Untitled Document
tab 1 FERMER
Mécanique et entretien
À quelle pression gonfler ses pneus? Quel véhicule tracteur choisir pour sa caravane? Comment prévenir les mauvaises odeurs? Dans l'incertitude, il fait bon discuter avec un expert. Notre chroniqueur technique Rémi Guertin répond à vos questions.


Question


Je suis propriétaire d’une camionnette Dodge RAM 1500 2014. Je remorque une caravane R-Vision, modèle Trail Lite 23RBS mesurant 8 m (26 pi) et pesant 2 267 kg (5 000 lb) environ.

Voici ce qui se passe au freinage : je sens que les freins sautent comme si les tambours étaient de forme ovale, mais je ne le ressens pas tout le temps à la même intensité ; c’est plus intense à basse vitesse. J’aimerais bien en savoir la cause et si je peux faire moi-même des vérifications pour trouver le problème et peut-être le réparer.

Claude Gaudet

Réponse


Je vous recommande de déposer les roues et les tambours afin de les examiner ainsi que les garnitures. La cause la plus commune de « sautage » est la présence de graisse sur les surfaces de freinage. En nettoyant ces surfaces, on devrait régler le problème. Il faut éviter de graisser les roulements avec un fusil à graisser, ce qui tend à pousser la vieille graisse à l’intérieur des tambours et sur les sabots de frein. La méthode appropriée consiste à déposer les roulements, les nettoyer et ensuite les garnir de graisse.

Rémi Guertin 



Question


D’ici novembre 2020, je compte m’acheter un VR de classe B et le garder longtemps. On m’a suggéré d’acheter une fourgonnette et de la faire transformer en VR moi-même. Qu’en pensez-vous ? J’ai entendu parler de l’arrivée éventuelle de fourgonnettes électriques aux États-Unis et au Canada. Qu’en pensez-vous ? Ma crainte est que si j’ai un VR à essence, sa valeur chutera avec l’arrivée de VR électriques.

Claudine Mallette

Réponse


Le moins que je puisse dire, c’est que vous planifiez longtemps d’avance. Voici quelques éléments de réponse à vos interrogations.

Tout d’abord, acheter un fourgon et le transformer soi-même présente certaines difficultés. Je pense incidemment aux raccordements de propane et d’électricité, à la plomberie ainsi qu’au positionnement des réservoirs septiques, pour n’en mentionner que quelques-unes. De plus, il n’est pas donné à tout le monde de posséder une grande habileté en matière d’ébénisterie. Je dois dire que, sauf quelques rares exceptions, les VR faits maison que j’ai vus satisfaisaient leur propriétaire, mais l’assemblage et l’aménagement donnaient souvent une impression de bric-à-brac à bon marché.

Le principal risque d’un tel VR est que celui-ci ne reflète que les gouts de son propriétaire constructeur, mais qu’il réponde plus difficilement aux attentes des acheteurs subséquents. De plus, il est clair qu’un tel véhicule ne respectera pas les normes d’homologation qui caractérisent les véhicules construits par des professionnels. On peut donc logiquement prévoir qu’un véhicule de ce genre connaisse une dépréciation plus forte qu’un autre, aménagé par un constructeur reconnu et respecté.

Quant à l’apparition de VR électriques, je crois que, pour être réaliste, il faudra malheureusement encore beaucoup de temps avant que ceux-ci réussissent à s’imposer sur le marché. En fait, actuellement, il n’y en a pas encore dans un horizon prévisible. Les véhicules les plus novateurs tendent à se libérer de l’énergie comme le propane pour lui remplacer l’électricité, mais cela ne s’applique qu’aux accessoires usuels. Ce qui permet au véhicule de se déplacer repose toujours sur un moteur à combustion interne, qu’il soit diésel ou à essence. Croyez-moi, l’apparition de VR entièrement électriques se fera avec une grande timidité, et ce, pour plusieurs années à venir.

Paul Laquerre 



Question


J’ai fait l’achat d’une autocaravane possédant une génératrice et deux batteries à décharge profonde. Auparavant, j’avais une caravane.

Est-ce que les deux batteries se rechargent automatiquement en roulant ou faut-il absolument les recharger avec la génératrice ?

Par ailleurs, j’ai remarqué qu’il y a un bouton pour mettre les batteries en fonction. Doit-on le mettre à OFF chaque fois que l’on roule ou que l’on est branché sur le réseau (HQ) ? Devrait-on plutôt le laisser toute la saison en position ON ou le mettre en fonction uniquement lorsqu’on fait du camping autonome ?

Sylvie Tremblay

Réponse


L’alternateur du châssis recharge les batteries maison en roulant sur la route. Si la charge des batteries est basse en raison d’une utilisation des appareils de l’habitation, on pourra recharger les batteries à l’aide de la génératrice.

L’interrupteur des batteries doit être en position ON afin de recharger les batteries sur la route, sinon les batteries n’emmagasineront pas d’énergie. Même chose pour faire fonctionner les appareils domestiques. Et l’interrupteur doit encore être en position ON lorsque le VR est branché au secteur, ce qui permet de recharger les batteries. Le seul moment où vous mettrez les batteries hors tension avec cet interrupteur, c’est lors du remisage du VR. Cela vous évitera que les batteries se déchargent à cause des pertes fantômes qu’occasionnent le détecteur de propane et les voyants de la radio, par exemple.

Rémi Guertin 



Question


J’ai une caravane à sellette et j’aimerais savoir s’il est suffisant de lubrifier les roulements de roue en utilisant seulement un pistolet graisseur. Serait-il préférable de toujours faire le gros travail de désassembler, nettoyer, lubrifier et réassembler ?

Denis Pageau

Réponse


La technique qui consiste à lubrifier les roulements en les graissant simplement à l’aide d’un pistolet graisseur n’est pas la bonne. Je vous recommande plutôt de déposer les roues et tambours, ce qui vous permettra de confirmer le bon état des freins, ainsi que leur bon fonctionnement. Une usure inégale indique qu’un des freins ne fonctionne pas. On nettoie aussi les tambours et les garnitures à l’aide d’un vieux pinceau ou d’une petite brosse.

Pour les grands voyageurs, comme les caravaniers migrateurs (snowbirds) par exemple, la procédure devrait être effectuée une fois par année. Ceux qui ne font que des sorties de fin de semaine et pendant leurs vacances peuvent la faire tous les deux ans. Sur une tente-caravane, je recommande de la faire tous les ans, car les petites roues, ça tourne vite ! Par ailleurs, en cas de bruits anormaux, on effectue l’inspection et le travail dès que possible.

Rémi Guertin 



Question


Je possède un Chevrolet Express 3500, 2004, comptant 160 000 km, pesant près de 4 tonnes, toujours propre et bien entretenu par mes concessionnaires VR et Chevrolet et jamais utilisé en hiver ou lorsqu’il y a du calcium sur la route.

Étant habitué à l’entreposer en octobre dans un endroit spécialisé et sec, mais non chauffé, pour une période maximale de six mois, je fais face aujourd’hui à une situation exceptionnelle. Comme je serai à l’extérieur du pays en 2018, j’ai l’intention d’entreposer mon VR pour une longue période, 18 ou 19 mois environ.

Au mieux, le VR pourrait être démarré à quelques reprises durant cette période par mon entreposeur, mais non déplacé (sauf de quelques mètres) ni prêté à cause de toutes les formalités administratives et techniques que cela implique.

Mes questions sont les suivantes :
• Quels sont les risques et conséquences sur le moteur et la mécanique de ne pas rouler durant un an et plus ?
• Devrais-je envisager de le vendre avant de partir à l’extérieur du pays et de m’en racheter un autre au retour, étant donné que nous désirons continuer à faire du camping durant quelques années ?
• Si je décide de ne pas le vendre, que devrais-je faire afin de limiter les problèmes ou mauvaises surprises au retour, après 18 à 19 mois d’entreposage ?

Merci de prendre le temps de bien me conseiller ! Il s’agit d’une décision très importante pour nous, notamment au plan financier.

Marc Côté

Réponse


Il y a peu de risques à entreposer votre VR sur une période aussi longue que 18 mois. J’ai trouvé sur Auto Hebdo et Auto Trader quelques Lincoln MKX 2016 flambant neufs. Ces VUS qui n’ont pas roulé depuis plus d’un an seront vendus avec pleine garantie.

Les manufacturiers d’autocaravanes achètent leurs châssis en grosse quantité afin d’obtenir un bon prix. Ces châssis peuvent passer des mois dans la cour du manufacturier, puis des mois dans la cour du dépositaire. L’autocaravane est vendue avec une pleine garantie et leurs proprios rencontrent très peu de problèmes.

Comme vous semblez encore très satisfait de votre VR, je vous conseille de le garder, surtout quand on regarde le prix des nouvelles autocaravanes de classe B, qui se vendent souvent plus de 100 000 $. Il suffira de faire la vidange d’huile avant le remisage et d’ajouter du Stabil dans le réservoir d’essence.

Au retour, j’opterais pour une autre vidange d’huile et je ferais aussi changer l’huile de la boite de vitesse et du différentiel si cet entretien est au programme. Gonflez les pneus à la pression maximale indiquée sur la paroi des pneus afin d’éviter de l’usure par aplatissement.

Rémi Guertin