Untitled Document
tab 1 FERMER
Aimez le camping
Le secret est dans l’équipement

Accueil

Le camping sous la tente aujourd’hui a bien peu à voir avec le camping rustique d’il y a 25 ans. Plusieurs révolutions successives ont touché l’équipement, les services et les clientèles, mais la philosophie des campeurs, elle, demeure la même. Tout ce beau monde se réclame de la même école, celle de la liberté en nature.

Grégaires, bons vivants, aventuriers, amateurs de plein air dotés d’un profond sens de la famille et de l’amitié, les campeurs affichent toujours les mêmes valeurs, mais la société, elle, change rapidement. Le développement spectaculaire des parcs nationaux et le raffinement des  campings privés ont fait des 800 campings et plus du Québec des petits mondes en soi et des lieux de découverte extraordinaires.

L’engouement général pour les activités de plein air a largement démocratisé cette activité. Le perfectionnement technique de l’équipement a, quant à lui, fait passer le camping sous tente du folklore à l’avant-garde. Mais surtout, trois phénomènes sociaux contemporains ont suscité des bouleversements majeurs : l’éclatement de la famille, le mini-babyboum des dernières années et l’arrivée à la retraite des babyboumeurs.

C’est ce qui explique qu’on voit maintenant de plus en plus de parents planter leurs piquets sous les arbres et offrir à leur grouillante progéniture des souvenirs qui vivront avec eux le reste de leur existence tout en soudant l’esprit de famille. Pour tous les monoparentaux, quoi de mieux qu’une fin de semaine de camping sous la tente pour se rapprocher des enfants et vivre des expériences uniques avec eux. Tout ça à un prix abordable.

L’autre phénomène qu’on remarque de plus en plus, c’est le retour au camping rustique des adultes d’âge mûr et des retraités, séduits par le confort étonnant des nouveaux modèles de tentes qui sont devenues de véritables condos démontables. Près de 35 ans de camping, souvent en compagnie de véritables spécialistes, m’ont permis de me faire une bonne idée de ce qu’il faut minimalement pour être heureux en camping rustique.

La tente d’abord

Les dernières données recueillies lors de l’étude sur la pratique du camping au Québec menée en 2012 par la Chaire du tourisme Transat de l’UQAM confirment que 48 % des campeurs voyageurs utilisent la tente. Ça fait beaucoup de monde ! Le regain de popularité de la tente tient au fait que, à un prix accessible, elle procure maintenant beaucoup plus de confort et est devenue infiniment plus conviviale parce qu’elle peut offrir un espace de vie décuplé par rapport aux anciens modèles.

Véritable bijou de haute technologie, légère et compacte, ou complexe d’habitation à plusieurs pièces, la tente doit répondre à quelques principes de base. Surtout, rappelez-vous qu’à moins de planifier une expédition en Arctique, il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour avoir une tente qui fait le travail.

Le prix d’une tente est inversement proportionnel à son poids, car la légèreté résulte du type de toile et de l’utilisation, pour les arceaux, de matériaux plus chers que la fibre de verre, comme le carbone et l’aluminium. Si vous transportez votre tente dans le coffre de l’auto quelques weekends par été, ces facteurs deviennent toutefois secondaires.

La petite…

Pour ce qui est d’une petite tente, de deux à quatre places, le plus important selon moi consiste à choisir un modèle avec un double toit qui descend jusqu’au sol. Celles avec un double toit à mi-hauteur assurent beaucoup plus difficilement l’imperméabilité. Le double toit permet également de créer une bonne ventilation à l’intérieur, ce qui est essentiel. L’utilisation d’une lanterne à bougie contribue grandement à éliminer l’humidité. Assurez-vous aussi d’avoir un vestibule assez grand pour abriter tout le matériel dont vous n’aurez pas besoin à l’intérieur de la tente.

La grande…

On a d’abord vu apparaitre des modèles de grandes tentes dotées de vestibules suffisamment spacieux pour y installer une table de piquenique. Génial ! Plus besoin de bâche ou de cuisinette pour jouir de la vie sous la pluie et le vent, dans la rosée ou malgré les moustiques. Les nouvelles tentes avec subdivision de pièces et tunnels extérieurs offrent parfois assez d’espace pour faire une réception avec musiciens et piste de danse. J’exagère à peine ! Certes, ces abris demandent de l’aide au montage et sont plutôt volumineux une fois démontés, mais ils offrent une qualité de vie incomparable.  


Toile de sol

Voilà une pièce d’équipement négligée et pourtant essentielle. Cette toile imperméable est placée sur le sol, sous la tente, afin de couper l’humidité du sol et d’accroitre le confort de la tente. Il est absolument capital de s’assurer que cette toile ne dépasse pas d’un millimètre le carré de tente puisqu’elle drainera alors les eaux de pluie qui s’écouleront dessus et que les campeurs se retrouveront rapidement au milieu d’une mare d’eau. Très désagréable !

Matelas de sol

Ça aussi, c’est un équipement que les campeurs ne semblent pas connaitre. Je n’en reviens pas de voir les gens débarquer au camping avec d’immenses matelas gonflables qu’ils mettent une partie de la soirée à gonfler dans un bruit assourdissant, quitte à mettre la batterie de l’auto à plat. Tout ça pour se retrouver sur la dure au milieu de la nuit parce que le matelas s’est dégonflé. Classique !

Un bon matelas de sol coute plus cher qu’un matelas pneumatique de base, mais il occupe un minimum d’espace, est très léger, coupe l’humidité, se gonfle en quelques secondes (souvent tout seul) et on peut ajuster sa fermeté facilement. Et si l’idée de coucher si près de la terre vous répugne, on peut toujours ajouter un lit de camp.

Le sac de couchage

Il s’agit sans doute du morceau le plus ardu à choisir. Plus chaud ? Moins chaud ? Encore une fois, je dirais qu’on n’a pas besoin d’investir une fortune pour trouver un duvet qui répond à ses besoins élémentaires. À moins de camper tôt ou tard en saison, un sac de couchage qui assure le confort à des températures entre 5 °C et 10 °C peut faire l’affaire. Par temps froid, on n’a qu’à enfiler un bon pyjama ou des sous-vêtements de fibres synthétiques, ajouter une doublure ou un drap d’auberge. Les sacs de couchage en forme de momie peuvent être oppressants lorsqu’on n’y est pas habitué.

La cuisine

Plusieurs campeurs trainent leur batterie de cuisine domestique avec eux. Chaudrons, ustensiles et vaisselle prennent beaucoup de place et sont très lourds. Les amateurs de plein air utilisent plutôt les gamelles qui permettent de regrouper dans un espace minimal tout l’équipement nécessaire à la cuisine pour une ou deux personnes. Pour une famille plus nombreuse, il faut préférer des ensembles de casseroles et poêles qui s’imbriquent les unes dans les autres. On trouve maintenant de la vaisselle de plastique à la fois jolie, légère et durable, tout comme des ensembles qui contiennent tous les ustensiles nécessaires.

Pour ce qui est du réchaud, pourquoi ne pas aller au plus simple ? Vous serez bien servi par un bon vieux gréement de style Coleman double au gaz (il y a plusieurs autres marques) ou le pratique petit poêle Martin qui coutait plus de 60 $ à son arrivée sur le marché et qu’on trouve maintenant partout à moins de 20 $.

Les campeurs qui veulent sortir des sentiers battus apprécieront également les tables pliantes pour quatre personnes qui se referment comme une valise. Extrêmement pratiques, elles s’avèrent étonnamment robustes.

Et le reste…

Quand on s’équipe pour le camping, il faut aussi penser à l’éclairage, au rangement, à la glacière, aux articles de toilette, aux moustiques, à une cuisinette extérieure (avec rabat sur les côtés de préférence) ou à une bâche, aux divertissements et à bien d’autres choses. Mais n’allez surtout pas croire qu’il faut tout acheter avant de vivre une première expérience. Empruntez ou louez d’abord, si vous le pouvez. L’acquisition d’équipement, pour être vraiment pertinente, doit se faire progressivement puisque c’est à l’usage et au contact d’autres campeurs expérimentés qu’on détermine ses propres besoins.

Par Yves Ouellet
Magazine Camping Caravaning, Hors série 2014.

 

À lire aussi
● Sous la tente en famille : Trois suggestions pour s’équiper selon son budget
● Nouvelles tentes : Redécouvrez le plaisir du camping
● Les accessoires de camping

Les commentaires sont fermés.

Autres articles dans cette catégorie
    Glacières
    Thumb

    Que ce soit pour le lunch, un piquenique ou un séjour en camping rustique,

    La tente-caravane : en connaitre tout (ou presque)
    Thumb

    La vidéo informative de la dernière tente-caravane que nous avons achetée,  un modèle Santa

    Aimez le camping
    Thumb

    Le camping sous la tente aujourd’hui a bien peu à voir avec le camping

AFFICHER PLUS D'ARTICLES