Untitled Document
tab 1 FERMER
Mécanique et entretien
À quelle pression gonfler ses pneus? Quel véhicule tracteur choisir pour sa caravane? Comment prévenir les mauvaises odeurs? Dans l'incertitude, il fait bon discuter avec un expert. Notre chroniqueur technique Rémi Guertin répond à vos questions.

Déçue par la fibre de verre


Question


Nous aimerions faire l’acquisition d’une autocaravane de classe B ou B+. L’autocaravane de classe B a un espace un peu restreint, c’est pourquoi nous pencherions peut-être pour une B+. Par contre, les B+ sont finies en fibre de verre. Nous avons déjà eu une autocaravane de classe A (d’entrée de gamme) et la fibre est devenue très mate et sans éclat, malgré un entretien avec désoxydant et cirage régulier.

Est-ce que sur une autocaravane de classe B+ qui serait plus haut de gamme, la fibre de verre pourrait demeurer lustrée ? Et si oui, quelle fréquence d’entretien est-ce que cela nécessiterait ?

Chantal Biron

Réponse


Les VR d’entrée de gamme sont finis avec une fibre de verre de base (panneau de plastique renforcé), alors que les VR de gamme plus
élevée sont souvent finis avec une couche transparente (clear coat) dont le fini sera plus durable. Certains VR auront un fini « peint » ou encore une combinaison des deux. Vous pourrez poser la question au vendeur lors de la présentation du produit. On va sans doute vous offrir la pose d’un fini « miracle » dont le prix pourrait vous faire sourciller… Un copain snowbird possède une autocaravane âgée de 14 ans. Le fini des murs extérieurs est comme neuf. Il y applique une simple cire automobile tous les six mois. Vous pourriez aussi opter pour des produits conçus expressément pour les VR, comme ceux de la gamme pour VR et bateau du fabricant Meguiar’s, que l’on trouve chez les commerçants de VR.

Rémi Guertin

Préoccupée par la condensation


Question


Nous sommes allés camper avec notre autocaravane de classe B+ Leisure Travel Van 2016 que nous venons juste d’acheter. Durant la  nuit, le mercure est descendu à 8 °C. Nous avons donc fait fonctionner le chauffage. Le matin suivant, nous nous sommes rendu  compte qu’il y avait des gouttes de condensation dans les armoires donnant sur le mur extérieur du VR. Est-ce que c’est normal ou est-ce que ça peut cacher un problème plus grave ? Les portes des armoires étaient toutes fermées durant la nuit.

Chantal

Réponse


Je crois qu’il peut s’agir là d’un problème tout à fait ponctuel généralement attribuable à un certain manque d’expérience. Tout  d’abord, lorsque vous me dites avoir laissé le chauffage fonctionner toute la nuit, la question qui me vient est de savoir si toutes les  fenêtres ainsi que l’aérateur-ventilateur au plafond étaient fermés. Il faut savoir que les passagers à bord d’un VR produisent, tant par  leur respiration que par l’utilisation d’accessoires (douche, cuisson des aliments, eau chaude pour laver la vaisselle, etc.), une grande quantité d’humidité. Il s’avère très important d’assurer une constante ventilation, particulièrement par temps frisquet, afin que cette humidité puisse s’évacuer vers l’extérieur. Contrairement à ce que plusieurs imaginent, un véhicule récréatif adéquatement ventilé sera plus confortable puisque l’air intérieur en deviendra moins humide.

Je présume également que, ayant utilisé le chauffage toute la nuit, celle-ci fut plutôt froide. Or, les VR présentent une faible isolation au plan thermique. Parce que les murs extérieurs sont plus froids que les cloisons internes, à leur contact, l’air chaud et chargé d’humidité de l’intérieur se refroidit brusquement et toute la vapeur d’eau qu’il contient se condense pour former des gouttelettes qui, selon leur abondance, glissent le long des murs extérieurs, un phénomène souvent observé dans les armoires ou les penderies complètement fermées.

Je vous suggère donc, dans une telle situation, de laisser une fenêtre légèrement entrouverte et peut-être de laisser aussi le ventilateur
tourner à petite vitesse. Permettre également une circulation d’air dans les armoires, si minime soit-elle, devrait remédier à la situation.

Paul Laquerre

De l’eau sur le plancher de la caravane


Question


Je suis présentement au Mexique, où il fait très chaud et humide, plus de 33 °C. Pour quelle raison est-ce que de l’eau sort du climatiseur situé au plafond, à l’intérieur de la caravane ? Je dirais qu’au début, il y avait environ 150 ml (5 oz) d’eau sur le plancher. Après avoir observé cela, j’ai changé le niveau de la caravane. Elle est maintenant plus basse vers le devant et tout semble revenu à la normale. Il n’y a plus d’eau. Toutefois, j’ai remarqué qu’il y a maintenant beaucoup plus d’eau qui coule vers les extrémités de la caravane, à l’extérieur.

Jacques Dutil

Réponse


Avec la chaleur du Mexique vient aussi l’humidité, un phénomène normal. Lorsque l’air très humide entre en contact avec des pièces très froides, une condensation se crée, l’humidité se transforme en gouttelettes d’eau et l’eau coule par la sortie d’air de votre climatiseur. Des problèmes peuvent être dus à un filtre à air bloqué, un évaporateur encrassé par la poussière. De plus, il est possible que l’évaporateur ne contienne pas assez de liquide réfrigérant, simplement en raison d’une fuite.

Un spécialiste de la climatisation pourrait vous donner une réponse précise en examinant votre appareil. En attendant, je commencerais par ventiler quelque peu votre habitacle en laissant une entrée d’air frais, de sorte que le taux d’humidité soit moins élevé à l’intérieur.

Gilles Courcelles

Magnésium ou aluminium ?


Question


Au printemps, je devrai remplacer l’anode du chauffe-eau de notre caravane, une Vintage Cruiser 23 RSS 2020. La marque est Suburban et le modèle, SW6DE. Le fabricant offre deux types d’anodes, soit en magnésium ou en aluminium. Quelles sont les différences entre les deux ? Est-ce qu’une se révèle meilleure que l’autre ?

Martial Gourde

Réponse


Pour protéger un réservoir en acier comme votre chauffe-eau, on installe une tige de magnésium, qu’on appelle anode sacrificielle. Dans l’eau, quand deux métaux différents sont immergés, l’un des deux métaux se fait gruger par la corrosion et émet des électrons (donc un courant) qui protègent l’autre métal.

Quand on a une tension fournie par une anode sacrificielle, les électrons ne peuvent circuler, ce qui empêche la formation de corrosion dans un réservoir en acier. Que l’anode soit en aluminium ou en magnésium importe peu, car les deux font très bien le travail. Pour ma part, je considère que la tige en aluminium a des caractéristiques supérieures, mais son prix est plus élevé d’environ 35 %. Autre facteur à considérer, si l’on séjourne dans un camping qui fournit une eau de puits souterrain (eau saumâtre), l’anode en magnésium a tendance à se désagréger plus rapidement et à rendre l’eau brunâtre.

Tout ceci relève de la chimie des métaux. Pour le dire simplement, une anode en aluminium est un bon investissement, mais l’anode en magnésium est la plus utilisée dans les réservoirs Suburban.

Gilles Courcelles


Question


Nous avons une camionnette Sierra 3500 dont les pneus vont avoir 10 ans. Ils ne sont ni usés ni craquelés. Nous voyageons avec une caravane portée qui pèse environ 1 815 kg (4 000 lb) quand elle est chargée. L’hiver, la camionnette est remisée. Est-ce vrai que les pneus peuvent éclater ?

Robert Lapierre

Réponse


Tous les experts sont d’accord. Les pneus devraient être remplacés après 6 ans d’usage en raison de possibles dommages internes non apparents, comme la rouille des ceintures d’acier ou le bris de composantes internes. Vos frais seraient d’environ 1 500 $ pour remplacer six pneus, mais c’est là un moindre cout que ceux entrainés par des dommages causés par un pneu qui se brise ou encore un accident résultant de l’éclatement d’un pneu.

Rémi Guertin