Untitled Document
tab 1 FERMER
Camp touristique Pointe à David
Une pourvoirie où camper en famille

Dans la tête de bien des gens, les pourvoiries sont réservées aux chasseurs et aux pêcheurs, en plus d’être situées au fond des bois et accessibles uniquement en VTT ou en VUS. Si cette image correspond à certaines d’entre elles, d’autres pourvoiries ne dépayseraient pas les plus douillets des caravaniers et des campeurs. En effet, un nombre croissant se montrent intéressées à recevoir cette clientèle en leur proposant une gamme de services et d’activités conçus pour elle.

La nature y est toujours à l’honneur, mais il est possible de pratiquer une foule d’activités dans les pourvoiries québécoises. Il suffit de trouver celle qui convient à vos besoins. La Fédération des pourvoiries du Québec semble d’ailleurs mettre beaucoup d’efforts à exploiter cette richesse et à attirer une clientèle qui connait peu ces établissements. Le site internet de la fédération (www.pourvoiries.com) propose un outil qui permet justement de faire une recherche très ciblée, selon la région et les activités souhaitées, que ce soit le kayak, l’observation de la faune, la randonnée, la raquette ou la motoneige. Bref, tout ce qui intéresse les mordus de la nature.

Il existe même des pourvoiries pour les vacances en famille, dont les installations répondent aux besoins des petits comme des grands. On y trouvera, entre autres, des balançoires et des modules de jeu, de l’animation familiale, des jeux aquatiques, des plages, etc. Si la variété des activités offertes peut surprendre, il en est de même pour la clientèle visée. Les pourvoiries ne sont pas que pour les hommes d’un certain âge qui veulent s’isoler pour chasser le chevreuil et faire un « trip de gars ». Elles sont parfois toutes désignées pour les familles et les enfants en bas âge.

La Pointe à David

N’étant ni chasseur, ni pêcheur, c’est dans le but de passer quelques jours seul avec ma fille de quatre ans et de me reposer que je me suis rendu au camp touristique La Pointe à David qui se trouve sur le réservoir Baskatong. Après quelques heures de route, le réservoir expose ses charmes, qui prennent surtout la forme de magnifiques plages. Ma fille, qui n’avait comme exigence que d’aller à la plage, est servie !

En longeant le lac, on aperçoit d’autres pourvoiries qui semblent fort animées. Le réservoir Baskatong est à l’évidence un lieu prisé. Dès l’arrivée à La Pointe à David, l’image que je me faisais des pourvoiries en prend pour son rhume. Ici, caravaniers et campeurs ne seront pas dépaysés, car cette pourvoirie n’a rien à envier à leurs campings habituels. Caravane et autocaravanes sont omniprésentes et il est clair que certains y sont installés pour de longs séjours. C’est en fait dans un véritable petit village que nous arrivons. Pourtant, jamais notre tranquillité ne sera mise à l’épreuve.

Au centre du camping se trouve un gros bâtiment qui abrite une auberge ainsi que la salle à manger La Presqu’île, ouverte à tous, où l’on sert vin, bière, spiritueux et des repas élaborés à plusieurs services. Cet édifice comprend en outre la réception et un magasin général où l’on trouve un peu de tout, dont un comptoir de la SAQ, des articles de pêche ainsi que quelques dizaines de films en location. Parfait pour occuper les enfants si jamais la pluie se mettait de la partie. Non loin, dans un bâtiment plus petit, un autre restaurant s’emploie à combler les amateurs de frites, de hamburgers et de hotdogs qui se prélassent sur la terrasse.

Les activités

Avec le sable qui entoure la pointe, la plage offre à elle seule d’infinies possibilités pour les enfants, d’autant plus qu’on est loin de l’achalandage un peu trop intense vu en d’autres endroits. Une fois lassé des châteaux de sable, vous pourrez pratiquer d’autres activités, car on loue bateaux, canots, kayak, planche à voile et pédalo sur place. (Bien entendu, il est également possible d’amener son propre bateau.)

Le lac est d’ailleurs si beau qu’il est difficile de refuser l’invitation de s’y aventurer. Pour les enfants, c’est l’occasion parfaite de s’initier aux activités nautiques. Une fois rendus à quelques dizaines de mètres de la rive, ils tombent eux aussi sous le charme de ce lac qui dégage un grand calme par une belle journée d’été ensoleillée.

 

Une activité offerte à La Pointe à David et qui gagne en popularité est le kiteboarding. Ce nouveau sport se pratique sur une planche qui a l’allure d’une petite planche de surf et qui se fait tracter par un cerfvolant gonflé par le vent. Une boutique spécialisée se trouve d’ailleurs sur place ; ses experts pourront vous conseiller dans votre achat de matériel et même vous enseigner les rudiments du sport, qui peut se pratiquer été comme hiver.

Et la chasse et la pêche ?

En plus de toutes ces activités, il demeure bien entendu possible de pêcher. C’est une pourvoirie, après tout ! Une grande variété de poissons habite le réservoir. Brochet, doré, esturgeon jaune et ouananiche, entre autres, risquent de mordre à l’hameçon. Il est possible de se procurer sur place tous les permis requis. Certains campeurs viennent visiblement uniquement pour la pêche entre amis, mais ils côtoient sans problèmes la clientèle familiale.

Pour ce qui est de la chasse, il semble que la gélinotte givrée se trouve en tête de liste des espèces à cibler. C’est à l’arc ou à l’arbalète que vous pourrez la chasser. Bref, malgré le grand choix d’activités et l’orientation familiale de la pourvoirie, la clientèle  traditionnelle n’a pas été oubliée.

L’hébergement

En plus de l’auberge, les vacanciers peuvent louer un petit chalet ou même une caravane. Ce qui intéressera avant tout les caravaniers, cependant, ce sont les 200 emplacements à proximité du lac, offerts avec deux ou trois services. Les emplacements se louent à la journée, à la semaine, au mois ou à la saison. Toutefois, lors de notre passage en semaine, au début du mois de juillet, il ne semblait pas y avoir beaucoup d’espaces disponibles. Un aussi beau site ne demeure pas secret bien longtemps…

Bon à savoir

La Pointe à David est ouverte à longueur d’année. L’hiver, vous pourrez y pratiquer la motoneige, bien entendu. L’endroit offre d’ailleurs l’hébergement et les repas aux groupes de motoneigistes qui y font un arrêt, que ce soit pour faire le plein ou carrément passer la nuit à l’auberge.

La Pointe à David est l’exemple même d’une pourvoirie dont peuvent profiter tous les membres d’une famille. Tout est pensé pour eux, jamais on n’a l’impression de se trouver dans un camp de chasse au fin fond des bois. Bien au contraire, il s’agit d’un lieu fort confortable, pensé pour le repos et, évidemment, pour profiter du dehors. De plus, malgré la grande popularité des lieux, il s’agit d’un endroit paisible où les voisins semblaient tous calmes et respectueux. Des vacances presque parfaites, quoi !

Par Francis Dugas
Magazine Camping Caravaning, vol. 19/no 1, mars-avril 2013.

 

À lire aussi
 Témiscamingue : Réserve Beauchêne
● Quand l’homme et l’ours se rencontrent

Les commentaires sont fermés.

Autres articles dans cette catégorie
    Le camping des Voltigeurs
    Voltigeur5_Thumb

    Même si le camping des Voltigeurs a l’air d’un jardin de géants avec ses

    Camper au beau milieu du fleuve
    201307-Sentiers75

    Cela vous dirait d’être réveillé par le souffle des rorquals ou les parades roucoulantes des eiders à

    moncampingprefere.ca
    Thumb

    Depuis 2010, la communauté des campeurs peut partager, en français, les bonnes (et mauvaises)

    Parcs Canada a 100 ans : découvrez ses campings
    Ambiance_Thumb

    Au départ, la mission d’un parc est de préserver la nature pour les générations

    Camp touristique Pointe à David
    Thumb

    Dans la tête de bien des gens, les pourvoiries sont réservées aux chasseurs et

AFFICHER PLUS D'ARTICLES