Untitled Document
tab 1 FERMER


Question


J’ai une autocaravane de classe B+ Gulf Stream de 8,2 m (27 pi) de 5 000 kg (11 023 lb). J’ai installé un attelage pour youyou sur une voiture Mitsubishi Mirage 2015 de 890 kg (1 962 lb) sans freins auxiliaires. Après avoir roulé 2 000 km, notamment dans les côtes de Charlevoix, sincèrement, je ne sens aucun besoin d’installer des freins auxiliaires sur ce véhicule dont je ne sens pratiquement pas la présence derrière mon véhicule tracteur. J’ai l’intention d’aller dans le sud-ouest des États-Unis l’hiver prochain et selon mes informations, l’installation de freins auxiliaires est optionnelle. Je ne suis pas téméraire et la sécurité me tient à coeur, mais avec mon expérience de chauffeur, je suis bien à l’aise. Je veux tout de même être certain de n’enfreindre aucune loi.

Denis Bourgault

Réponse


Vous avez en partie raison, rien ne vous oblige à installer un système de freins auxiliaires derrière votre autocaravane. D’ailleurs, la loi au Québec n’exige pas la présence d’un tel système lorsque le véhicule remorqué est une voiture, même s’il s’agit d’un Hummer tiré par une camionnette moins lourde que lui.

Dans son libellé, la règlementation précise en effet qu’une remorque qui pèse plus de 1 300 kg (2 866 lb) ou qui pèse plus de 50 % du véhicule tracteur doit être munie d’un système de freinage. Or, toujours selon la loi, un véhicule automobile n’est pas une remorque. Il échappe donc à cette obligation lorsqu’il est remorqué sur ses roues. Vous conviendrez avec moi que cette situation frise le ridicule. Voilà d’ailleurs pourquoi la Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC) a saisi le ministère des Transports du Québec de cette incongruité, lui demandant de corriger la situation.

Vous pourrez également rouler sans trop de problèmes dans les États du pays voisin, notamment à cause de la masse relativement peu élevée de votre youyou. Cependant, advenant un accident où il serait établi que l’absence de freins auxiliaires aurait aggravé la situation, connaissant la propension de nos voisins à intenter des poursuites judiciaires, vous pourriez avoir à vous défendre à cet égard. Même si vous êtes théoriquement en règle, une poursuite serait toujours possible. Comme vous le voyez, nous « naviguons » dans un certain flou (« roulons » serait plus juste).

À vous d’évaluer votre tolérance au risque. Remarquez que vous pourriez prendre avis d’un avocat s’y connaissant dans les poursuites en cas d’accident pour être plus tranquille.

Bonne réflexion…

Paul Laquerre  



Question


Je projette acheter une caravane dont le poids à sec est de 1 678 kg (3 700 lb) et je magasine un véhicule pour la tracter. Je m’intéresse au Nissan Pathfinder 2017 dont la capacité de traction est de 2 722 kg (6 000 lb). Les autres modèles qui ont piqué ma curiosité, comme le Honda Pilot et le Toyota Highlander, ont une capacité maximale de 2 268 kg (5 000 lb). Par ailleurs, je sais que le Ford Explorer et le Jeep Grand Cherokee ont une meilleure capacité de remorquage, mais leur prix est aussi plus élevé. Quel est le meilleur choix ?

Richard Daveluy

Réponse


Le Nissan Pathfinder me semble un très bon choix, avec son prix de base peu élevé ; il offre une bonne fiabilité. Le Jeep et le Ford Explorer sont beaucoup plus dispendieux et la facture peut monter vite.

Remarquez que pour une petite caravane de 1 678 kg (3 700 lb), l’espace de remisage est quelque peu limité et un jeu de 590 kg (1 300 lb) pour votre équipement serait suffisant. En clair, cela signifie que le Honda Pilot ou le Toyota Highlander pourraient répondre à vos besoins, à moins que vous ne voyagiez pas « léger ». Finalement, l’usage d’un petit déflecteur sur le toit du tracteur réduira l’effort de traction, donc la consommation.

Rémi Guertin  



Question


Nous avons acquis notre toute première caravane à sellette. C’est donc notre première expérience à titre de caravaniers. Nous prévoyons de beaucoup voyager et d’opter assez souvent pour des sites rustiques, sans services. J’aimerais savoir ce que font les gens qui ont seulement une antenne pour capter des postes de télé. Certains me disent qu’ils apportent leur décodeur maison. Ce n’est pas possible pour nous puisque nous avons un service de télé par câble et non par satellite. J’aimerais que quelqu’un m’explique quelles sont les options.

Chantal Dostie

Réponse


La question que vous posez est très pertinente et préoccupe de nombreux autres caravaniers. Vous dites ne pas disposer d’un abonnement à un service télévisuel par satellite, mais vous souhaitez écouter vos émissions favorites lorsque vous êtes en camping. Répondre correctement à votre question comporte plusieurs aspects. Tout d’abord, je présume que la télé qui vous intéresse est celle qui est offerte au Québec. Si c’est bien le cas, sachez qu’aux États-Unis, il vous sera impossible de capter vos postes favoris à moins que vous disposiez d’une antenne parabolique permettant de capter ces émissions par satellite et d’un abonnement à Shaw Direct. Ce fournisseur est le seul qui permette encore de capter nos émissions en dehors de nos frontières.

Si, par contre, vos voyages se limitent au Québec, l’antenne placée sur le toit de votre véhicule récréatif vous permettra, pourvu que vous ne soyez pas trop éloignée d’une tour de transmission relayant les signaux télévisuels, de capter les principaux canaux offerts par la voie des airs. Prenez note qu’il vous sera impossible de capter des chaines comme Séries+ qui, elles, ne sont offertes que par câblodistribution. Cela dit, l’antenne de votre VR a une portée assez réduite et, dans notre province, les points d’émission des signaux télévisuels ne sont pas très nombreux, ce qui complique les choses. Habituellement, une antenne numérique comme celles que l’on trouve maintenant sur les nouveaux VR a une portée d’environ 50 kilomètres. Passé cette distance, à moins que le signal du diffuseur soit extrêmement puissant, la réception se détériore rapidement. Le relief géographique peut également contribuer à diminuer la portée réelle de ces antennes.

Conséquemment, deux solutions qui impliquent un accès à l’internet s’offrent à vous. Un téléphone intelligent assorti d’un gros forfait de données sera alors requis. Pourvu que ce téléphone puisse se brancher au réseau cellulaire, vous pourrez l’utiliser comme point d’accès vous permettant, en utilisant un routeur, de créer votre réseau sans fil personnel à bord de votre caravane à sellette. Ainsi, vous pourrez relayer les images et le son captés par votre téléphone sur votre téléviseur en passant par votre routeur. Cependant, sachez qu’il vous faudra disposer d’un volumineux forfait de données.

Une autre possibilité serait, toujours en tenant pour acquis que vous disposez d’un forfait de données suffisant, de vous acheter un appareil nommé Sling Box qui, branché sur votre décodeur à la maison, vous donnerait accès à distance aux émissions de votre forfait de câblodistribution. Les câblodistributeurs offrent habituellement ce type d’appareil. Notez également que l’utilisation de cet appareil n’est pas limitée au Québec et que vous pourriez vous en servir aux États-Unis, en autant que vous disposiez d’un accès internet de qualité et à haut volume.

Paul Laquerre  



Question


Nous deviendrons caravaniers à plein temps le 1er juillet 2017. Nous laissons notre appartement, nous avons loué un entrepôt pour nos meubles et autres biens et nous louerons une case postale pour le courrier. Est-ce que vous savez si une adresse postale sans adresse physique est acceptable pour le gouvernement (les rentes fédérales et provinciales, l’impôt, la SAAQ, la RAMQ, etc.) ? Est-ce qu’il y a d’autres contraintes ?

Une possibilité pourrait être d’indiquer l’adresse de notre entrepôt comme adresse physique, mais nous ne pouvons pas y recevoir de courrier…

Jocelyne Caouette

Réponse


Les services gouvernementaux interdisent généralement l’utilisation d’une boite postale qui ne serait pas liée à une adresse domiciliaire. Conséquemment, ce que je recommande et que j’ai personnellement fait durant les 15 années où j’ai vécu en nomade, c’est de demander à un enfant de la famille, un parent ou même un ami, de vous donner la permission d’utiliser son adresse personnelle. Au fur et à mesure que vous vivrez dans votre véhicule récréatif, vous constaterez que le courrier traditionnel diminuera et, à la longue, seuls les documents officiels provenant des gouvernements ne vous seront pas transmis par voie électronique.

Selon le degré de confiance accordé à la personne qui recevra votre courrier, vous pourrez l’autoriser à faire un tri et à jeter le courrier inutile (prospectus, etc.), à ouvrir celui qui lui semble devoir être traité et à vous informer du contenu. Dans le cas d’un document que vous aimeriez consulter de visu, il lui suffira de le numériser ou de le photographier avec son téléphone ou sa tablette pour vous le transmettre par courrier électronique.

Il existe également des entreprises qui, moyennant rémunération, s’occupent de recevoir et de réacheminer votre courrier. Au-delà des frais importants que cela pourrait entrainer (car l’entreprise ne fait pas le tri dans ce que vous recevez avant de le réexpédier à une adresse convenue), il est possible que, s’apercevant du stratagème, les services gouvernementaux vous demandent de corriger la situation. De plus, si vous voyagez beaucoup, il deviendra difficile de fournir une adresse stable à l’entreprise de gestion du courrier, ce qui augmentera d’autant le risque de perdre du courrier.

Paul Laquerre  



Question


Nous avons acquis notre toute première caravane à sellette. C’est donc notre première expérience à titre de caravaniers. Nous prévoyons de beaucoup voyager et d’opter assez souvent pour des sites rustiques, sans services. J’aimerais savoir ce que font les gens qui ont seulement une antenne pour capter des postes de télé. Certains me disent qu’ils apportent leur décodeur maison. Ce n’est pas possible pour nous puisque nous avons un service de télé par câble et non par satellite. J’aimerais que quelqu’un m’explique quelles sont les options.

Chantal Dostie

Réponse


La question que vous posez est très pertinente et préoccupe de nombreux autres caravaniers. Vous dites ne pas disposer d’un abonnement à un service télévisuel par satellite, mais vous souhaitez écouter vos émissions favorites lorsque vous êtes en camping. Répondre correctement à votre question comporte plusieurs aspects. Tout d’abord, je présume que la télé qui vous intéresse est celle qui est offerte au Québec. Si c’est bien le cas, sachez qu’aux États-Unis, il vous sera impossible de capter vos postes favoris à moins que vous disposiez d’une antenne parabolique permettant de capter ces émissions par satellite et d’un abonnement à Shaw Direct. Ce fournisseur est le seul qui permette encore de capter nos émissions en dehors de nos frontières.

Si, par contre, vos voyages se limitent au Québec, l’antenne placée sur le toit de votre véhicule récréatif vous permettra, pourvu que vous ne soyez pas trop éloignée d’une tour de transmission relayant les signaux télévisuels, de capter les principaux canaux offerts par la voie des airs. Prenez note qu’il vous sera impossible de capter des chaines comme Séries+ qui, elles, ne sont offertes que par câblodistribution. Cela dit, l’antenne de votre VR a une portée assez réduite et, dans notre province, les points d’émission des signaux télévisuels ne sont pas très nombreux, ce qui complique les choses. Habituellement, une antenne numérique comme celles que l’on trouve maintenant sur les nouveaux VR a une portée d’environ 50 kilomètres. Passé cette distance, à moins que le signal du diffuseur soit extrêmement puissant, la réception se détériore rapidement. Le relief géographique peut également contribuer à diminuer la portée réelle de ces antennes.

Conséquemment, deux solutions qui impliquent un accès à l’internet s’offrent à vous. Un téléphone intelligent assorti d’un gros forfait de données sera alors requis. Pourvu que ce téléphone puisse se brancher au réseau cellulaire, vous pourrez l’utiliser comme point d’accès vous permettant, en utilisant un routeur, de créer votre réseau sans fil personnel à bord de votre caravane à sellette. Ainsi, vous pourrez relayer les images et le son captés par votre téléphone sur votre téléviseur en passant par votre routeur. Cependant, sachez qu’il vous faudra disposer d’un volumineux forfait de données.

Une autre possibilité serait, toujours en tenant pour acquis que vous disposez d’un forfait de données suffisant, de vous acheter un appareil nommé Sling Box qui, branché sur votre décodeur à la maison, vous donnerait accès à distance aux émissions de votre forfait de câblodistribution. Les câblodistributeurs offrent habituellement ce type d’appareil. Notez également que l’utilisation de cet appareil n’est pas limitée au Québec et que vous pourriez vous en servir aux États-Unis, en autant que vous disposiez d’un accès internet de qualité et à haut volume.

Paul Laquerre