Untitled Document
tab 1 FERMER
Alberta
Sites touristiques et curiosités géologiques

De l’Alberta, on connait bien le majestueux lac Louise et le stampede de Calgary. Mais la province recèle encore quelques secrets bien gardés qui surprendront même les caravaniers voyageurs aguerris.

Le sud de l’Alberta est une région d’espaces immenses, de curiosités géologiques comme les badlands, de légendes westerns et de parcs cités au patrimoine mondial de l’UNESCO, le tout reposant sur des prairies vert tendre et surmonté d’un immense ciel bleu clair. En résumé, l’Alberta est un paradis du VR.

Les routes sont plus larges, plus droites et moins encombrées qu’au Québec. Les conducteurs sont plus patients et courtois. L’essence est beaucoup moins chère. Surtout, la culture du VR y est généralisée. Les sites où on peut passer la nuit en VR sont nombreux et très bien indiqués. Se promener en véhicule récréatif dans la Prairie albertaine, c’est un peu comme se promener avec un chien ou un bébé au centre-ville de Montréal : tout le monde vous sourit, veut vous parler et vous aider. Voici un circuit parfait pour tirer le meilleur de cette région fascinante.

À moins de deux heures à l’est de Calgary, la vallée de Drumheller abrite le fameux Royal Tyrrell Museum of Palaeontology, où les ossements de 42 espèces de dinosaures découverts aux environs sont exposés. Le musée a été désigné « royal » par la reine Elizabeth II elle-même, en 1990, à cause de l’importance de ses collections.

Dans les badlands

Les badlands canadiennes sont l’une des curiosités géologiques les plus intéressantes en Amérique du Nord. C’est une série d’immenses canyons désertiques qui créent des paysages si inhabituels qu’ils semblent figurer une planète lointaine dans un film de science-fiction.

En roulant vers le sud, des routes de campagne (parfois en gravier bien tapé) et un petit transbordeur à câble mènent au Dinosaur Provincial Park (qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO). À ne pas manquer, la petite Hoodoo Drive (25 kilomètres) qui permet de voir ces formations rocheuses et sablonneuses qui ont l’air de gros champignons sur la Highway 10, une route secondaire. Chaque attrait de la Hoodoo Drive est signalé bien à l’avance et de grands stationnements touristiques permettent de garer un gros VR sans problème. Cette promenade n’est pas un détour, car elle mène au Dinosaur Park. Par ailleurs, une autre petite route célèbre, la fameuse Dinosaur Trail (48 kilomètres), est quant à elle formée de deux boucles qui partent de Drumheller et qui explorent les deux côtés de la rivière Red Deer en mettant en évidence les panoramas grandioses qu’offrent Horsethief Canyon et Orkney Hill.

 

Il faut rouler presque toute une journée vers le sud pour atteindre un autre parc albertain fascinant, le Writing-on-Stone Provincial Park (aussi sur la liste de l’UNESCO). Outre des inscriptions gravées dans la pierre par des Pieds-Noirs, le parc est d’une beauté et d’un attrait exceptionnels avec ses formations rocheuses spectaculaires et son petit cours d’eau boueux, la Milk River, qui procure une baignade inoubliable, particulièrement amusante si l’on a des enfants, car on peut descendre la rivière sur une bonne vieille chambre à air de pneu de tracteur.

Depuis la Milk River, en roulant vers l’ouest, nous effleurons le Montana en passant par le sympathique village quasi-fantôme de Del Bonita. Ce village marquait naguère les confins septentrionaux de l’empire espagnol d’Amérique…

Sur la frange des ouragans

Ici, l’habitant principal de la route est le vent, car nous sommes à la limite nordique de la Hurricane Alley de l’Ouest américain, le corridor de tornades le plus tourmenté du monde, dont l’épicentre se trouve en Arkansas et en Oklahoma. Au moment où nous y sommes allés, le vent poussait notre VR si fort vers l’est, alors que nous roulions vers l’ouest, que la transmission changeait parfois de rapport, comme si nous montions une côte !

Nous fonçons vers le parc national Waterton (un autre site du patrimoine mondial de l’UNESCO), grand oublié des parcs nationaux dans les Rocheuses. La prairie d’herbe longue ondule et semble se convulser quand des montagnes Rocheuses surgissent de son doux relief, comme des cornes sur la tête d’un bison. Ce panorama frappe l’imagination. L’espace réservé aux VR est immense. Il donne sur le beau lac Upper Waterton, tout comme le Waterton Lake Lodge et ses délicieux steaks de bison.

Le sud de l’Alberta en VR, quelle bonne idée !

Texte et photos : Benoit Legault
Magazine Camping Caravaning, vol 19/no 7, octobre-novembre 2013.

Nos remerciements à CanaDream, grand loueur de VR, surtout dans l’Ouest canadien, sans qui ce voyage n’aurait pas été possible. fr.canadream.com



À lire aussi
● L’Alberta au temps des dinosaures

● Le Manitoba francophone
● Saskatchewan Trails of 1885 : du tourisme historique
● Fort Edmonton
● Edmonton : l’autre grande ville de l’Alberta
● Le Manitoba : le Parc national du Canada Mont-Riding
● Saskatchewan : pas si « plate » que ça

Les commentaires sont fermés.

POUR INFO
OÙ CAMPER

Les parcs provinciaux et nationaux mentionnés ont tous des campings accueillant les VR. Nous recommandons aussi le camping familial Dinosaur RV Park situé à Drumheller. Attention : Les indications routières en Alberta sont souvent mauvaises, ce qui est très frustrant, surtout en VR. Munissez-vous si possible d’un GPS et d’excellentes cartes.

Parcs provinciaux

Parcs nationaux

Camping familial Dinosaur RV Park

PROMOTION ABONNEMENT
Passer ses vacances sur une ile !