tab 1 FERMER
Un hiver en Floride

Lise et moi avons repris la route, cette fois pour la Floride. Après avoir parcouru l'Amérique du Nord pendant un an et demi, à bord de notre Grande bleue, nous voulons explorer le royaume des «snowbirds», que nous connaissons peu. Joignez-vous à nous pour ce nouveau périple.
Articles récents
Archives
le 13 février,2016
Bye, bye, Florida !
le 6 février,2016
Record de pluie et docteur $US
le 30 janvier,2016
Un mois au même endroit
le 23 janvier,2016
Trois excellents romans
le 16 janvier,2016
Soixante et onze ans
le 9 janvier,2016
Premières impressions de Naples
le 2 janvier,2016
Enfin aux Keys !
le 26 décembre,2015
Le plaisir de lire en voyage
le 19 décembre,2015
Le pauvre dollar canadien
le 12 décembre,2015
Alligators, pythons et pluie
le 5 décembre,2015
Le choc de Miami
le 28 novembre,2015
Un village québécois en Floride
le 20 novembre,2015
Un astronouille chez les astronautes
le 14 novembre,2015
Savannah la magnifique!
le 7 novembre,2015
Le charme de la route
le 31 octobre,2015
Vivement le Sud !
le 18 octobre,2015
Au royaume des «snowbirds»
le 9 mai,2015
Les voyages forment la vieillesse
le 2 mai,2015
Revivre à Montréal
le 25 avril,2015
La «route des pionniers»
le 18 avril,2015
Une journée perdue !
le 10 avril,2015
Une semaine texane
le 4 avril,2015
Déjà-vu et découverte
le 27 mars,2015
Sur le chemin du retour
le 21 mars,2015
Indian Wells : retour au tennis
le 14 mars,2015
État de grâce à Borrego
le 7 mars,2015
Le bonheur est à l’épicerie
le 20 février,2015
Le caravaning zen
le 14 février,2015
Adios Los Barriles !
le 7 février,2015
Les habitués de Martin Verdugo’s
le 31 janvier,2015
Nos adieux à la caravane
le 24 janvier,2015
Sous le chaud tropique du Cancer
le 19 janvier,2015
Le choc de la Baja California
le 10 janvier,2015
Eh oui ! 70 ans déjà !
le 1 janvier,2015
La côte et la civilisation
le 27 décembre,2014
L’éternité sous les palmiers
le 19 décembre,2014
Perdus dans le canyon
le 12 décembre,2014
Pépés tranquilles, enfants criards
le 6 décembre,2014
Une pause bienvenue
le 29 novembre,2014
De Silicon Valley à Big Sur
le 22 novembre,2014
San Francisco sans magie
le 15 novembre,2014
Les grands parcs : Yosemite, Kings Canyon et Sequoia
le 8 novembre,2014
Le coût de la vie à Napa et Sonoma
le 1 novembre,2014
Retrouvailles à Reno
le 27 octobre,2014
La côte Ouest sous la pluie
le 17 octobre,2014
Presque en panne sèche
le 11 octobre,2014
Plein sud !
le 4 octobre,2014
Pluie, soleil et vertige
le 27 septembre,2014
Retour dans la vallée de l’Okanagan
le 20 septembre,2014
Un an déjà !
le 13 septembre,2014
Vancouver, prise 2
le 6 septembre,2014
Vancouver sous la pluie et le soleil
le 30 août,2014
Jours heureux à Victoria
le 23 août,2014
Pour soigner ma tourismophobie
le 16 août,2014
Long Beach : au bout du mythe
le 9 août,2014
Repos à Nanaimo
le 2 août,2014
Beau et chaud !
le 26 juillet,2014
Quelques jours en Alaska
le 20 juillet,2014
Marche avec les ours
le 12 juillet,2014
Premières impressions du Yukon
le 4 juillet,2014
Direction : Yukon
le 28 juin,2014
Les Rocheuses quasi inchangées
le 21 juin,2014
Une petite déprime
le 14 juin,2014
Le charme discret de Kelowna
le 7 juin,2014
Marché, soleil et factures
le 31 mai,2014
Un jour de bonheur !
le 23 mai,2014
Déceptions, découvertes et plaisirs
le 17 mai,2014
Le coup de foudre, enfin !
le 10 mai,2014
Besoin d’une pause
le 3 mai,2014
La boucle est bouclée
le 26 avril,2014
Bryce Canyon, la merveille !
le 19 avril,2014
Zion : beau et bondé
le 12 avril,2014
La bonne humeur de retour
le 4 avril,2014
Seuls avec la poisse
le 28 mars,2014
De retour à Sedona
le 21 mars,2014
De retour de la Vallée de la Mort
le 16 mars,2014
Voir Las Vegas et partir
le 6 mars,2014
Bye-bye Arizona !
le 28 février,2014
Je voulais voir Yuma…
le 22 février,2014
Dans un village de retraités
le 14 février,2014
L’Arizona tient promesse
le 6 février,2014
L’Arizona, enfin!
le 1 février,2014
Le sud du Texas
le 24 janvier,2014
Bye, bye Florida !
le 18 janvier,2014
69 ans dans les sources chaudes
le 9 janvier,2014
35 ans d’amour et d’humour
le 4 janvier,2014
Un Jour de l’An sans Skype
le 27 décembre,2013
Noël en Floride
le 20 décembre,2013
Drôle de cadeau de Noël
le 14 décembre,2013
Floride 2, Texas 0
le 7 décembre,2013
La douce chaleur du Sud
le 30 novembre,2013
À la guerre comme à la guerre
le 23 novembre,2013
Demain l’hiver, je m’en fous…
le 16 novembre,2013
À la veille du grand départ
le 9 novembre,2013
À demi rassurés
le 26 octobre,2013
En attendant le Sud
le 17 octobre,2013
Pépins et autres pépins (2)
le 15 octobre,2013
Pépins et autres pépins (1)
le 10 octobre,2013
Caravaning automnal et bipolaire
le 8 octobre,2013
L’appart est loué pour… 20 mois
le 2 octobre,2013
Notre vie sur la route
le 29 septembre,2013
Le choix d’une autocaravane
le 25 septembre,2013
Le tour de l’Amérique du Nord
le 10 octobre,2013

Caravaning automnal et bipolaire

«Vous commencez par le plus dur», nous a lancé notre amie Louise, emmitouflée dans un gros manteau, à propos de notre grand voyage. Le plus dur, ce sont ces cinq semaines de camping d’automne dans les Cantons-de-l’Est. La région est magnifique, bien sûr. Mais la nature en cette saison a de ces sautes d’humeur impressionnantes. À notre arrivée, il faisait une chaleur estivale. Puis en moins de 24 heures, on s’est retrouvés avec un froid digne du mois de novembre. Un grand bond à la Mao, un saut quantique avec périlleux arrière, qui a laissé deux citadins frileux pantois et sonnés.

À l’intérieur de l’autocaravane, il est vrai, on ne gèle pas. On a le choix entre la thermopompe, très très bruyante, et la chaufferette, très bruyante. On a choisi la seconde, qui ne nous réveille pas trop la nuit.

Reste un petit problème : Lise tire la couette de son côté. Le premier soir, j’ai pensé que c’était parce que La grande bleue penchait vers l’avant. Je l’ai redressée depuis en ajoutant un bloc sous chaque roue avant. Mais quand je m’éveille, la couette penche toujours du côté de ma douce moitié, qui prend plus que sa moitié de couverture. Alors, je cherche une autre hypothèse, mais je ne l’ai pas encore trouvée.

Le jour, quand il fait soleil, on ne se plaint pas. D’autant plus que la lumière est si belle en cette saison. Mais quand il pleut, là c’est terrible. Je ne veux pas exagérer, mais j’ai l’impression qu’il tombe de la glace. Alors, le soir en se couchant, on prie pour qu’il ne pleuve pas le lendemain.

Quand notre prière est exaucée, nous en profitons pour aller nous balader dans le parc du Mont-Orford. La première fois, on a grimpé l’Orford par la piste familiale. Dis comme ça, la montée a l’air facile. Mais les familles, ils la descendent la piste, ils ne la montent pas. Et encore, ils ont des skis. Bref, c’était un peu raide, surtout pour moi dont le petit cœur pompait l’huile. La deuxième fois, on a fait la boucle du mont Chauve : 12 kilomètres de montées et de descentes. C’était plus long, mais pas mal moins abrupt. N’empêche que la troisième fois, on s’est contentés de la boucle des Trois Étangs, une promenade pépère de cinq kilomètres dans une forêt de hêtres. Pendant toute la randonnée, on s’est demandé c’est quoi un hêtre. On regardait les arbres en se disant : hêtre ou pas hêtre.

La phase maniaque

Puis soudainement, la nature a effectué un salto avant avec triple vrille, qui nous a réchauffé le cœur tout autant que la couenne. Passer d’un froid presque hivernal à une chaleur estivale est beaucoup plus facile que l’inverse.

La nature, au pays de la charte, est bipolaire. Après une phase dépressive d’une semaine, elle est devenue extatique. Il faisait si chaud qu’il nous a fallu ressortir les fringues d’été, trop vite remisées. Autour de nous, les arbres étaient de toutes les couleurs, le soleil magnifique, les montagnes splendides.

Nous aussi, nous sommes devenus maniaques. Après avoir eu grise mine, on n’arrêtait plus de sourire. Nous nous répétions sans cesse que le caravaning, c’est la vie rêvée, alors qu’il y a quelques jours encore un rien nous irritait. Bref, on délirait… en attendant qu’il ne se remette à pleuvoir et qu’on recommence à grelotter et à râler.

Vivement le beau temps !

Le défi, au cours de notre périple, sera de garder le moral au beau fixe contre vents et marées. On y travaille fort, je vous assure. Mais on mettra quand même toutes les chances de notre côté. Notre devise en voyage est la suivante : on prendra ce qui sera là, mais de préférence le beau temps.

C’est pourquoi on vient de réserver un camping en Floride, près de Fort Myers jusqu’au 4 janvier. À moins d’une malchance, ça ne devrait pas être trop frisquet. Plus tard au cours de l’hiver, nous comptons séjourner à Yuma, dans le sud de l’Arizona. Cette ville a la réputation d’être la plus ensoleillée au monde : plus de 4000 heures d’ensoleillement et 17 jours de pluie seulement par année, c’est-à-dire à peu près 175 de moins que chez nous.

Lors de notre premier séjour dans cet État du Sud-Ouest, il y a quelques années, nous avions été fascinés par les prévisions de la météo. Elles s’étendaient sur deux semaines et on y voyait souvent 14 gros soleils. Pas un nuage, pas une goutte de pluie. Le rêve quoi, pour deux caravaniers qui, en plus d’être frileux et douillets, détestent la pluie.

À bientôt.

 

2 réponses à Caravaning automnal et bipolaire

  • Agréable de vous lire. Pourriez pas nous mettre aussi quelques photos? En tout cas, je vous suivrez.

  • Martin Bilodeau dit :

    « N’empêche que la troisième fois, on s’est contentés de la boucle des Trois Étangs, une promenade pépère de cinq kilomètres dans une forêt de hêtres. Pendant toute la randonnée, on s’est demandé c’est quoi un hêtre. On regardait les arbres en se disant : hêtre ou pas hêtre. »

    M. Roux, des jeux de mots de la sorte, personnellement, j’en redemande!

    Vous comprendrez que, si je commente cet article au détriment du plus récent, je m’adonne actuellement à LA lecture complète de vos articles sur ce blogue, question de ne pas perdre le fil initial de vos péripéties, de bien me couvrir pour la suite de vos aventures, et ce, pour mieux découvrir vos pérégrinations! 🙂

    Au plaisir et salutations @ vous deux!

    Martin Bilodeau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *