Untitled Document
tab 1 FERMER


Question


Je magasine les caravanes à sellette et je ne sais plus où donner de la tête ! Mon véhicule tracteur est une camionnette Dodge RAM 1500 avec une charge utile de 671 kg (1 480 lb).

Est-il vrai que si j’ajoute des ballons à la suspension arrière, j’augmenterai alors la charge utile, ce qui ne serait pas souhaitable ? Ai-je raison ? Par ailleurs,  on me dit aussi qu’il me faut des pneus LT. Est-ce vrai ?

André Marcil

Réponse


L’ajout de ballons à la suspension arrière de votre RAM n’augmente pas sa charge utile légale. La camionnette RAM a le désavantage de posséder un PNBV de seulement 2 812 kg (6 200 lb) alors que la majorité de ses concurrentes a un PNBV d’environ 3 175 kg (7 000 lb). Certains modèles plus luxueux de RAM ont une charge utile d’aussi peu que 454 kg (1 000 lb) avec le moteur diésel…

La charge utile de votre RAM doit inclure le poids des passagers, de la sellette et de la caravane sur la sellette. Elle est donc très limitée. Vous pourrez enlever du poids en remplaçant le hayon de la caisse par un filet et en plaçant la roue de secours du VR sur son parechoc. Vous pourriez dépasser légèrement la charge utile de votre RAM (comme bien des caravaniers tractant avec une RAM 1500), l’important est que l’essieu arrière ne soit pas surchargé. Les pneus de votre RAM sont conçus pour supporter la capacité de l’essieu arrière ; je crois qu’ils sont suffisants pour tracter une caravane à sellette ultralégère.

Rémi Guertin 



Question


J’ai une question concernant la pression des pneus. Nous avons une caravane portée installée sur une camionnette Ford F250. Je suis bien conscient que la pression des pneus augmente en roulant et aussi en fonction de la température. Notre caravane Lance pèse environ 1 135 kg (2 500 lb) à vide. J’aimerais savoir à quelle pression je dois gonfler les pneus lorsque la caravane est sur la camionnette. La pression nominale indiquée sur le camion est de 65 lb et la pression maximum du pneu est de 80 lb.

Étant donné que le poids est principalement sur l’arrière de la camionnette, est-ce que je peux gonfler à une pression différente les pneus avant et arrière ? Je surveille régulièrement la pression des pneus : elle n’est jamais en bas de 65 lb. Elle se rend parfois au-delà de 65 lb, mais ne dépasse pas 80 lb.

Merci ! Je me pose cette question depuis longtemps.

Gilles Charest

Réponse


La pression recommandée par Ford est la pression requise pour supporter le poids maximum autorisé sur chacun des essieux. La pression recommandée est donc suffisante, à moins que le poids sur l’essieu arrière dépasse la capacité autorisée. Cela est possible avec le poids d’une caravane portée. Une visite à la balance pour obtenir le poids exact sur chacun des essieux vous permettra de le confirmer.

La lecture de la pression doit être faite tôt le matin alors que les pneus sont froids et que le soleil ne les a pas réchauffés. On ne doit pas s’inquiéter de l’augmentation de la pression avec la montée de la température du pneu en roulant, les pneus sont conçus pour supporter ce phénomène.

Rémi Guertin 



Question


Nous aimerions faire un voyage de trois mois pour visiter l’Ouest américain en 2018. Nous nous demandons si nous devrions partir au mois de mars ou au mois d’aout. Quelle période nous conseillez-vous pour connaitre des températures idéales et pour éviter les tornades ?

Ginette Lavigne

Réponse


Les deux périodes où vous envisagez de partir pour l’Ouest américain conviennent parfaitement à ce genre de périple. En ce qui a trait aux tornades qui semblent vous inquiéter, celles-ci sont souvent plus fréquentes au printemps et surviennent dans un corridor assez précis qui va de l’est du Texas, de la Louisiane ou du Mississippi en remontant dans les États qui longent le fleuve Mississippi. Par contre, un départ en mars signifierait que vous traverseriez probablement cette zone de turbulence bien avant que la saison des tornades atteigne son paroxysme. Il faut également prendre en considération que, malgré son effet dévastateur, une tornade est un phénomène météorologique très localisé et de courte durée. Personnellement, je ne m’en inquièterais pas trop, notamment à cause du peu de territoire où une tornade sévit et de son caractère spontané. Il suffit souvent de quelques centaines de mètres d’écart pour éviter une tornade, ce qui est bien peu sur un territoire de la grandeur des États-Unis. En dehors du couloir des tornades, le risque de tornades diminue radicalement. Ainsi, l’ouest du Texas, le Nouveau-Mexique, l’Arizona et la majorité des États de cette région en sont relativement peu touchés.

Je vois toutefois un avantage à partir au printemps plutôt qu’à la fin de l’été pour un périple comme celui que vous projetez. La fin de l’hiver devient souvent pénible à supporter pour les Québécois l’ayant affronté. Un départ en mars vous permet de laisser plus rapidement cette saison derrière vous pour, en quelques jours, vous retrouver dans la beauté du printemps. Par contre, un retour à la toute fin de l’automne peut s’avérer un peu moins agréable et la météo pourrait vous réserver de mauvaises surprises. Voilà pourquoi j’aurais une nette préférence pour un départ à la fin de l’hiver.

Paul Laquerre 



Question


J’ai fait l’achat d’une autocaravane Chateau de 7,3 m (24 pi) neuve, moteur Ford 350 V10 6,8 L. Elle est munie de pneus Michelin. L’hiver dernier, je suis allé en Floride et elle se comportait bien sur l’autoroute. Toutefois, quand il y a du vent, elle bouge beaucoup et elle est difficile à contrôler, surtout quand un gros véhicule me dépasse.

J’ai vérifié la pression des pneus et tout était normal. Une fois sur place, j’ai fait vérifier le parallélisme de mon VR et je n’ai pas senti de changement. Des campeurs avec le même modèle ont fait installer des ballons sur leur autocaravane et m’ont dit que ça améliore beaucoup la stabilité du VR. Qu’en pensez-vous ?

Jean

Réponse


Votre autocaravane, comme la majorité des modèles d’entrée de gamme, souffre d’un comportement erratique chaque fois que vous êtes à proximité d’un poids lourd sur une grand-route. La masse en charge autorisée d’environ 5 670 kg de votre Thor Chateau à moteur Ford et châssis E-350 met à rude épreuve chacun des éléments de sa suspension. Il n’est donc pas surprenant que les turbulences de l’air causées par de plus gros véhicules modifient son comportement routier.

Vous mentionnez rouler sur des pneus Michelin. Dans un premier temps, assurez-vous que ceux-ci sont convenablement gonflés, c’est-à-dire tout près de la pression maximale autorisée par le fabricant.

D’autres causes peuvent également être responsables des turbulences ressenties. Comme vous le soulignez, des ballons, idéalement dotés d’un compresseur permettant d’ajuster automatiquement leur pression interne, amélioreraient sensiblement la tenue de route.

L’ajout d’un correcteur de louvoiement contribuerait à stabiliser le train avant du véhicule en réduisant les manoeuvres de correction du volant requises pour garder le cap. Cet accessoire pourrait aussi vous valoir un confort accru, mais surtout une réduction de la fatigue et du stress éprouvés chaque fois que vous prenez la route.

Cependant, avant d’engager toute dépense, je vous suggère fortement une vérification par un spécialiste compétent de l’état et de la qualité de vos amortisseurs. Souvent, des amortisseurs bas de gamme peinent à remplir leur mission lorsqu’ils sont poussés à leurs limites.

Jean Bétournay 



Question


Durant la saison « morte », il est très fréquent que les propriétaires de véhicules motorisés suspendent leur immatriculation par souci d’économie. À ce sujet, je me pose la question suivante : durant leurs séjours hivernaux dans le Sud, les snowsbirds stationnaires ne devraient-ils pas eux aussi faire de même ? Y a-t-il un risque à prendre cette initiative ?

Daniel

Réponse


Vous avez raison, plusieurs caravaniers effectuant un long séjour sur un terrain de camping se prévalent de la possibilité offerte par la SAAQ de remiser leur véhicule quelques mois. En plus de permettre de faire des économies, cette procédure est tout à fait légale, à condition que durant le remisage, vous ne preniez pas la route avec votre VR. Que votre véhicule soit aux États-Unis, au Québec ou ailleurs au Canada n’a aucune importance ni conséquence.

Comme le processus de remisage peut se faire par internet, je le conseille à tous ceux qui savent que leur véhicule sera immobilisé pendant des mois. Notez que la période de remisage ne peut débuter que le 1er du mois et que le dernier mois doit être complet pour donner droit à la réduction. Advenant que vous deviez prendre la route après avoir remisé votre véhicule, assurez-vous d’aviser la SAAQ qu’il n’est plus en remisage avant de partir.

Paul Laquerre