Falaises longeant l’océan, déserts spectaculaires, canyons vertigineux : les 59 parcs nationaux américains servent de décor aux vacances de bien des  campeurs. En 2017, ces parcs ont attiré un nombre record de visiteurs, plusieurs revenant fâchés d’avoir à composer avec une telle affluence. Cette popularité désole tout autant de nombreux environnementalistes qui craignent les dommages importants que pourraient causer ces touristes en surnombre. En 2016, le National Park Service, l’association qui regroupe les 59 parcs, a enregistré un record de 331 millions de visiteurs. Les données n’ont pas encore été compilées pour 2017, mais il est presque certain que le total sera supérieur. En aout 2017 seulement, plus de 40 millions de personnes se sont présentées dans un parc national américain. Limiter l’accès sera-t-il une solution à envisager très prochainement pour protéger ces espaces naturels uniques ? Plusieurs se posent la question. Source : National Park Service

À lire aussi
● Californie – Le parc national Yosemite
● La région de San Francisco
● San Diego
● Le temps parait court en long séjour
● Séjour aux États-Unis
● Californie – Sequoia & Kings Canyon National Parks