Untitled Document
tab 1 FERMER
Le camping des Voltigeurs
Incontournable !

 

Même si le camping des Voltigeurs a l’air d’un jardin de géants avec ses grands arbres qui lui font un plafond de verdure, il ne faut pas s’y tromper. Cette nature éblouissante et les rapides de la rivière Saint-François qui la bordent se trouvent effectivement en plein milieu urbain : à Drummondville.

Une institution

Pour bien des campeurs de longue date, le camping des Voltigeurs est une institution qui compte au nombre des souvenirs d’enfance. Le camping des Voltigeurs a été créé au moment d’Expo 67 par feu le MLCP (ministère du Loisir, de la Chasse  et de la Pêche du Québec). Plus de 500 emplacements y avaient été aménagés pour satisfaire la  demande des campeurs venus visiter Terre des Hommes. Le succès fut tel que les files d’attente pour accéder au camping engorgeaient régulièrement l’autoroute. Une halte routière très fréquentée voisinait alors les installations du camping.

L’arrivée de la Sépaq

Le camping est ensuite un peu passé de mode puis, en 1985, la Société des établissements de  plein air du Québec (Sépaq) a pris la relève administrative et remis le camping sur la voie de la  rentabilité. Aujourd’hui, on trouve un camping des Voltigeurs qui occupe passablement moins de terrain qu’autrefois puisqu’on a ramené le nombre d’emplacements  à environ 300. Ils ont été concentrés dans  les secteurs les plus boisés et les plus éloignés de la grande route qui ne cesse malheureusement de  rappeler sa présence par le vrombissement des Harley et des camions. Tous les services ainsi que les installations sanitaires ont été rafraichis de fond  en comble et on a conservé une piscine, ce qui répond  amplement aux besoins.

Le cadre 

Quant à l’environnement du camping, il demeure  tout à fait exceptionnel. Il s’agit d’un boisé historique qui me rappelle ces terrains de campings ontariens ou américains couverts de pins ou de  feuillus immenses. Si bien que même sous le gros soleil de la mi-journée, on y reste à l’ombre et on  profite d’une fraicheur agréable.

 

Le camping des Voltigeurs est un camping à espace ouvert, où l’on voit  presque d’un bout à l’autre du terrain. Cette amplitude  provient du dégagement des arbres, qui atteint  trois à quatre mètres de hauteur. On n’y trouve donc  pas le genre d’intimité qui caractérise certains  jeunes campings où les emplacements sont autant  d’espaces débroussaillés dans une forêt dense.

Un point névralgique

De plus, le camping des Voltigeurs est nettement  avantagé par sa situation privilégiée à tous les  points de vue. D’abord, il est voisin des plus importants  attraits touristiques de Drummondville : le Village Québécois d’Antan, la scène du grand  spectacle AO La Fantastique Légende et du Mondial des Cultures. Il donne également accès à un  important réseau cyclable, bien qu’il ne soit pas  évident de trouver la piste à partir de la sortie du  camping…

Finalement, comme explique la directrice Chantal  Paré, le camping des Voltigeurs profite de sa position stratégique entre Montréal et Québec, Sherbrooke  et Trois-Rivières. Il est devenu un lieu de rassemblement et de festivités pour plusieurs  groupes et entreprises. Ces derniers peuvent monter  de grands chapiteaux sur les terrains libérés par  la rationalisation du camping et accueillir leurs invités  de toutes provenances. Une nouvelle orientation  qui semble ravir la direction et qui contribue  à la rentabilité du site.

Par Yves Ouellet
Magazine Camping Caravaning, vol. 16/ no 2, mai 2010.

 

À lire aussi
● Jardins Lumières au Centre-du-Québec
● Centre-du-Québec : Rouler dans le passé !
● Des vacances Huttopia
● Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie
● Concept Huttopia : un vif succès pour la Sépaq

Les commentaires sont fermés.

DESTINATION VÉLO

Les cyclistes qui fréquentent le camping des Voltigeurs  sont choyés ! Ils peuvent facilement accéder à  la ville grouillante et aux panoramas les plus bucoliques  en empruntant les pistes cyclables urbaines  ou les 183 km de voies cyclables qui sillonnent la  MRC Drummond.Pour ma part, j’ai roulé sur la section  de la Routeverte qui traverse la ville. J’ai fait un  aller-retour d’un peu plus de 50 km jusqu’à Wickam,  endroit où la Routeverte se dirige vers Acton Vale et  les Cantons-de-l’Est. La boucle du Moulin, qui emprunte  le même segment, s’étire sur 57 km avant de  revenir à Drummondville. Quatre circuits sont d’ailleurs  proposés à partir de la ville. Le plus court, la  boucle des Vergers, fait 28,5 km, alors que le plus  long, la boucle de la Plaine, parcourt 92,1 km, principalement  de chaussée désignée.

ROSE DRUMMOND – UN ATTRAIT À DÉCOUVRIR

Mordue d’horticulture, la population de Drummondville l’est à coup sûr. Cela se voit dans la ville et s’exprime  de façon spectaculaire dans l’entreprise Rose Drummond, qui possède les plus grandes serres productrices de  roses au Québec. Peut-être passez-vous depuis des années près de ces serres immenses qu’on aperçoit de la route 20 ? Sachez que vous pouvez vous y arrêter pour une visite guidée extrêmement intéressante. D’ailleurs, 250 000 personnes font une pause chaque année chez Rose Drummond pour la visite ou pour acheter des  fleurs magnifiques depuis que ce producteur a délaissé la distribution en gros pour se concentrer sur la vente  au détail sur place. L’histoire de Rose Drummond est une épopée familiale qui a connu plusieurs rebondissements  et qui se poursuit toujours avec Jean-Denis et Diane Lampron, deux véritables passionnés.

La visite des serres débute dans une première section expérimentale, le Centre d’interprétation de la rose, où  l’on découvre nombre de superbes variétés rustiques ou exotiques. Dans les différentes serres de production,  on admire des roses, mais aussi des gerberas (une variété de chrysanthème) et des alstroemères (le lys des  Incas d’Amérique du Sud) d’une grande variété de couleurs éclatantes. On y apprend une foule de détails sur les techniques de culture, l’infrastructure des serres, les modes de chauffage utilisés et l’énergie consommée.  On passe ensuite au séchoir et à la salle de classement où sont préparés les bouquets. La visite se termine  dans une vaste et magnifique boutique où l’on vend naturellement des agencements raffinés de fleurs, mais  également une sélection exceptionnelle de produits du terroir. Amateurs d’horticulture, un petit arrêt s’impose  à la sortie 175 de l’autoroute 20 !

POUR INFO

● Camping des Voltigeurs
575, rue Montplaisir
C.P. 878, Drummondville
(Québec) J2B 7T5
Téléphone : 819 477-1360
www.sepaq.com/ct/vol

● Tourisme Drummond www.tourisme-drummond.com

● Rose Drummond www.rose.ca

● Vélo www.reseauxpleinair.com

Autres articles dans cette catégorie
    Le camping des Voltigeurs
    Voltigeur5_Thumb

    Même si le camping des Voltigeurs a l’air d’un jardin de géants avec ses

    moncampingprefere.ca
    Thumb

    Depuis 2010, la communauté des campeurs peut partager, en français, les bonnes (et mauvaises)

    Camp touristique Pointe à David
    Thumb

    Dans la tête de bien des gens, les pourvoiries sont réservées aux chasseurs et

    Parcs Canada a 100 ans : découvrez ses campings
    Ambiance_Thumb

    Au départ, la mission d’un parc est de préserver la nature pour les générations

    Camper au beau milieu du fleuve
    201307-Sentiers75

    Cela vous dirait d’être réveillé par le souffle des rorquals ou les parades roucoulantes des eiders à

AFFICHER PLUS D'ARTICLES