Untitled Document
tab 1 FERMER
Mécanique et entretien
À quelle pression gonfler ses pneus? Quel véhicule tracteur choisir pour sa caravane? Comment prévenir les mauvaises odeurs? Dans l'incertitude, il fait bon discuter avec un expert. Notre chroniqueur technique Rémi Guertin répond à vos questions.


Question


J’ai une autocaravane de classe A et je veux en refaire les joints de toit. Quel bon produit me conseillez-vous ? Par ailleurs, j’ai fait changer l’huile à moteur de ma génératrice Onan 5500 à essence et le mécanicien m’a mis de l’huile à moteur diésel. Est-ce que c’est correct ?

Jean-Yves Trudel

Réponse


Comme la carrosserie d’un VR subit quelques flexions, il est préférable d’utiliser un scellant qui demeure flexible. Je vous recommande le scellant Dicor autonivelant (selflevelling). Je crois que c’est le produit le plus approprié.

Je vous recommande d’enlever le scellant d’origine en totalité afin d’obtenir une bonne adhérence. La majorité des génératrices exigent une huile 15W40. Cette dernière est offerte pour les moteurs diésel en particulier. Une huile pour moteur diésel est un produit de haute qualité, conçue pour performer dans des conditions extrêmes et sur un haut kilométrage. Vous n’avez rien à craindre, c’est un produit très approprié pour un moteur refroidi à l’air !

Rémi Guertin


Question


Avez-vous un truc pour faire disparaitre les taches noires sur un auvent sale, au printemps ? J’aimerais aussi éliminer les trainées noires sur la caravane. Elles ne sont pas faciles à enlever !

Un lecteur qui aime le propre

Réponse


On évite les taches grises sur les côtés du VR en lavant le toit régulièrement. Si un savon-cire ne fait pas le travail, essayez Simple Green ou un autre produit spécialisé, efficace et sans danger pour le fini. Enfin, plusieurs produits pour VR pour enlever les taches grises sont offerts chez les commerçants de VR.

En ce qui concerne l’auvent, on le savonne sur les deux côtés, on l’enroule sans rincer et on laisse tremper le tout une heure. Ça vous donne le temps de relaxer ! Ouvrez ensuite l’auvent et rincez-le. Si des taches persistent, utilisez un produit pour les auvents (votre commerçant de VR saura vous en recommander un) ou encore du Simple Green vaporisé directement sur les taches ou sur votre brosse.

Rémi Guertin


Question


Dans le cadre d’une transition énergétique et dans le but de réduire les frais d’essence, est-il possible de modifier l’alimentation d’un moteur à essence V10  pour du gaz propane ? Ou encore de rendre hybride le moteur à essence en ajoutant un moteur électrique ?

Jean-Yves Trudel

Réponse


Au départ, je crois qu’on peut oublier l’ajout d’un moteur électrique. Le poids des batteries requises provoquerait une surcharge du VR. En ce qui concerne  une conversion au propane, cette modification est avantageuse pour les véhicules à haut kilométrage annuel, ce qui n’est guère le cas d’un VR. Il faut  considérer que le propane ne contient que 85 % de l’énergie de l’essence, ce qui entraine une consommation de carburant plus élevée. Donc, même si vous  épargnez 40 % sur le prix d’achat du propane, cette consommation plus élevée augmentera votre cout au kilomètre. Afin de récupérer les frais de conversion – environ 6 000 $ – il faudrait parcourir un haut kilométrage annuel. Autre facteur, si le VR doit être utilisé aux États-Unis, il faut considérer le prix plus élevé du propane. À titre d’exemple, je paie plus de 4 $ US pour 3,78 L en Floride. Un centre de conversion autorisé pourra vous fournir un devis qui vous permettra de calculer si c’est rentable. Pour avoir converti ma voiture au propane voici plusieurs années, je n’ai fait que récupérer le cout de la conversion après cinq ans d’utilisation…

Il faut aussi considérer que le cout du carburant n’est qu’une partie des frais d’exploitation d’une autocaravane. La plus grosse partie en est la dépréciation. Viennent ensuite les assurances, l’entretien et les réparations, le cout des terrains et, finalement, le cout du carburant.

Rémi Guertin


Question


Je possède une caravane avec un poids à vide de 4 173 kg (9 200 lb) et j’ai une camionnette Dodge RAM 2500 2005 avec une capacité de remorquage de 4 899 kg (10 800 lb). Pendant nos vacances, j’ai remarqué que ma camionnette avait de la difficulté dans les côtes. Souvent, il est arrivé que je passe à 4 000  tr/min et que je descende à 60 ou 70 km/h en montant de moyennes et grosses côtes. Est-ce normal ? Est-ce que ma caravane est trop lourde pour ma camionnette ? Si oui, devrais-je opter pour une camionnette plus puissante ? Je me demande également si un moteur diésel serait plus avantageux, à la fois pour la puissance et pour la consommation.

Serge Rebelo

Réponse


Les symptômes que vous me décrivez semblent indiquer que votre camionnette n’a pas la puissance voulue pour remorquer votre caravane… Vous dites que votre RAM 2500 est homologuée pour remorquer 4 899 kg (10 800 lb). Malheureusement, selon les renseignements qui m’étaient accessibles, je n’ai pu valider cette masse. Ce que j’ai trouvé, par contre, c’est que la capacité de remorquage d’une RAM 2500 2005 à essence peut varier de 1 542 kg à 3 992 kg (3 400 lb à 8 800 lb), selon la configuration. Dans le cas d’une camionnette de même année et modèle, un moteur diésel fait grimper la masse autorisée en remorquage à 6 169 kg (13 600 lb). Dans le cas d’un modèle à essence, des facteurs comme la cylindrée du moteur, mais aussi le ratio du pont arrière et la version de la camionnette jouent un rôle majeur dans la capacité de remorquage.

Au second volet de votre question, il est indéniable qu’une camionnette à moteur diésel vous donnerait plus de puissance. Alors qu’un moteur Hemi 5,7 développe au maximum 345 ch à 5 400 tr/min et 375 lb/pi de couple à 4 200 tr/min, un diésel Cummins de 5,9 L affichera 325 ch à 2 900 tr/min, mais  surtout il octroiera un couple impressionnant de 600 lb/pi dès que son régime atteindra 1 600 tr/min. Il est clair qu’avec une telle performance, aucune côte, aussi abrupte soit-elle, ne vous fera suer. La question que vous devez cependant vous poser touche l’usage que vous feriez d’une camionnette diésel. Si votre besoin se réduit à une semaine ou deux par année pendant lesquelles vous affrontez des pentes abruptes, le cout supplémentaire d’un diésel est-il justifié ? Cette décision vous appartient. Sachez toutefois qu’en ce qui a trait au plaisir de la conduite, le diésel sortira gagnant.

Paul Laquerre


Question


Je suis propriétaire d’une autocaravane de classe C de 4,3 m (25 pi). L’équipement de cette dernière inclut des coussinets (pads) pour chauffer les réservoirs d’eaux grises et noires. La plomberie est faite de tuyaux en plastique PEX.

Si je m’assure d’avoir une température adéquate à l’intérieur du VR (disons, 21 °C), est-il possible de circuler l’hiver avec de l’eau fraiche dans le réservoir ? Si oui, jusqu’à quelle température ? Y a-t-il d’autres précautions à prendre (p. ex. : à l’entrée d’eau qui est à l’extérieur)?

Luc Loiselle

Réponse


Même avec un VR dont les réservoirs sont supposément chauffés, j’éviterais de circuler avec de l’eau fraiche dans la tuyauterie. J’ai entendu parler de proprios qui ont vu leur tuyauterie geler en allant vers la Floride. Les réparations ont été dispendieuses…

Vous devriez conserver l’antigel dans la plomberie jusqu’à ce que les risques de gel pendant la nuit soient nuls. Il est plus sage de coucher à l’hôtel deux nuits que de se retrouver avec une tuyauterie endommagée.

Rémi Guertin