tab 1 FERMER
Un hiver en Floride

Lise et moi avons repris la route, cette fois pour la Floride. Après avoir parcouru l'Amérique du Nord pendant un an et demi, à bord de notre Grande bleue, nous voulons explorer le royaume des «snowbirds», que nous connaissons peu. Joignez-vous à nous pour ce nouveau périple.
Articles récents
Archives
le 13 février,2016
Bye, bye, Florida !
le 6 février,2016
Record de pluie et docteur $US
le 30 janvier,2016
Un mois au même endroit
le 23 janvier,2016
Trois excellents romans
le 16 janvier,2016
Soixante et onze ans
le 9 janvier,2016
Premières impressions de Naples
le 2 janvier,2016
Enfin aux Keys !
le 26 décembre,2015
Le plaisir de lire en voyage
le 19 décembre,2015
Le pauvre dollar canadien
le 12 décembre,2015
Alligators, pythons et pluie
le 5 décembre,2015
Le choc de Miami
le 28 novembre,2015
Un village québécois en Floride
le 20 novembre,2015
Un astronouille chez les astronautes
le 14 novembre,2015
Savannah la magnifique!
le 7 novembre,2015
Le charme de la route
le 31 octobre,2015
Vivement le Sud !
le 18 octobre,2015
Au royaume des «snowbirds»
le 9 mai,2015
Les voyages forment la vieillesse
le 2 mai,2015
Revivre à Montréal
le 25 avril,2015
La «route des pionniers»
le 18 avril,2015
Une journée perdue !
le 10 avril,2015
Une semaine texane
le 4 avril,2015
Déjà-vu et découverte
le 27 mars,2015
Sur le chemin du retour
le 21 mars,2015
Indian Wells : retour au tennis
le 14 mars,2015
État de grâce à Borrego
le 7 mars,2015
Le bonheur est à l’épicerie
le 20 février,2015
Le caravaning zen
le 14 février,2015
Adios Los Barriles !
le 7 février,2015
Les habitués de Martin Verdugo’s
le 31 janvier,2015
Nos adieux à la caravane
le 24 janvier,2015
Sous le chaud tropique du Cancer
le 19 janvier,2015
Le choc de la Baja California
le 10 janvier,2015
Eh oui ! 70 ans déjà !
le 1 janvier,2015
La côte et la civilisation
le 27 décembre,2014
L’éternité sous les palmiers
le 19 décembre,2014
Perdus dans le canyon
le 12 décembre,2014
Pépés tranquilles, enfants criards
le 6 décembre,2014
Une pause bienvenue
le 29 novembre,2014
De Silicon Valley à Big Sur
le 22 novembre,2014
San Francisco sans magie
le 15 novembre,2014
Les grands parcs : Yosemite, Kings Canyon et Sequoia
le 8 novembre,2014
Le coût de la vie à Napa et Sonoma
le 1 novembre,2014
Retrouvailles à Reno
le 27 octobre,2014
La côte Ouest sous la pluie
le 17 octobre,2014
Presque en panne sèche
le 11 octobre,2014
Plein sud !
le 4 octobre,2014
Pluie, soleil et vertige
le 27 septembre,2014
Retour dans la vallée de l’Okanagan
le 20 septembre,2014
Un an déjà !
le 13 septembre,2014
Vancouver, prise 2
le 6 septembre,2014
Vancouver sous la pluie et le soleil
le 30 août,2014
Jours heureux à Victoria
le 23 août,2014
Pour soigner ma tourismophobie
le 16 août,2014
Long Beach : au bout du mythe
le 9 août,2014
Repos à Nanaimo
le 2 août,2014
Beau et chaud !
le 26 juillet,2014
Quelques jours en Alaska
le 20 juillet,2014
Marche avec les ours
le 12 juillet,2014
Premières impressions du Yukon
le 4 juillet,2014
Direction : Yukon
le 28 juin,2014
Les Rocheuses quasi inchangées
le 21 juin,2014
Une petite déprime
le 14 juin,2014
Le charme discret de Kelowna
le 7 juin,2014
Marché, soleil et factures
le 31 mai,2014
Un jour de bonheur !
le 23 mai,2014
Déceptions, découvertes et plaisirs
le 17 mai,2014
Le coup de foudre, enfin !
le 10 mai,2014
Besoin d’une pause
le 3 mai,2014
La boucle est bouclée
le 26 avril,2014
Bryce Canyon, la merveille !
le 19 avril,2014
Zion : beau et bondé
le 12 avril,2014
La bonne humeur de retour
le 4 avril,2014
Seuls avec la poisse
le 28 mars,2014
De retour à Sedona
le 21 mars,2014
De retour de la Vallée de la Mort
le 16 mars,2014
Voir Las Vegas et partir
le 6 mars,2014
Bye-bye Arizona !
le 28 février,2014
Je voulais voir Yuma…
le 22 février,2014
Dans un village de retraités
le 14 février,2014
L’Arizona tient promesse
le 6 février,2014
L’Arizona, enfin!
le 1 février,2014
Le sud du Texas
le 24 janvier,2014
Bye, bye Florida !
le 18 janvier,2014
69 ans dans les sources chaudes
le 9 janvier,2014
35 ans d’amour et d’humour
le 4 janvier,2014
Un Jour de l’An sans Skype
le 27 décembre,2013
Noël en Floride
le 20 décembre,2013
Drôle de cadeau de Noël
le 14 décembre,2013
Floride 2, Texas 0
le 7 décembre,2013
La douce chaleur du Sud
le 30 novembre,2013
À la guerre comme à la guerre
le 23 novembre,2013
Demain l’hiver, je m’en fous…
le 16 novembre,2013
À la veille du grand départ
le 9 novembre,2013
À demi rassurés
le 26 octobre,2013
En attendant le Sud
le 17 octobre,2013
Pépins et autres pépins (2)
le 15 octobre,2013
Pépins et autres pépins (1)
le 10 octobre,2013
Caravaning automnal et bipolaire
le 8 octobre,2013
L’appart est loué pour… 20 mois
le 2 octobre,2013
Notre vie sur la route
le 29 septembre,2013
Le choix d’une autocaravane
le 25 septembre,2013
Le tour de l’Amérique du Nord
le 7 décembre,2013

La douce chaleur du Sud

Lise à 3000 km du Québec.
Lise à 3000 km du Québec.

 

À Lillian, dans le sud de l’Alabama, où nous avons passé six jours, le mercure a fini par franchir les 20 degrés C le jour et les 10 degrés la nuit. C’est là que nous avons commencé à trouver ce que nous sommes venus chercher à 3000 kilomètres de chez nous : une douce chaleur, du soleil, beaucoup de soleil, le chant des oiseaux, des palmiers, des dunes, de belles plages de sable fin.

Et en prime pour moi, quelques filles en bikini. Lise a chipoté un peu sur le terme, car un short couvrait leur culotte. Mais le short portait si bien son nom qu’on n’allait pas se chamailler pour un aussi petit bout de tissu. L’important, c’était d’avoir vu deux belles filles en bikini le 1er décembre, soit au moins six mois avant qu’une telle apparition puisse se produire à Montréal.

En quittant Lillian, nous avions l’intention de nous diriger vers la Louisiane, de passer quelques jours près de Lafayette, puis de mettre le cap sur l’immense Texas. Mais en consultant les prévisions de la météo, j’ai bien vu qu’une nouvelle vague de froid s’apprêtait à frapper le centre des États-Unis. Pour le week-end, on prévoyait 4 degrés C la nuit à Houston et 3 à San Antonio. Le jour, le mercure ne monterait même pas à 10. De quoi nous faire regretter d’avoir annulé notre séjour à Fort Myers.

Ne supporte pas la pluie ou le froid, mais adore le soleil et la chaleur.
Ne supporte pas la pluie ou le froid, mais adore le soleil et la chaleur.

Si j’avais été fabriqué en Chine, j’aurais sur moi une petite étiquette où l’on pourrait lire : «Ne supporte pas les températures inférieures à 10 degrés. Rapetisse quand il manque de soleil. Peut rétrécir et plisser sous la pluie. Devient maussade quand le temps est gris.» Lise a été confectionnée dans le même tissu.

Pas question donc d’aller nous geler les fesses au pays des Bush. Au lieu de nous diriger vers l’ouest, nous avons pris la route de l’est. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés sur la côte Émeraude, dans le nord de la Floride, où la température a frisé les 25 degrés à l’ombre toute la semaine.

Après moult hésitations et une mauvaise nuit de sommeil, nous avons décidé toutefois de ne pas descendre plus bas au pays des Snowbirds. Aussitôt que la vague de froid sera dissipée, nous reprendrons la route de l’Ouest. Go West old man! Nous devrions passer plusieurs semaines dans le sud du Texas avant de se diriger lentement vers l’Arizona, où nous passerons le reste de l’hiver. Puis au printemps, nous séjournerons un long moment dans les canyons de l’Utah avant de monter vers l’Ouest canadien.

Mais comme nous sommes davantage de la race des improvisateurs que des planificateurs, il est possible que les plans changent en cours de route.

Des nouvelles de Miquette

Je remercie tous ceux, nombreux, qui m’ont donné des conseils pour nous débarrasser de notre encombrante coloc. Mais ils ne seront pas utiles, pour le moment du moins, car Miquette a disparu depuis cette nuit orageuse où elle a reçu un coup de tapette et un coup de balai sur la tête. Est-ce les effets de ces chocs, une mauvaise digestion, notre manque d’hospitalité ou tout simplement la chaleur qui l’auraient incitée à prendre la clé des champs? Toujours est-il qu’on ne l’a ni revue ni réentendue. Et pour tout vous dire, on ne s’en plaint pas.

Cela dit, il y aurait, près du camping où nous séjournons, une bibitte pas mal plus grosse. En revenant de promenade, un voisin nous a demandé si nous avions vu un ours. J’ai cru qu’il plaisantait, mais apparemment non. La veille, il avait vu passer, eh oui,  un ours. Le même jour, en revenant à pied du village, un caravanier nous prévient qu’un big bear, un des plus gros qu’il n’ait jamais vu, rode dans les environs. Lui et sa femme affirment l’avoir vu sur le petit pont que nous venons tout juste de traverser.

Pour ma part, je ne l’ai pas aperçu. Mais j’ai vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. Depuis, nous ne sortons plus sans notre kalachnikov.

La rubrique du caravanier

– À Lillian, nous avions opté pour un camping KOA. Son coût (210$ pour six jours) ne nous paraissait pas excessif pour un terrain situé au bord du golfe du Mexique. Bien sûr, à cette période de l’année, c’est trop froid pour se baigner dans la mer. Mais la vue était bien agréable. De plus, il y avait plein de beaux arbres matures. Par contre, les salles de bains étaient indignes d’un KOA.

– Depuis le début de notre périple, nous nous sommes arrêtés la plupart du temps dans des campings associés à Passport America. Comme vous le savez sans doute, ils offrent des réductions pouvant aller jusqu’à 50%. Il faut savoir cependant que certains proprios n’octroient un rabais que si on reste au moins trois jours. Il faut savoir aussi que les bas prix ne s’appliquent habituellement pas les week-ends ou les jours de fête. Il semble enfin (mais là je n’ai pu le vérifier moi-même) qu’il est difficile d’obtenir des prix réduits en février et en mars dans le sud des États-Unis, particulièrement en Floride.

Dans l’ensemble toutefois, la diminution est appréciable. Jusqu’ici, aucun des quatre campings PA ne nous a demandé plus de 24$ la nuit. Nous avons croisé un couple de caravaniers, qui se sert de ce réseau depuis six ans et qui s’en dit très satisfait.

Quant à la qualité, elle varie beaucoup d’un endroit à l’autre. En ce moment, par exemple, nous sommes au Sunset Isle RV, de Carrabelle. L’endroit est très bien tenu, les voies sont en pavés, mais les commodités sont minimalistes. Juste avant, le Rustic Sands Campground, de Mexico Beach, nous avait paru très quelconque. Il était situé dans une belle pinède, mais ses installations étaient vieillottes et délabrées.

– Nous avons découvert dans le sud des États-Unis une chaîne de supermarchés, Publix, dont les épiceries sont grandes, jolies et bien aménagées, et où l’on trouve à peu près tout, y compris, chose rare, du bon pain ainsi que des fromages français et italiens. En prime, les emballeurs ne sursautent pas quand on leur tend nos sacs en tissu.

En revanche, les marchés IGA des petites villes sont plutôt miteux. Vous n’y dénicherez pas de produits fins ou bios et le choix de viandes est très limité.

Lise vous fait ses amitiés. À bientôt.

3 réponses à La douce chaleur du Sud

  • Jacques Demers dit :

    Bonjour,

    On suit votre aventure avec intérêt car nous sommes aussi sur la route vers le Texas. Nous avons aussi utilisé les camping de Passeport America mais depuis la dernière semaine nous avons campé dans des State Park de Floride et de Mississippi a des prix de 24$ pour 2 ou 3 services. On fera de même au Texas. A cette période de l’année on n’as pas besoin de réserver.

    Bonne route.

    Jacques et Céline

  • Paul Roux dit :

    Merci de cette information. Peut-être qu’on se croisera. Ce serait sympa.

  • Marie-Andrée dit :

    Bonjour tous les deux.
    Quelle joie de vous lire! Enfin, de lire Paul et de recevoir les amitiés de Lise:)
    Il se peut que nous soyons dans vos parages en Arizona en avril. Je vous tiens au courant.
    XXX et Jacques vous fait ses amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *