tab 1 FERMER
Bien manger en camping
Une question d’abri et de nécessaire de cuisine adéquat

BienMangerCamping

Si jouer dehors et dormir au grand air occupent une bonne partie de notre temps en camping, force est d’admettre que cuisiner et manger peut (doit ?) représenter bien plus qu’une nécessité vitale. En effet, ça peut carrément devenir un des plaisirs à savourer lentement, si on est un tant soit peu équipé pour l’occasion, il va sans dire.

Quand je pense équipement pour manger à l’extérieur, je pense tout de suite aux bâches et aux abris de cuisine. Je dois avouer en être un adepte inconditionnel ! J’en possède 5…et je les utilise tous ! Ces abris portatifs, on peut les déplacer et les ranger facilement.

Les bâches semblent être les mal aimées de plusieurs campeurs. C’est malheureux, car c’est une pièce d’équipement des plus polyvalentes. Une bonne bâche peut nous protéger de la pluie, du vent, du soleil et même des regards indésirables (on peut en faire une cabine de douche, par exemple !). Elle s’installe facilement (avec un peu de connaissance et de pratique), est durable et relativement compacte.

On oublie la bâche de polyéthylène tressée, bleue ou blanche, qui peut dépanner de temps à autre, mais qui est bruyante et peu durable. On lui préfère une toile de nylon ou de polyester enduit d’uréthane ou de silicone, avec des coutures et des points d’ancrages renforcés et une coupe rectangulaire ou encore mieux, caténaire.

La bâche caténaire, dont les côtés sont courbés et non droits, est plus facile à tendre et permet ainsi d’éviter les poches d’eau. Si on ajoute à la toile des cordelettes de qualité (et non pas ces affreux cordages jaunes de polypropylène tressé), en nylon, polyester et même, luxe total, deux pôles d’aluminium démontables, on a une pièce d’équipement performante et aux nombreux attributs. Bien sûr, il faudra connaître quelques noeuds et se pratiquer avant le grand jour, mais l’effort en vaut la chandelle. Pour une protection supplémentaire, il est possible d’installer sous la bâche un filet moustiquaire anti-brûlots. Un système compact et polyvalent, je vous disais !

Pour une installation plus permanente et plus facile à monter, bien que plus lourde, volumineuse et surtout moins polyvalente, on pourra opter pour un abri cuisine avec une armature. Ici encore, il faudra faire attention à certains détails. Par exemple, plusieurs abris proposent des filets moustiquaires aux mailles trop larges qui laissent la voie libre aux brûlots ou des filets de trop petites dimensions qui restreignent la ventilation.

Certains n’offrent que deux portes alors que d’autres en proposent quatre, ce qui est plus pratique. Que les murs soient verticaux ou inclinés vers l’extérieur, vous pouvez être certain qu’en cas de pluie, l’eau pénétrera à l’intérieur, à moins d’installer une bâche sur l’abri ou que ce dernier soit équipé de panneaux amovibles, étanches et opaques. Dans toutes ces options, la qualité des fermetures éclair est un élément important à considérer, puisque, même lors d’un usage normal, elles seront soumises à un stress important (tension latérale, usure due au sable, etc.). Ces panneaux, bien qu’ils ajoutent à la masse totale (et au prix), offrent également l’avantage d’offrir plus d’intimité, le cas échéant. Malheureusement, la toile de la toiture n’est pas toujours étanche. Si on veut se protéger des averses, il faudra alors s’en assurer avant l’achat ou toujours prévoir une bâche, au cas-où ! Enfin, l’armature joue un rôle important dans la masse, la solidité du montage et la facilité du montage et du démontage. Des tubulures d’acier (ou mieux, d’aluminium) reliées par un cordon élastique sont populaires. Il faudra toujours prévoir installer des haubans afin d’ancrer solidement l’abri au sol, même si la structure nous semble solide à priori. La plupart des abris n’ont pas de plancher. C’est en effet plus pratique. Un plancher s’userait très rapidement, risquerait d’être perforé par les objets chauds et augmenterait la masse (encore !). Si on le désire, on peut toujours prévoir un tapis synthétique, comme celui utilisé à la porte du véhicule récréatif. 

 

Voici quelques suggestions intéressantes.
1 La petite et légère bâche rectangulaire Rab Siltarp 3 offre un abri léger convenant à 3 à 5 personnes. Avec sa toile de nylon imprégné de silicone de 3 m x 3,5 m et sa masse d’à peine 600 g, elle est robuste et compacte.

2 Pour une option semblable mais plus économique, on peut opter pour la série de bâches Chinook. Sa toile est faite d’un taffeta de polyester antidéchirure de 2 000 deniers et la taille moyenne a des dimensions de 3,65 m x 2,92 m.

3 Pour une bâche caténaire de qualité, durable et performante, on peut opter pour la RendezVous 120 de MSR. La toile de polyester ripstop de 68 deniers est enduite de polyuréthane et offre des dimensions de 3,8 m x 3,6 m. Deux pôles d’aluminium sont inclus et en facilitent le montage.

4 L’abri de cuisine instantané de Coleman est une option économique et facile à monter, bien que moins durable et solide que les autres options semblables. Il possède une armature de fibre de verre fixée en permanence à la toile, des filets anti-brûlots et des dimensions standards de 3,35 m x 3,35 m.

5 De son côté, l’abri Screen House de Mountainsmith propose des matériaux de meilleure qualité pour une taille similaire.

6 L’abri Northern Breeze 12 de la compagnie Eureka est quant à lui populaire en raison de ses particularités peu communes et plutôt pratiques. L’armature d’aluminium est plus légère que celle d’acier et des rabats latéraux peuvent servir à couper la pluie, le vent, à offrir plus d’intimité, mais aussi à faire un auvent.L’ensemble (toiture comprise) est étanche et le tout offre un généreux 12 m x 12 m d’empreinte au sol.


À table

Quand vient le temps de popoter en plein air, outre l’indispensable réchaud, plusieurs options s’offrent à nous. Il serait trop long de faire ici un survol des accessoires de cuisine disponibles. Allons donc à l’essentiel…

Bien qu’il soit tout à fait possible d’utiliser les chaudrons, bols, assiettes et ustensiles de la maison, il peut arriver que l’on veuille alléger la charge et diminuer le volume de l’ensemble. C’est le cas, par exemple, si l’on campe sous la tente ou même dans une autocaravane de classe B. Dans ces cas, des gamelles de camping qui s’emboîtent les unes dans les autres sont à considérer.

Si l’aluminium recouvert d’un enduit adhésif est léger, pratique et conduit bien la chaleur, on pourrait lui préférer l’acier inoxydable si on veut maximiser la durabilité et diminuer les risques de contamination possible par les enduits, mais ce, au détriment de la masse et de la conductibilité thermique. Ainsi, on préférera des bols aux assiettes. Ils se rangent facilement un dans l’autre et diminuent les risques de tout renverser en mangeant. Bien que l’acier inoxydable soit ici une option, les plastiques dominent largement le marché. Un bol en thermoplastique comme le polyéthylène est léger, durable et économique, mais il devient mou avec une soupe chaude et absorbe les gras et les odeurs des aliments qu’on y verse. Les polycarbonates et autres copolymères sont plus cassants. Toutefois, ils présentent moins ce problème d’absorption et donc aussi de migration des particules de plastique dans les aliments. On peut avoir le même raisonnement avec les verres. Boire du vin dans un verre d’acier inoxydable donne toujours un petit goût métallique, alors que celui de thermoplastique, en plus du goût caractéristique, risque de rester taché. Le copolymère transparent a définitivement la cote, ici. Les ustensiles de nylon sont relativement résistants à la chaleur, en plus d’être légers, économiques et…populaires ! 

 

Il y a bien une exception : un bon couteau en acier inoxydable n’a pas son équivalent dans un matériau synthétique. Bien qu’il soit possible de tout acheter à l’unité, il est souvent plus économique et pratique de se procurer une pochette déjà montée. On se retrouve cependant toujours avec des items plus ou moins utiles alors qu’il en manque d’autres. Il faudra inévitablement faire du ménage et compléter l’ensemble.

Voici quelques suggestions :

1 Kit de gamelles Bugaboo Backpacker de GSI. Ce kit est conçu pour deux personnes et propose une casserole de 2 l et un poêlon, tous deux en aluminium recouvert de Teflon et de deux bols et tasses en polyprolypène et nylon, sans BPA.

2 L’ensemble de cuisine X-Set 31 de Sea to Summit opte quant à lui pour la compacité. Les côtés du chaudron de 2,8 l sont en effet en silicone repliable et le fond en aluminium anodisé. Les deux bols de 600 ml et les tasses de 480 ml viennent compléter le tout.

3 L’ensemble de gamelles Alpine 4 de MSR est plutôt en acier inoxydable. On y retrouve 3 chaudrons (1, 2 et 3 l) avec couvercles pouvant servir d’assiette.

4 Du côté des ustensiles, le Outdoor Destination Kitchen 24 de GSI propose un ensemble de 24 accessoires en copolyester, nylon et polyéthylène. On y trouve presque tout, des ustensiles de base en passant par le fouet repliable et jusqu’à une planche à découper.

5 On apprécie tout particulièrement les verres à vin rouge sans tige de GSI, et ce, pas seulement pour le vin ! Faits de copolymère transparent et sans bisphénols, ils sont stables, de bonne taille, légers et durables.

Texte et photos : Dany Coulombe
Camper au Québec 2020

À lire aussi
● VR et accessoires… Pas si accessoires que ça !
● Bien choisir ses jumelles
● Trousse de dépannage pour les VR
● L’art de tendre une bâche
● Le bon matériel peut tout changer : Comment bien choisir son équipement
● Sous la tente en famille : Trois suggestions pour s’équiper selon son budget
● Les accessoires de camping

Les commentaires sont fermés.

Autres articles dans cette catégorie
    On s’installe en 5 étapes

    Bien entendu, on peut y aller freestyle et installer son campement de la façon […]

    Voyager sur la trace de ses ancêtres

    Le tourisme généalogique, vous connaissez ? Visiter une région ou un pays où ont […]

    La bonne Attitude

    Créée en 2005 et reconnue aujourd’hui comme la chef de file dans le domaine […]

    Attention, ça pique !

    Pourquoi les moustiques, les guêpes et les « mouches à chevreuil » nous piquent-ils […]

    Vive la pâte dentifrice !

    La pâte dentifrice ne sert pas seulement à vous offrir un sourire immaculé, elle […]

    Les produits Biovert

    Cette entreprise, née en 1984, fait office de pionnière dans le domaine au Québec. […]

    Chaufferettes, hamacs et matelas

    Dormir en plein air est inscrit profondément dans l’ADN des campeurs. Alors, tant qu’à […]

    Emballé pour réduire l’espace

    Une technique simple permet de sauver la vie des campeurs tout en prolongeant le […]

    Camper avec de jeunes enfants

    En plein air on s’amuse souvent à dire que la réussite d’une sortie dépend […]

    La salubrité des aliments en camping

    Préparer, conserver et cuire des aliments de façon à maintenir une grande salubrité est […]

    Toilette portative

    Oubliez la promenade en pleine nuit en direction du bloc sanitaire le plus près […]

    Comment éloigner les moustiques de façon naturelle ?

    Ils nous zézayent dans les oreilles, nous piquent sournoisement et sabotent nos soirées autour […]

    Camp touristique Pointe à David

    Dans la tête de bien des gens, les pourvoiries sont réservées aux chasseurs et […]

    L’ abécédaire du camping en famille

      À lire aussi ● Une famille à la conquête du Canada ● Sous la tente […]

    Un pinceau très utile

    Il fallait y penser, joindre en un seul outil de cuisine le pinceau et […]

    moncampingprefere.ca

    Depuis 2010, la communauté des campeurs peut partager, en français, les bonnes (et mauvaises) […]

    Trousse de premiers soins

    Il est très facile de créer soi-même une trousse de premiers soins. Il faut […]

    La géocachette

    Plusieurs formules s’offrent à nous pour découvrir les trésors touristiques d’une région. La géocachette […]

    Bien installer son campement en 14 trucs

     

    Des tentes pour tous les goûts

    Dans l’esprit populaire, on ne peut dissocier la tente du camping. Tout comme le […]

    Les planches à pagaie gonflables

    La planche à pagaie, tout particulièrement celle gonflable, dont les chiffres de vente ne […]

    Le citron et ses secrets

    On connaît bien ses vertus bénéfiques pour la santé, mais le citron peut aussi […]

    Sur le Chemin du Roy

    Le Chemin du Roy, première véritable route de Nouvelle-France, met les campeurs sur la […]

    La tente-caravane : en connaitre tout (ou presque)

    La vidéo informative de la dernière tente-caravane que nous avons achetée,  un modèle Santa […]

    56 trucs pour camper sous la tente

    Voici quelques idées et trucs que nous avons glanés aux cours de nos années […]

    On passe l’été au même camping

    Le saviez-vous ? Plus de 50 % des emplacements de camping du Québec sont […]

    Lampes et réchauds

    Quand vient le temps de faire le choix entre les différents réchauds et lampes […]

    Le camping des Voltigeurs

    Même si le camping des Voltigeurs a l’air d’un jardin de géants avec ses […]

    La plongée sous-marine

    Beaucoup de vacanciers en voyage dans le Sud renouent avec le plaisir enfantin de jouer […]

    Distraire les enfants au camping

    Ah !, les enfants… Ils veulent être divertis en tout temps. Voici 4 jeux […]

AFFICHER PLUS D'ARTICLES