Untitled Document
tab 1 FERMER
Lois et Règlements


Question


J’aimerais savoir si l’on peut circuler avec une camionnette, une caravane à sellette et une remorque pour se rendre en Floride.

Alain Burelle

Réponse


Malgré sa simplicité, il est fort complexe de répondre à votre question.

Aux États-Unis, chacun des États est responsable de fixer les règles qu’il souhaite en matière de remorquage et de double remorquage.  Dans l’ensemble, on peut dire que le double remorquage est généralement permis dans les États du centre et plus restreint dans les États de l’est. Pour complexifier davantage le problème, il existe également une tolérance à géométrie variable dans  la façon dont chaque État applique les règles officielles dont il s’est doté.

Par exemple, certains États accepteront un double remorquage pourvu que le premier véhicule remorqué soit une caravane à sellette et non une simple caravane. De plus, l’obligation de disposer d’un mécanisme de freinage fonctionnel sur chacun des véhicules
remorqués variera beaucoup. La masse maximale autorisée varie de 454 kg à 1 360 kg (1 000 lb-3 000 lb). Dans certains cas, lorsque deux véhicules sont remorqués, les freins deviennent obligatoires systématiquement, peu importe la masse. Ailleurs, la longueur totale de l’équipage doit aussi être prise en considération.

Votre question est un peu vague puisque vous indiquez seulement partir du Québec (sans préciser d’où) et l’État d’arrivée (Floride). Les routes qui s’offrent à vous sont multiples et vous conduiront dans plusieurs États différents ayant chacun leurs propres règles. Aussi, je vous suggère de déterminer votre trajet et de contacter directement (par téléphone ou par courriel) le Department of Transportation (DOT) des États que vous prévoyez traverser pour leur soumettre votre cas personnel en prenant bien soin de préciser la longueur totale de votre équipage et celles de votre caravane à sellette et de votre remorque. Précisez aussi s’il s’agira d’une remorque fermée, d’une remorque à bateau ou à moto.

Je vous suggère également d’imprimer les réponses reçues de chacun des États et d’apporter une copie de celles-ci dans votre camionnette. Ainsi, si un agent plus zélé que la moyenne vous interpelle, vous aurez en main des arguments officiels à lui présenter. Ce que je viens de vous dire s’attarde au seul point de la légalité du double remorquage. Cependant, j’ai connu de nombreux caravaniers s’étant ainsi rendus en Floride ou ayant voyagé ailleurs dans ce pays avec deux remorques sans être importunés.

Il y a une chose que je ne peux évaluer : votre tolérance au risque. Voilà pourquoi je vous suggère la démarche décrite ci-dessus. Bonne préparation et surtout, bon voyage !

Paul Laquerre


Question


Ma compagnie d’assurance me demande la date de péremption de ma bonbonne de propane. Le spécialiste que j’ai consulté me dit  qu’il n’y a pas de date d’expiration pour mon type de bonbonne (bonbonne couchée). Que faire ?

Pierre Desjardins

Réponse


Contrairement aux véhicules récréatifs tractés dont les bonbonnes de propane sont amovibles, les réservoirs de propane intégrés aux  châssis des autocaravanes ne comportent pas de date limite d’utilisation. Ce ne sont que les bonbonnes portables, comme celles  utilisées pour alimenter un barbecue, par exemple, qui doivent être vérifiées dix ans après leur fabrication et obtenir une nouvelle homologation décernée par un technicien qualifié.

Je peux comprendre que votre compagnie d’assurance exige que vous lui acheminiez des photos témoignant de l’état de votre VR.  Sans doute, la personne qui vous a formulé cette demande a-t-elle confondu votre autocaravane avec une caravane ou une caravane à sellette. Je vous suggère donc de communiquer avec votre assureur pour lui expliquer la situation et clarifier cet imbroglio.

En terminant, je vous rappelle que, malgré l’absence d’une règlementation spécifique concernant la péremption d’un réservoir de  propane comme le vôtre, la prudence impose de vous assurer périodiquement que le réservoir et les canalisations acheminant le propane aux différents appareils et accessoires de votre véhicule récréatif sont en bon état. Il en va de votre sécurité et de celle de vos passagers.

Paul Laquerre


Question


Je suis saisonnière sur un camping. J’occupe et je paie un emplacement trois services (eau, égout, électricité).

J’aimerais savoir ce qui est inclus dans le service d’électricité que je paie, parce que l’exploitante me facture ma consommation d’électricité en sus. Comme je paie pour trois services, qu’est-ce que je paie en payant pour le service d’électricité ? Le poteau, le câblage souterrain ? J’ai l’impression de payer en double…  Dans tous les endroits où j’ai campé auparavant, quand je prenais un emplacement trois services, le prix incluait ma consommation d’électricité sans frais supplémentaires.

Jocelyne St-Laurent

Réponse


Aucun terrain de camping d’Amérique du Nord offrant des emplacements à trois services ne facture de frais distincts pour chacun de ces services quand il s’agit d’un emplacement loué à la journée. Cependant, c’est une pratique très répandue que de facturer un léger supplément aux caravaniers saisonniers.

Alors que les voyageurs à la journée paient un montant nettement plus élevé que les saisonniers, ces derniers, qui s’installent de façon plus permanente, ont souvent tendance à utiliser un plus grand nombre d’appareils électriques. Je pense particulièrement à ceux qui installent un frigo ou un congélateur, soit dans une remise, soit directement sur leur patio.

Pour compenser la réduction importante consentie par le tarif saisonnier, les exploitants de terrains de camping tentent de récupérer une partie des dépenses en électricité qu’ils doivent assumer. À contrario, si ce supplément pour l’électricité n’existait pas, il est probable que le tarif saisonnier serait augmenté. Tous les caravaniers saisonniers paieraient alors un même montant, plus élevé qu’actuellement, qu’ils consomment beaucoup d’électricité ou pas.

Il est un autre élément qui me fait juger la pratique actuelle préférable. Elle comporte un léger effet dissuasif sur le caravanier trop énergivore. Celui qui exagère paie plus que celui qui se contente d’une consommation moindre.

Pour conclure, vous avez très certainement signé un contrat avec le camping où vous êtes saisonnière. Jetez-y un coup d’oeil. Il devrait préciser si vous avez un supplément à payer pour l’électricité, à combien il s’élève s’il est fixe et comment il est calculé s’il varie selon votre consommation. Si rien de tout cela n’y apparait, vous auriez un argument pour refuser de payer le supplément…

Paul Laquerre


Question


Nous nous demandons si notre VR est permis ou non sur le pont-tunnel Chesapeake en direction nord. Les informations qu’on trouve à ce sujet sont parfois  contradictoires ou incomplètes… Nous possédons une autocaravane Winnebago de 9,14 m (30 pi), munie d’un réservoir de gaz propane de 68 L. si l’on peut traverser le pont, comment faut-il se préparer ? Doit-on faire vérifier notre réservoir avant la traversée ?

Daniel et Lyne

Réponse


Pour dissiper toute ambigüité, voici ce que dit l’autorité qui gère la circulation dans ce pont-tunnel. Comme vous pouvez le constater, le texte est très clair : il est permis d’y circuler avec deux réservoirs de gaz propane d’un volume d’un poids total de 60 lb chacun ou d’une combinaison de réservoirs dont le total n’excède pas 120 gal US. Malheureusement, bien que vous m’indiquiez que votre autocaravane est de marque Winnebago, vous ne mentionnez pas le modèle ni l’année de fabrication. Il m’est donc impossible de vérifier le volume exact de propane que vous transportez. Je dois donc utiliser l’information que vous me donnez, soit un réservoir d’une contenance de 68 L.

Sachant qu’un litre de propane pèse 1,12 lb, avec ses 68 L, votre réservoir contient donc 76 lb de propane. Or, comme le précise la consigne déjà citée, un  réservoir unique ne doit pas dépasser 60 lb. Vous excédez donc cette limite. Un élément qui sème la confusion chez bien des caravaniers vient du fait qu’un réservoir plus volumineux pouvant atteindre 200 gal US peut être autorisé dans ce pont-tunnel, à la condition expresse toutefois que le gaz propane serve à la propulsion du véhicule. Je suis désolé de cette réponse, mais dans votre cas, il vous faudra malheureusement emprunter une autre voie pour vous rendre à destination.

Paul Laquerre


Question


J’ai un VR qui date de 2004 et qui a des ceintures de sécurité à la taille seulement sur les banquettes au fond du véhicule. Est-ce légal pour les passagers attachés avec de telles ceintures de circuler au Québec et dans l’État de New York ?

Un lecteur de longue date

Réponse


Oui, vous êtes dans la légalité en voyageant avec votre véhicule récréatif dont les ceintures de sécurité se limitent à la taille. La règlementation oblige les passagers d’un véhicule, peu importe où ils sont assis, à utiliser les mécanismes de retenue installés par le fabricant lorsque ce véhicule roule sur une route publique.

Certes, avec les années, les normes concernant les ceintures de sécurité ont évolué et aujourd’hui il n’est pas une automobile qui, à sa sortie d’usine, ne dispose pas d’attaches à trois points, même sur la banquette arrière. Votre autocaravane qui présente des attaches à deux points sur les banquettes à l’arrière est conforme aux normes de 2004, année où elle a été fabriquée. Les modèles plus récents sont aujourd’hui soumis à des normes plus strictes.

En passant, même un automobiliste roulant sans être attaché, dans une voiture fabriquée avant que les ceintures ne soient obligatoires, ne contreviendrait pas à la loi, car au moment de sa production son auto était conforme aux règles de l’époque. Il s’agit donc d’un privilège acquis qui, avec le temps, disparaitra dans la mesure où ces autos se retrouveront à la casse.

Paul Laquerre