Chez nos voisins du Sud, plus de 100 joyaux culturels ou géographiques ont été classés monuments nationaux américains depuis 1906.  Certains, comme la Statue de la Liberté, par exemple, sont connus de tous. D’autres le sont moins. En voici cinq à découvrir.

• Petroglyph, au Nouveau-Mexique. Tout près de la ville d’Albuquerque, on s’arrête pour admirer plus de 24 000 images et symboles dessinés sur la roche volcanique par des Amérindiens il y a plusieurs centaines d’années.
• Castillo de San Marcos, en Floride. Les ruines de ce fort, construit en 1672, témoignent du passé militaire de l’État et de la colonie espagnole qu’était jadis la Floride.
• Jewel Cave, au Dakota du Sud. La troisième caverne la plus longue au monde vaut amplement le détour, particulièrement la visite guidée aux lanternes.
• Organ Pipe Cactus, en Arizona. Ce petit parc national, situé le long de la frontière mexicaine, est le seul endroit aux États-Unis où l’on peut voir ce cactus à l’état sauvage.
• Freedom Riders, en Alabama. Ajouté à la liste par le président Obama en 2017, ce monument national récent, qui compte notamment une murale, rend hommage aux militants des droits civiques qui ont osé dénoncer la ségrégation raciale.

À lire aussi
● Partir dans le Sud sans souci
● Camper aux États-Unis, oui ça se fait !
● Campeurs sans attache
● Maladie ou accident aux États-Unis
● Séjour aux États-Unis