Untitled Document
tab 1 FERMER
Caravaniers migrateurs
10 conseils pour profiter au maximum de l'hiver

Accueil

Vous y songez depuis longtemps : cet hiver sera le dernier que vous passerez sous la neige. L’an prochain, les Fêtes se passeront des sandales aux pieds ! Voici quelques conseils à lire dès maintenant puisqu’une saison au soleil, ça se prépare longtemps d’avance.

1- Choisissez une destination qui convient à votre style de vie

Vous n’êtes pas obligé de vous rendre au même endroit année après année. Posez-vous des questions. Préférez-vous les climats chauds et secs comme ceux du sud-ouest des États-Unis ou encore les plages de la Floride ? Faites une liste des activités que vous aimez pratiquer lorsque vous passez l’hiver au soleil et assurez-vous qu’elles soient accessibles à destination. Faites un saut sur le Web pour connaitre les attraits régionaux, y compris les possibilités de magasinage.

2- Planifiez, planifiez et planifiez encore

Votre destination est choisie ? Passez aux choses concrètes : les réservations. Prenez le temps de réserver votre ou vos emplacements de camping pour l’hiver plusieurs mois à l’avance, surtout si vous avez des besoins ou des désirs précis. Le caravaning continue de gagner en popularité et l’arrivée à la retraite des babyboumeurs signifie qu’il y a de plus en plus de gens qui prennent la route du soleil. Vous éviterez bien des déceptions en devenant des as de l’organisation.

3- Pensez à vos déplacements une fois à destination

Pensez aux moyens de transport à privilégier une fois à destination. Il arrive qu’une épicerie ou un magasin à grande surface soit situé à distance de marche ou de vélo du camping, mais c’est l’exception. L’utilisation du transport en commun pourrait être une bonne idée. Les caravaniers effectuent toutefois généralement leurs courses et leurs visites en se servant d’un youyou, qu’ils auront remorqué depuis leur départ.

4- Gérez votre courrier

Même si vous en recevez beaucoup moins qu’avant, n’oubliez pas de prévoir la gestion de votre courrier pendant votre absence. Vous pouvez le rediriger vers un proche – un enfant ou un ami, par exemple. Assurez-vous également que vos factures puissent être payées en ligne afin de tout régler à temps.

5- Priorisez votre santé

On n’est jamais trop prudent. Localisez à l’avance les cliniques et les hôpitaux à proximité de votre camping et, bien entendu, soyez certain d’avoir la couverture d’assurance appropriée pour toute la durée de votre séjour. Si vous prenez des médicaments d’ordonnance, assurez-vous d’apporter la quantité nécessaire pour couvrir votre séjour ainsi que des prescriptions, au cas où.  

 

6- Gardez l’économie en tête

Les snowbirds peuvent s’en tirer pour à peine plus que s’ils avaient passé l’hiver à la maison ou, au contraire, ils peuvent dépenser beaucoup plus. Établissez votre budget avant le départ et, autant que possible, essayez de ne pas y déroger. Pour économiser, envisagez diverses options de camping. Plusieurs établissements offrent des réductions pour les séjours prolongés et les campings un peu plus loin de l’océan sont souvent beaucoup moins chers que ceux qui sont situés près des plages.

7- N’oubliez pas les communications

Le wifi est-il offert gratuitement ou à peu de frais partout sur le camping que vous aurez choisi ? La qualité du signal est-elle acceptable ? Est-il possible d’avoir accès à la télé câblée ou encore à la télé par satellite ? L’hiver risque d’être long si vous répondez non à ces questions.

8- Gardez le contact

La vie de snowbirds est encore plus fascinante lorsqu’on partage les hauts et les bas de l’expérience avec d’autres. Invitez vos proches à vous visiter. Ils ne sont pas caravaniers ? De jolis petits chalets sont offerts en location dans de nombreux parcs de VR. Si cela vous dit, soyez présents sur les réseaux sociaux, en mots et en photos. Parents et amis qui sont restés au froid auront ainsi le plaisir de suivre vos aventures comme s’ils y étaient… ou presque !

9- Prendre une pause, c’est permis

Vous avez un engagement qui vous obligera à quitter le camping pendant quelques jours, voire 1 à 2 semaines ? Vous souhaitez revenir à la maison pour les Fêtes ? Discutez de cette option avec les gestionnaires du camping avant de réserver. Ils sauront certainement vous accommoder. Si vous partez quelques semaines, une idée peut être de laisser votre VR dans un lieu de stockage (storage location) à proximité de l’aéroport.

10- Ne négligez pas l’entretien du VR

Partir avec un VR en bon état est non négociable. Moteur (s’il y a lieu), pneus, habitacle : faites tout vérifier avant de prendre la route. En cas d’urgence, des réparations peuvent, bien sûr, être effectuées en route, mais le taux de change actuel en fait une option onéreuse. Il est avisé d’adhérer à des programmes d’assistance de qualité, comme Assistance FQCC (gratuit avec l’adhésion à la fédération), qui offre les services d’Accès-Réparation et d’Urgence traduction, et l’Assistance routière FQCC (offerte à prix concurrentiel), qui fournit du dépannage routier de même que du remorquage.

Source : magazine Motorhome, octobre 2018
Magazine Camping Caravaning, vol. 24 no 8, décembre 2018-janvier 2019

À lire aussi
● Partir dans le Sud sans souci
● Santé et médicaments
● Campeurs sans attache
● Maladie ou accident aux États-Unis
● Séjour aux États-Unis – Le temps qu’il faut… Pour éviter les ennuis

Les commentaires sont fermés.

PROMOTION ABONNEMENT
Voyages de rêve