Untitled Document
tab 1 FERMER
Conduire son VR

Descendre de façon appropriée


Question


Je me demande quelle est la meilleure façon de descendre de grosses côtes en tractant une caravane. Est-ce que vous pourriez m’éclairer ?

D’un abonné Facebook

Réponse


La façon appropriée de descendre les côtes est de rétrograder (frein moteur) et de freiner tout en relâchant les freins de temps en temps afin de leur permettre de refroidir.

S’il y a une zone d’essai de freinage, vous devez y aller. Cela vous permettra de prendre la côte à basse vitesse, ce qui exigera moins de la part des freins.

Rémi Guertin

Un VR est-il… un camion ?


Question


J’aimerais avoir votre opinion sur l’option offerte dans une autocaravane de classe B : un macérateur d’eaux noires. Est-ce vraiment nécessaire ?

Serge Rivard

Réponse


Un VR est considéré légalement comme un véhicule de promenade. La voie réservée aux camions est parfois plus large, ce qui facilite  la circulation avec une autocaravane, surtout dans les zones de construction, mais vous n’avez pas l’obligation de l’emprunter. Toutefois, vous devez effectuer la vérification des freins dans la zone indiquée à cette fin avant de descendre de longues côtes, par exemple celle de Baie-Sainte-Catherine avant de traverser le fiord pour se rendre à Tadoussac. Cependant, si vous passez par les douanes, demeurez dans les voies normales, n’allez pas dans la voie réservée aux camions !

Rémi Guertin

Trop de poids ajouté : attention danger !


Question


Mon beau-frère vient de changer sa caravane pour une caravane à sellette Hideout 262RES avec un poids à vide de 3 565 kg (7 860 lb)  (selon l’autocollant jaune de la compagnie) et un poids sur l’attache de 728 kg (1 605 lb) d’après les prospectus. Sa camionnette est une GMC Sierra 2015, 5,3 L, différentiel 3,42, poids nominal brut de 3 265 kg (7 200 lb), charge utile de 703 kg (1 550 lb) et poids à vide approximatif de 2 585 kg (5 700 lb). Je crois qu’il sera surchargé d’au moins 363 kg (800 lb) avec environ 159 kg (350 lb) de passagers, sans compter la sellette, les bagages, etc.

Quelle incidence cela aura-t-il sur la conduite ? Nous prévoyons de passer des vacances dans Charlevoix. Moi, je possède une camionnette Silverado de même configuration, mais je remorque une caravane Kodiak 2012 de 5,5 m (18 pi) pesant 1 724 kg (3 800 lb).

Jacques

Réponse


La camionnette de série 1500 ne possède pas la charge utile pour supporter tout le poids qui sera ajouté. Votre chiffre de 363 kg (800 lb) est proche : poids des passagers de 159 kg (350 lb), poids de la sellette de 68 kg ou 90 kg (150 lb ou 200 lb), pour sellette à deux positions, poids sur la sellette avec l’ajout de l’équipement, du propane et des batteries de 114 kg-158 kg (250 lb-350 lb). J’arrive donc à votre chiffre ou un peu plus selon la charge ajoutée.

Une camionnette de série 2500 est donc de mise afin de respecter les normes de sécurité. Cette camionnette de série 1500 sera suffisamment surchargée pour causer l’éclatement d’un pneu ou même le bris d’un essieu, ce qui entrainerait une perte de contrôle et des risques de blessures. Je dirais de plus que son vendeur l’a mal renseigné…

Rémi Guertin

Un problème de stabilité


Question


Pourquoi ma caravane oscille-t-elle de haut en bas sur l’attache de ma camionnette GMC 1500 ? S’il y a des vallons sur la route, eh bien la caravane oscille, tout comme la camionnette. C’est très désagréable, car le devant de la caravane bouge lui aussi de haut en bas. Même lorsque le VR n’est pas chargé, c’est le même problème. Serait-ce une bonne idée de rajouter une lame ou encore un ballon ?

Ma caravane est une Jay Flight longue de 7,9 m (26 pi). Son poids atteint 3 629 kg (8 000 lb) et son poids sur l’attelage est de 363 kg (800 lb). Elle est munie d’un très bon répartiteur de charge.

Un lecteur préoccupé

Réponse


Le problème semble dû à une suspension trop molle. L’ajout d’amortisseurs HD (Heavy Duty) ainsi que de ballons à l’arrière du véhicule tracteur aiderait à coup sûr, en plus de donner de la stabilité et du confort de roulement. Ne pas oublier de bien répartir les charges dans la caravane selon la formule 60/40, soit 60 % de la charge à l’avant des roues de la caravane et 40 % derrière les roues de la caravane. Si l’ensemble (véhicule tracteur et véhicule tracté) forme une ligne horizontale de niveau, l’ajout de lames de charge ne s’avèrera pas nécessaire. Autre chose : une pression adéquate des pneus est primordiale.

Gilles Courcelles


Question


Nous faisons des compétitions d’équitation et nous sommes à la recherche d’un équipement plus luxueux que notre remorque à  chevaux habitable. Je conserve ma camionnette RAM diésel 2500 HD. Je souhaite acheter une caravane à sellette d’une longueur maximale de 9,1 m à 9,8 m (30-32 pi) qui devra trainer une remorque dans laquelle logeront trois chevaux. Que me conseillez-vous ? Je m’intéresse, entre autres, au modèle Minnie Plus 27 RLTS de Winnebago. Évidemment, je pense devoir faire renforcer l’attelage de mon véhicule tracteur.

Michel Charrette

Réponse


Je serais plus que réticent à prendre la route avec une caravane à sellette derrière laquelle serait attachée une remorque transportant trois chevaux et leurs agrès. Le premier élément qui me rendrait nerveux est la masse que devrait remorquer la caravane à sellette. D’une part, celle-ci pourrait représenter une charge de près de 3 000 kg (6 614 lb) à remorquer, ce qui compliquerait énormément l’arrimage à la caravane à sellette. Je doute fort que le châssis d’une Minnie Plus 27 RLTS puisse offrir une résistance structurelle  suffisante pour tirer un poids aussi élevé. Outre la résistance limitée du châssis, des problèmes dynamiques et mécaniques se poseraient aussi, créant un déséquilibre dans la répartition des charges. Conjugués, ces trois facteurs favoriseraient un comportement routier instable mettant à risque la sécurité tant des passagers que des chevaux.

Au plan dynamique, le poids trainé par la caravane à sellette représenterait un ajout approchant les deux tiers de la masse totale en charge de la Minnie Plus envisagée. Le poids au timon de la remorque à chevaux ajouterait un poids vertical représentant de 10 % à 15 % de la remorque avec son chargement. Dans le cas d’une remorque prête à prendre la route, le poids ajouté à l’arrière de la caravane à sellette représenterait à lui seul un minimum de 300 kg (660 lb).

Au plan mécanique, le timon de la remorque serait beaucoup plus bas que le châssis de la caravane à sellette, ce qui obligerait à fabriquer un mécanisme sur mesure pour rendre le remorquage possible. La robustesse d’un tel appareillage ajouterait aussi un poids plus que significatif directement sur les deux essieux de la caravane à sellette. Chacun des essieux de la Minnie Plus 27 RLTS étant conçu pour supporter 2 359 kg (5 200 lb), je suis prêt à parier que cette limite serait largement dépassée. Les freins, mais surtout les roulements à billes des essieux, seraient mis à très rude épreuve.

Cependant, ma plus grande inquiétude vient de la modification de l’équilibre de l’ensemble. Le poids considérable appliqué sur la partie en porte-à-faux à l’arrière de la caravane à sellette aurait pour effet direct d’alléger l’avant de celle-ci, ce qui diminuerait d’autant le poids vertical normalement appliqué sur la sellette d’attelage. L’arrière de votre camionnette s’en trouverait allégé, réduisant son adhérence au sol en raison du déséquilibre ainsi créé. Comme les deux véhicules tractés seraient obligatoirement équipés de freins, advenant une situation d’urgence, la commande de freins pourrait peiner à gérer la répartition de l’intensité du freinage qui devrait s’appliquer à la caravane et à la remorque, ce qui pourrait entrainer un comportement erratique et dangereux de l’ensemble.

Paul Laquerre