tab 1 FERMER
Camper près des stades de football
Le VR en mode tailgate

Accueil

L’automne venu, il n’y a pas que les barbecues, les chaises de parterre et les glacières remplies de canettes de bière qui s’invitent lors des « tailgates », ces piqueniques d’avant-partie. Les VR aussi font désormais partie du décor de ces festivités du football nord-américain. Le prix d’entrée et surtout les règles d’utilisation des véhicules de camping varient toutefois d’un endroit à l’autre. Stationner, c’est facile. Y camper, par contre, c’est une autre histoire… 

 

Dimanche 13 septembre 2015. Premier match de la saison des Bills de Buffalo à domicile. L’équipe affronte les Colts d’Indianapolis. Malgré le temps maussade et la fine pluie froide qui tombe par intermittence, les stationnements autour du stade Ralph Wilson sont bondés de voitures, de camionnettes et d’abris temporaires.

Depuis 8 h déjà, les fans s’y entassent pour faire griller leurs hotdogs et leurs côtes levées, sans oublier leurs ailes piquantes sur de chics barbecues ou des grils de fortune. Le tout accompagné de bière. Beaucoup de bière, devine-t-on facilement au ton festif des gens… et de ceux déjà écrasés au sol cuvant leur surplus de houblon.

Ce vaste piquenique, qui s’étend sur plus d’un kilomètre carré, durera jusqu’au début du match, prévu à 13 h… et se poursuivra jusqu’à ce que les stationnements se vident vers 18 h 30. Il faut dire que la cour des Bills figure parmi les 10 meilleurs endroits de la NFL pour les fêtes d’avant-partie. Et certains classements hissent Buffalo au premier rang sur ce plan.

Pour ne rien rater du premier weekend de la saison officielle des Bills, certains amateurs ont commencé à faire la file dès 2 h dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont attendu pour obtenir l’une des quelque 150 places dans le stationnement Camper Lot, le stationnement réservé aux VR.

Les stades ne sont pas tous égaux…

Depuis des années, la direction du stade Ralph Wilson, la maison des Bills, permet aux amateurs de football et propriétaires d’un véhicule récréatif de séjourner dans le stationnement, du samedi à 8 h jusqu’à 14 h le lendemain du match. « Un privilège qui coutera cette saison 100 $US par partie, 700 $US pour la saison », nous indique M. DeMario, du service à la clientèle des Bills de Buffalo. Notez que l’an dernier, le prix était de 50 $US (40 $US si vous arriviez le jour du match). Aucun service n’est offert. L’utilisation de la génératrice est néanmoins permise.

Le stade AT&T des Cowboys de Dallas offre, lui aussi, la possibilité de camper la veille et le soir du match dans le stationnement. Un emplacement coute 150 $US sans aucun service, à l’exception d’une station de vidange.

Comment est-ce ailleurs dans la NFL ? Pas de chance, le camping est interdit dans les stationnements de stade. Et ce, même si le prix d’entrée pour stationner un VR coute, pour la partie, un peu plus de 100 $US à de nombreux endroits tels Tampa, Chicago et Philadelphie. Notez que ça n’inclut pas le billet du match ! Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Chargers de San Diego exigent même jusqu’à 150 $US pour laisser les fans garer leur VR quatre heures avant le match… et deux heures après la partie. Pour l’aubaine, il faut se diriger sur Cincinnati, où les Bengals proposent le stationnement les véhicules récréatifs en échange de 20 $US.

La direct ion du CenturyLink Field, le domicile des Seahawks de Seattle, a déjà permis aux amateurs de passer la nuit dans le stationnement. C’était en 2003. Il s’agissait d’un test. Malheureusement, peut-on lire sur le site web de l’équipe, le bruit, les plaintes des voisins et les nombreux appels logés à la police pour venir calmer les fêtards en pleine nuit ont incité la direction à ne pas répéter l’expérience.

Des options

Les terrains de camping situés autour des stades demeurent toujours une option. Les Jaguars de Jacksonville recommandent d’ailleurs sur leur site web de contacter l’office de tourisme local pour dénicher un camping à proximité.

À Green Bay, dans le Wisconsin, où jouent les Packers, les gens de la ville louent leur terrain, comme à Saint-Tite, pour permettre aux fans de profiter d’un emplacement de camping près du stade. Petite anecdote, ce serait justement à Green Bay qu’aurait eu lieu la toute première fête d’avant-partie. 

 

Dans les années 1920, près du stade, des partisans de l’équipe ont commencé à se réunir autour de petits feux avant la partie, question de se réchauffer. Encore aujourd’hui, la cour des Packers est un des endroits les plus froids de la NFL pour tenir ce genre de piquenique. Des températures de -15 °C les jours de match de novembre à janvier sont monnaie courante. Le lieu porte d’ailleurs bien son nom : la zone Tundra.

Chez les équipes collégiales et universitaires

Plusieurs équipes de football collégial américain permettent, elles, de camper dans leur cour. C’est le cas notamment des Razorbacks de l’Université de l’Arkansas, dont les stationnements accueillent les VR jusqu’à sept jours avant un match.

Idem au Beaver Stadium, le stade des Nittany Lions de Penn State, en Pennsylvanie. Remarquez, une entreprise locale, Nittany RV Valet, propose aux amateurs de louer un VR sur place. « Pas besoin de le stationner, de s’occuper du propane, d’en faire le plein, de vider les eaux usées après son passage… On s’occupe de tout. Même de l’épicerie si le client veut payer pour ce service », indique la sympathique Sharon Frazier, copropriétaire de l’entreprise de location qui dispose d’une trentaine de véhicules.

Évidemment, ce service de « tailgate glamping » a un prix. Il faut compter entre 1 500 $US et 3 000 $US pour la location du VR du vendredi midi au dimanche midi. « Les VR sont assez spacieux pour accueillir trois familles », tient néanmoins à préciser Mme Frazier. Ces VR, dit-elle, sont régulièrement loués par les familles des joueurs de Penn State et des équipes adverses. « J’accueille aussi quelques dizaines d’amateurs canadiens-français », ajoute-t-elle. Prévoyez 50 $US pour un abri 10X10 pour abriter votre piquenique, 300 $US pour un téléviseur 40 pouces HD et le service satellite, 150 $US de plus pour le barbecue de luxe et voilà, vous obtenez la totale pour un weekend de football mémorable !

Et au Québec ?

Au Québec, seul le stationnement du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke permet à quelques propriétaires de VR de séjourner la veille ou le soir du match sans frais. Il faut toutefois contacter au préalable l’université avant de se présenter avec son VR. « On recense à peine une dizaine de VR par match. Ce sont principalement des membres de la famille d’un joueur de notre équipe ou de l’équipe adverse qui séjournent dans le stationnement. Il y a aussi un ou deux amateurs locaux qui apprécient le confort de leur VR pour participer aux fêtes d’avant-partie », indique Marc Véronneau, coordonnateur markéting football du Vert et Or de Sherbrooke.

Le camping est interdit dans le stationnement de l’Université Laval. Les VR n’en demeurent pas moins les bienvenus lors des matchs du Rouge et Or. Là aussi, une dizaine de véhicules récréatifs, sur la base du premier arrivé premier servi, s’y stationnent dès l’ouverture des barrières à 6 h du matin pour les matchs présentés en après-midi, et à midi pour les matchs en soirée. Pour le moment, le stationnement est gratuit. Mais l’organisation songe à instaurer des frais pour la saison qui vient. Au moment d’écrire ces lignes, rien n’était encore confirmé. 

Par Claudine Hébert
Magazine Camping Caravaning, vol. 22/no 5, aout 2016.


À lire aussi

● Camper sur les traces d’Hollywood
● VR, VTT et vacances !
● Festival Western de St-Tite

Les commentaires sont fermés.

Un fan averti en vaut deux

Il faut se lever de très bonne heure pour accéder à l’un des 25 emplacements du Mile High Stadium, domicile des champions du Super Bowl 2016, les Broncos de Denver. Qu’à cela ne tienne, si un jour vous participez à un piquenique d’avant-partie de l’équipe du Colorado, vous constaterez que les fans de l’endroit sont très sympathiques. Il y a d’ailleurs de fortes chances que l’un d’eux vous offre de gouter des Rocky Mountains Oysters. Pour votre information, précisons que ce sont essentiellement des testicules d’agneau, de porc ou de boeuf frits…

Si Homer le dit…

Dans un épisode de la série Les Simpsons, les auteurs ont déjà fait dire au paternel Homer que la partie de football ne valait rien. La fête qui le précède était la seule raison pour laquelle la famille assistait au match.

Autres articles dans cette catégorie
    Planche à pagaie

    Si vous avez récemment campé aux abords d’un plan d’eau, vous les avez sans […]

    Des campings non-fumeurs aux États-Unis

    Dans les dernières décennies, la cigarette a peu à peu disparu de plusieurs lieux […]

    L’âge d’or de la fabrication des VR au Québec

    La première roulotte-maison, alors tirée par des chevaux, a vu le jour en 1880 […]

    Des vélos électriques comme youyou

    La popularité du caravaning ne cesse de s’accroitre, et ce, malgré les sommets atteints […]

    Bien choisir ses jumelles

    Indispensables pour certains, accessoires pour d’autres, les jumelles sont un outil très pratique en […]

    On relève le défi ?

    Les campings sont nombreux dans les environs de Bromont, dans les Cantons-de-l’Est. Les attractions […]

    Que sont ces petits fruits orangés ?

    Ce qui ressemble à une grappe de raisins orangés sur la photo, ce sont […]

    Camper près des stades de football

    L’automne venu, il n’y a pas que les barbecues, les chaises de parterre et […]

    Pour l’intrépide en vous

    Vous cherchez une activité hors de l’ordinaire ? Chez Eskamer Aventure, située à Sainte-Anne-des-Monts […]

    On glisse, on court, on saute

    Pour égayer des vacances dans les Laurentides avec de jeunes enfants, un arrêt au […]

AFFICHER PLUS D'ARTICLES