un véhicule récréatif alors que la valve de son réservoir de propane est ouverte et que certains accessoires y étant reliés (frigo, chauffage) fonctionnent. Une mauvaise interprétation de certains règlements a souvent généré des légendes urbaines à cet égard. Ainsi, à propos du pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, où il existe une restriction quant à la quantité de propane à bord, j’ai déjà entendu une légende urbaine disant qu’il y avait obligation de fermer les réservoirs, ce qui est absolument faux.

Les seuls endroits où il est obligatoire de fermer son réservoir de propane sont certains traversiers maritimes ainsi que de rares tunnels ou ponts. Dans ces cas, des affiches invitent les automobilistes à se conformer à cette restriction.

Paul Laquerre 



Question


J’ai acquis une caravane à sellette à deux essieux dont le poids nominal brut est de 7 257 kg (16 000 lb). Je compte acheter un véhicule tracteur au diésel (probablement à roues arrière jumelées) Ford F350 ou Dodge RAM 3500 et je désire voyager aux États-Unis et au Mexique. J’entends tout et son contraire au sujet des lois et règlements. Pourriez-vous me donner l’heure juste ?
• On me dit que certains États américains exigent des roues arrière jumelées si la masse du VR dépasse une certaine valeur.
• On me dit que les camionnettes à roues jumelées doivent s’arrêter aux pesées.
• On me dit que les camionnettes à roues jumelées doivent faire l’objet d’une inspection mécanique régulière si leur masse dépasse une certaine valeur.

Gilles Lessard

Réponse


Vous avez bien fait de communiquer avec nous pour clarifier cette situation. Voici donc les réponses à vos trois questions.

On me dit que certains États américains exigent des roues arrière jumelées si la masse du VR dépasse une certaine valeur.
Posséder une camionnette à roues arrière jumelées n’est pas obligatoire, tant aux États-Unis qu’au Canada. Cependant, il peut arriver que la masse ajoutée dans la caisse de la camionnette soit telle qu’il faille absolument des roues jumelées pour la supporter. Je vous conseille donc de vérifier la capacité portante
de votre essieu arrière, ainsi que la charge maximale que peuvent supporter deux pneus. Si vous excédez ces limites, il serait alors prudent d’opter pour un modèle à roues jumelées. Voilà le seul facteur qui explique pourquoi les camionnettes de séries 3500 ou 350 (Ford) offrent les deux configurations aux acheteurs.

On me dit que les camions à roues jumelées doivents’arrêter aux pesées.
Dans plusieurs États, comme au Québec d’ailleurs, les véhicules dont la masse en charge excède 4 500 kg sont tenus de s’arrêter aux pesées publiques le long de certains axes routiers. Toutefois, cette obligation s’applique aux véhicules commerciaux et les caravaniers en sont généralement exemptés.

On me dit que les camions à roues jumelées doivent faire l’objet d’une inspection mécanique régulière si leur masse dépasse une certaine valeur.
Sur ce point, la réponse est oui. Au Québec, les camionnettes dont la masse en charge excède 4 500 kg doivent subir une inspection annuelle faite par un atelier mandataire de la SAAQ.

Paul Laquerre 



Question


Ma conjointe et moi envisageons d’acheter une caravane et un VUS, car celui que nous avons présentement ne peut tracter que 907 kg (2 000 lb). J’aimerais un Ford Escape ou l’équivalent, équipé pour remorquer 1 588 kg (3 500 lb), mais cela nous limite pour la taille de la caravane. Les VUS qui peuvent tracter jusqu’à 2 268 kg (5 000 lb), comme le Jeep Grand Cherokee ou l’Explorer de Ford, sont intéressants, mais je les trouve un peu dispendieux. J’ai trouvé une autre option, un Jeep Cherokee (le petit) avec un moteur V6 qui tracte 2 041 kg (4 500 lb).

Nous prévoyons de partir quatre à cinq fois par été à des distances de moins de 200 km, en plus de faire un plus long voyage (Nouveau-Brunswick ou Myrtle Beach, par exemple). Nous sommes deux à voyager et nous ne surchargerons pas la caravane.

Est-ce préférable que le VR tracté ait un ou deux essieux ? Une forme arrondie pourrait-elle aider ? J’ai vu également des VR de 2 m (7 pi) et de 2,4 m (8 pi) de large ayant le même poids ; cela fait-il une différence ?

Réjean Leboeuf

Réponse


Le Jeep Cherokee avec sa capacité de traction de 2 041 kg (4 500 lb) vous offrirait plus de latitude pour choisir votre caravane. Je vous recommande de le prendre avec l’option remorquage, car vous avez alors le rapport de pont 3,55. De plus, l’attache-remorque de Chrysler est très solide.

Une caravane de 2,3 m (90 po) de largeur possède 6 % moins de surface frontale qu’une autre de 2,4 m (96 po) de largeur. Cela représente donc moins d’effort de traction. Une forme arrondie à l’avant et à l’arrière réduit aussi l’effort de traction. Le nombre d’essieux varie selon le poids. La stabilité de la combinaison sera assurée par un ajustement judicieux des barres de transfert de poids. Le devant du véhicule tracteur doit descendre aussi lors de la mise sous tension des barres, comparativement à la hauteur en mode libre.

Le poids de votre équipement varie selon les utilisateurs et la longueur de votre séjour. Le poids ajouté n’est pas si critique, car il ne sera ressenti que lors de l’accélération et dans les côtes. La forme aérodynamique du VR est plus importante, car elle diminue l’effort de traction et laisse plus de puissance pour monter les côtes. De toute façon, dans une petite caravane, on aura tendance à mettre moins d’équipement. J’espère vous avoir fourni assez de points pour guider votre choix.

Rémi Guertin 



Question


Quelle est la durée d’une batterie pour une caravane lorsque nous sommes dans un endroit où il n’y a pas de service ? De combien d’appareils peut-on se servir en même temps et lesquels ? Si la batterie est à plat, peut-elle encore servir ? Est-il compliqué de faire installer deux batteries de 6 V au lieu de garder celle de 12 V ?

Bernard Boulay

Réponse


Le cycle de vie de la batterie en jours d’utilisation dépend des utilisateurs. Si l’usage est restreint à faire fonctionner le frigo et quelques luminaires le soir, la batterie pourra suffire pour une fin de semaine. Les appareils les plus énergivores sont la pompe à eau (courts cycles) et le système de chauffage.

Dans une petite caravane, l’espace est parfois restreint pour installer une deuxième batterie. C’est facile si la batterie est sur la flèche du châssis, plus difficile si elle est placée dans un compartiment. Dans ce dernier cas, on pourra opter pour une plus grosse batterie. L’installation d’une seconde batterie exige un support approprié et des câbles. Voir le diagramme en anglais sur ce site (atbatt.com/rv-battery/how-to-wire-6v-batteries-in-series-or-parallel-configuration).

Il faut éviter de laisser descendre la charge de la batterie à un niveau trop bas, car cela endommage les plaques. On pourra recharger la batterie à l’aide de câbles de survoltage alors que le moteur du véhicule tracteur tourne. Si vous faites souvent du caravaning sans service, considérez l’ajout d’un panneau solaire de 100 W, ce qui devrait suffire à vos besoins. Vous serez heureux d’apprendre que leur prix a grandement chuté depuis quelques années.

Rémi Guertin 



Question


Est-ce que vous auriez des applications et adresses pour voyager en Europe ? Nous aimerions aller en Espagne et louer un VR. Nous adorons faire de la route et visiter les petits villages.

Chantal Boisjoly

Réponse


Pour l’avoir déjà fait, je comprends parfaitement votre attirance pour le camping-car comme moyen de visiter l’Europe. Vous me parlez de l’Espagne, mais avant que vous alliez plus loin dans votre recherche sur cette destination, je vous conseille de vous adresser à une agence de voyages spécialisée en tourisme caravanier, Voyages FQCC (voyagesfqcc.ca), notamment pour valider ce choix. La location d’un VR en Europe ne se fait pas à un tarif uniforme partout. Cela dépend de l’endroit où l’on prend possession du véhicule. Voilà pourquoi les spécialistes de la location de Voyages FQCC seraient de bon conseil pour orienter votre choix.

Vous me demandez si je connais des applis qui faciliteraient votre séjour. Personnellement, j’en ai utilisé quelques-unes, dont ma préférée, en 2012, Aires de camping-car, créée par CamperContact. Depuis, plusieurs autres sont apparues sur App Store et Google Play. La plupart, comme celle que j’utilisais le plus, répertorient toutes les aires municipales ou autres stationnements permettant de passer la nuit, gratuitement ou à tarif très bas. Ce type d’outil est indispensable pour trouver ce genre de ressources.

Les applis offertes sur App Store et Google Play sont d’une variété telle qu’il m’est difficile de vous indiquer celle qui correspondra le mieux à vos attentes, d’autant plus que de nouvelles s’ajoutent régulièrement. Je vous suggère de visiter ces magasins virtuels et d’utiliser des mots-clés comme camping-car, camping Europe, aires de camping-car… Vous en trouverez alors plusieurs, souvent offertes en version limitée, mais gratuite, ce qui vous permettra de vous familiariser avec leur fonctionnement et de porter un jugement sur leur valeur avant de les acquérir. Parmi les points à observer, je vous suggère d’abord de vérifier le territoire couvert par l’appli, sa disponibilité en français, la possibilité de les utiliser hors ligne, la quantité de renseignements sur chacune des ressources référencées, la possibilité d’obtenir un guidage GPS pour s’y rendre et la description de la variété des services offerts sur chacune des aires d’accueil.

Paul Laquerre