Untitled Document
tab 1 FERMER

PAUL LAQUERRE

Conserver son VR longtemps

Hier après-midi, je me suis rendu à Saint-Étienne de Bolton rencontrer des membres du chapitre québécois des propriétaires d’Airstream. Bien sûr, cela m’a fourni l’occasion de mettre un visage sur certains lecteurs de ce blogue ou membres du forum de la FQCC.

J’étais cependant bien loin de m’attendre à rencontrer un couple de caravaniers aussi attachés à Airstream que Jean-Guy Deschênes et Rita Murphy. Non seulement sont-ils caravaniers depuis 50 ans, mais ils voyagent toujours à bord de la même Airstream acquise au début de leur aventure. Moi qui pensais avoir tout vu, j’en suis resté ébahi (façon polie et littéraire de dire que j’en suis tombé sur le c…).

Sur le chemin du retour, je continuais à penser à eux et à ce qui me semblait un record de persévérance et de fidélité. Après tout, Michelle et moi n’avons jamais réussi à conserver un VR plus de six ans — et encore, une seule fois — cela même lorsque nous étions nomades à plein temps. Il s’agissait alors d’une caravane à sellette, Teton Homes, une marque aujoud’hui disparue. S’ajoutèrent par la suite plus d’une dizaine d’autres VR de différents types, longueur et largeur.

Alors que je continuais à jongler sur ce sujet, l’idée me vint de vous demander ce qu’il en était pour vous. Combien de véhicules récréatifs avez-vous possédés ? Lequel avez-vous conservé le plus longtemps ? Quelle est la raison ayant motivé son remplacement ? De tous ces VR, lequel vous a le plus marqué et pourquoi ?

J’arrête ici avec mes questions. Je sais que vous allez trouver que je ne suis pas très volubile aujourd’hui, mais pour une fois, j’aimerais bien que ce soit vous qui preniez la parole. Alors, tous à vos claviers !

Pour vous faire oublier la brièveté de mon billet d’aujourd’hui, je vous annonce que, la semaine prochaine, je tenterai d’apporter un peu plus de lumière sur la captation de la télévision québécoise par satellite aux États-Unis, une situation qui sème beaucoup de confusion et d’inquiétude chez ceux qui, dans le sillage des outardes, entreprendront sous peu leur migration annuelle.

N’oubliez pas de m’adresser vos questions ou commentaires s’éloignant du sujet du jour en utilisant l’adresse qui suit : plaquerre@campingcaravaningmag.ca.