tab 1 FERMER
Attention, ça pique !

InsectesAccueil

Pourquoi les moustiques, les guêpes et les « mouches à chevreuil » nous piquent-ils ? Cela leur sert-il à quelque chose ou ne sont-ils que des vampires assoiffés de sang ?

La soirée à l’extérieur s’annonce toute douce et voilà qu’ils se mettent à nous bizz-bizzer cela avant de mener leur détestable attaque. Nous piquent-ils seulement pour nous pourrir la vie ?

Femelles moustiques seulement

Chez les moustiques, seules les femelles piquent. Le sang des mammifères qu’elles retirent par leur longue trompe buccale appelée proboscis, leur sert à la reproduction. Si les moustiques se nourrissent du nectar des fruits pour leurs bienfaits énergétiques, les  femelles doivent aller quérir des protéines, c’est-à-dire des acides aminés, qu’elles trouvent dans le sang des mammifères pour contribuer à la maturation de leurs oeufs avant leur ponte. Une fois absorbé, le sang se retrouve dans l’abdomen de l’insecte et ses nutriments sont absorbés par les oeufs. En quelques secondes, elles nous soutirent assez de sang pour faire un « plein » d’environ 5 millionièmes de litre, ce qui équivaut à trois fois le poids de leur corps ! La désagréable sensation de démangeaison qui en découle est provoquée par leur salive anticoagulante qui engendre une réaction inflammatoire plus ou moins forte chez leurs victimes. Il faut aussi savoir que les humains sont loin d’être leurs principales sources d’approvisionnement. Les oiseaux, les rongeurs, les mammifères et même les batraciens subissent aussi leur persistante attaque.

Des humains plus piqués que d’autres ?

Il semble que oui ! Et ce ne serait pas lié au goût plus sucré ou épicé de certains sangs. Une recherche menée par l’institut américain Smithsonian, aurait démontré que les personnes de groupe sanguin O auraient près de 85 % plus de risque de se faire piquer par mesdames les moustiques. Un signal chimique transmissible à travers la peau aviserait lesdits moustiques du groupe sanguin de victimes potentielles. Le pourcentage d’expiration de gaz carbonique serait aussi en cause, car elles sont aptes à le détecter à plus de 50 mètres de distance. Les femmes enceintes qui expirent quelque 20 % de plus de ce gaz seraient des victimes très appréciées. Entre autres, une personne après un exercice physique serait plus ciblée encore, car sa sueur dégage une bonne dose d’acide lactique, urique et ammoniaque. Un délice, semble-t-il !

Piquer pour se défendre

Du côté des guêpes et des abeilles, la piqûre sert plutôt de défense ou de protection pour leurs petits. Le venin irritant qu’elles injectent repousse l’agresseur. Si les guêpes peuvent infliger plusieurs piqûres, l’abeille ne pique qu’une seule fois, car son dard, un réservoir à venin semblable à un  hameçon, restant accroché sous la peau, entraîne la mort de l’insecte.  

 

Une guêpe ou une abeille ?

L’abeille est un insecte plutôt paisible qui ne piquera que si elle est attaquée. La guêpe est de nature plus agressive surtout si nous avons des mets sucrés près de nous. En plus, celle-ci peut piquer à plusieurs reprises ! La guêpe porte une robe noire et jaune clair alors que la robe de l’abeille est plutôt jaune et brune. La guêpe a bel et bien une « taille de guêpe » car son thorax se distingue très bien de son abdomen au contraire de l’abeille dont le corps est plutôt compact. Une autre façon rapide de les différencier : l’abeille a le corps poilu et celui de la guêpe est bien lisse !

Mouches noires, brûlots et « mouches à chevreuil »

Au contraire des dames précédentes, ces bestioles-ci nous mordent plutôt en arrachant un morceau de peau. Elles découpent la peau ou la déchirent à l’aide de minuscules stylets dentés pour y puiser du sang. La mouche noire femelle mord pour la même raison que la femelle moustique. Le brûlot, plus petit encore que la mouche noire, porte bien son nom, car bien que sa morsure soit minuscule, la douleur brûlante qu’elle provoque est étonnante. Et le vilain est si petit, presque invisible, qu’il peut même passer dans les trous des moustiquaires !

Quant à la vilaine mouche à chevreuil ou « frappe-à-bord », elle aussi se nourrit de notre sang afin d’alimenter ses oeufs. Et elle ne se gêne pas pour nous mordre avec ardeur. D’ailleurs, la morsure qu’elle pratique rapidement dès qu’elle se pose sur notre peau est parmi les plus douloureuses que ces petites bêtes ailées peuvent nous infliger !

L’origine du mot « maringouin » Le mot maringouin trouverait son origine dans une langue ancienne des côtes brésiliennes, le tupi-guarani. Des explorateurs français venus dans cette région infestée de moustiques auraient adopté le mot indigène mbarigui qui aurait muté en maringouin avec le temps.

Par Danielle Goyette
Camper au Québec 2021

À lire aussi
● Chasse-moustiques
● Le bon matériel peut tout changer
● C’est insectes qui veulent notre peau !
● Zoonoses – Doit-on les craindre ?
● Comment éloigner les moustiques de façon naturelle ?

Les commentaires sont fermés.

Autres articles dans cette catégorie
    La plongée sous-marine

    Beaucoup de vacanciers en voyage dans le Sud renouent avec le plaisir enfantin de jouer […]

    Les crèmes glacées

    Crème glacée, ça rime si bien avec été ! Dès que le soleil darde […]

    Sur le Chemin du Roy

    Le Chemin du Roy, première véritable route de Nouvelle-France, met les campeurs sur la […]

    Camp touristique Pointe à David

    Dans la tête de bien des gens, les pourvoiries sont réservées aux chasseurs et […]

    Camper avec de jeunes enfants

    En plein air on s’amuse souvent à dire que la réussite d’une sortie dépend […]

    Le jeu de balles en échelle

    Connaissez-vous le jeu de balles en échelle ? On le connait également sous le […]

    Glacières

    Que ce soit pour le lunch, un piquenique ou un séjour en camping rustique, […]

    La géocachette

    Plusieurs formules s’offrent à nous pour découvrir les trésors touristiques d’une région. La géocachette […]

    Une urgence survient !

    Voici quelques conseils qui vous assureront que vos vacances ne soient pas complètement gâchées, […]

    La bonne Attitude

    Créée en 2005 et reconnue aujourd’hui comme la chef de file dans le domaine […]

    Réussir la cuisson de son steak

    Déçu de la cuisson de vos steaks, au point où vous songez à vous […]

    Toilette portative

    Oubliez la promenade en pleine nuit en direction du bloc sanitaire le plus près […]

    L’ abécédaire du camping en famille

      À lire aussi ● Une famille à la conquête du Canada ● Sous la tente […]

    Un pinceau très utile

    Il fallait y penser, joindre en un seul outil de cuisine le pinceau et […]

    56 trucs pour camper sous la tente

    Voici quelques idées et trucs que nous avons glanés aux cours de nos années […]

    Les produits Biovert

    Cette entreprise, née en 1984, fait office de pionnière dans le domaine au Québec. […]

    Distraire les enfants au camping

    Ah !, les enfants… Ils veulent être divertis en tout temps. Voici 4 jeux […]

    Emballé pour réduire l’espace

    Une technique simple permet de sauver la vie des campeurs tout en prolongeant le […]

    Cochez avant de partir

    Elle n’est pas facile à faire la première fois, mais tellement pratique et utile […]

    Parcs Canada a 100 ans : découvrez ses campings

    Au départ, la mission d’un parc est de préserver la nature pour les générations […]

    Les soupes commerciales

    Les soupes commerciales sont parfois une solution simple et pratique pour les repas en […]

    Baie-des-Rochers

    Baie-des-Rochers est un petit village qui fait partie de la municipalité de Saint-Siméon dans Charlevoix. […]

    Attention, ça pique !

    Pourquoi les moustiques, les guêpes et les « mouches à chevreuil » nous piquent-ils […]

    Camper au beau milieu du fleuve

    Cela vous dirait d’être réveillé par le souffle des rorquals ou les parades roucoulantes des eiders à […]

    Voyager sur la trace de ses ancêtres

    Le tourisme généalogique, vous connaissez ? Visiter une région ou un pays où ont […]

    Les aliments à apporter

    Planifier une sortie en camping exige d’être rationnel et d’aller à l’essentiel dans plusieurs […]

    Trousse de premiers soins

    Il est très facile de créer soi-même une trousse de premiers soins. Il faut […]

    Un bon café en voyage, est-ce possible ?

    Lors de l’achat d’une cafetière de voyage, il y a certains points importants auxquels […]

    Chaufferettes, hamacs et matelas

    Dormir en plein air est inscrit profondément dans l’ADN des campeurs. Alors, tant qu’à […]

    Les piquets de tente

    Les piquets de tente. Quel sujet dénué d’intérêt, non ? Soyons honnêtes. Qui, parmi […]

AFFICHER PLUS D'ARTICLES